La réserve zoologique de la Haute-Touche (Indre) rouvre avec les oeufs ce week-end

Situé au grand sud de la région Centre-Val de Loire, la Réserve zoologique de la Haute Touche est bien moins connu que Beauval. Pourtant ce parc qui ne bénéficie pas de la communication panda (même si elle en présente aussi), vaut le détour. Il est vaste en pleine nature, les animaux y ont leurs aises,  et il sert de “réserve” au zoo de Vincennes.

La Réserve zoologique de la Haute-Touche, le plus vaste parc zoologique français, rouvre ses portes au public le 31 mars, à l’occasion du week-end de Pâques. En 2018, le parc annonce la présentation d’un des plus grands oiseaux du monde et la constitution d’un nouveau couple chez les hyènes rayées.

Les grues de Mandchourie.

 

Arrivée d’un des plus grands oiseaux du monde 

Un jeune couple de grues de Mandchourie est venu renforcer la présentation asiatique de la Réserve en ce début de saison 2018. Cette magnifique grue est également appelée en Chine, grue au sommet vermillon, en raison de la tâche rouge qui orne le sommet de son crâne.
Cette espèce est particulière dans la famille de gruidés, tant par sa taille de près de 1.5 mètre et l’envergure de ses ailes pouvant atteindre 2.5 mètres que par son comportement. Effectivement, elle possède la particularité, contrairement aux autres espèces de grues, de pouvoir se nourrir dans les eaux profondes des marais, perçant de son bec poissons et amphibiens.
La grue de Mandchourie est aujourd’hui classée comme espèce en danger sérieux d’extinction en raison, principalement, de la dégradation de son habitat suite au drainage important des zones humides pour l’agriculture et l’industrie.
L’équipe animalière de la réserve espère que le couple de la Haute-Touche s’entende bien et forme, tout comme dans la nature, un couple uni pour la vie.

Des pandas roux

Les tigres de Sumatra.

Les visiteurs pourront les observer en compagnie des muntjacs de Chine, l’un des plus petits cervidés d’Asie, et du groupe de petits pandas roux qui se porte parfaitement bien depuis leur arrivée l’année dernière. « Rourou », « Mushu » et « Yusu », les trois mâles pandas roux de la Haute-Touche observeront sans aucun doute avec curiosité la présence de ces                                                                                      nouvelles venues.

Des pandas aussi…

À noter que chaque week-end, jours fériés et vacances scolaires, une animation gratuite est proposée lors de laquelle sont présentés les particularités de ces animaux. Un moment privilégié à partager en famille.
 
Tout en admirant les pandas et leurs nouveaux colocataires, les visiteurs observent dans cette présentation asiatique, les cerfs du père David, disparus de la nature mais réintroduits depuis peu à l’état sauvage, les Markhors, rares bouquetins d’Asie ne comptant plus que quelques 3 500 individus,  et les Takins de l’Himalaya, un caprin au physique très particulier. Les carnivores les y attendent aussi : dhôles, chiens sauvages d’Asie, en voie de disparition, au sein de la plus grande meute en captivité, mais aussi les Tigres de Sumatra. Cette sous espèce de tigre est la plus rare au monde puisque que seulement 400 individus vivent encore à Sumatra. « Kasih » et « Toba », le couple reproducteur de la Haute-Touche, sont encore accompagnés de « Tilak » et « Sialang » leurs jeunes fils, déjà de taille considérable.

 

Où il y a de la hyène, il y a du plaisir…

Renouveau chez les Hyènes rayées

Ce printemps c’est la formation d’un nouveau couple de reproduction de hyènes rayées qui revêt une symbolique importante pour l’équipe de la Réserve.
 
Cette espèce se reproduit très difficilement, encore aujourd’hui, dans les parcs animaliers. En juillet 2013, « T.Rex » et « Momose », notre couple de l’époque donnait naissance à « Taz », un jeune mâle parmi les quatre seules naissances de l’année dans les établissements zoologiques mondiaux, dont ils s’occupèrent parfaitement.
A l’âge de son indépendance, « Taz » fut transféré au zoo de Saint Martin la Plaine afin d’y rencontrer une jeune femelle, d’origine sauvage, issue d’une saisie chez un particulier au Liban et placée par les autorités en parc zoologique.
En 2016, elle s’est reproduit avec « Taz » et a élevé trois femelles. L’une de ces trois jeunes,« Sira », est arrivée à la Haute-Touche pour ce début de saison et y rencontrera « Kifungo » un jeune mâle originaire du zoo de la Barben.
L’histoire des hyènes rayées continue donc à la Haute-Touche avec la petite-fille de « Momose » et « T-Rex ».

——————————————————————————

INFORMATIONS PRATIQUES

Réouverture le 31 mars 2018

31 mars à fin juin : tous les jours de semaine 10h à 18h
 Week-end et jours fériés 10h à 19h

Juillet – août : tous les jours 09h / 19h
Septembre : tous les jours 10h à 18h
Octobre au 11 Novembre : Mercredi, week-end et jours fériés 10h à 17h
 Attention, fermeture des caisses à 17h (Oct–Nov 16h)
 
Tarifs entrée : 13€ / 10€ (tarif réduit) – gratuité : enfants de moins de 3 ans, personnes handicapées
 
La visite s’effectue en voiture, puis à pied ou à vélo. Des points « rencontre » et de nombreux ateliers pédagogiques sont proposés aux visiteurs individuels, aux groupes scolaires ou aux adultes.
 
Services : boutique, restaurant, aires de pique-nique, locations de voiturettes et de vélos. 
 
RESERVE ZOOLOGIQUE DE LA HAUTE-TOUCHE 36290 Obterre – Tél : 02.54.02.20.40 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail