Des personnes âgées “espionnées” à leur domicile avec le soutien du Département

Des capteurs vont être installés aux domiciles des personnes âgées, 300 cobayes dans un premier temps, pour ausculter leur façon de vivre. Non pas avec des intentions malsaines, “on ne les filmera pas sous la douche”, explique dans un sourire  Mickaël Alves, le créateur de la start up orléanaise, Janasense. “Il s’agit dans un premier temps d’accompagner les personnes âgées quand elles vont bien”. 

Le couple Doisneau et le dispositif installé à son domicile.@Dominique Chauveau.

En l’occurrence il ne s’agit pas de jouer les “big brother” comme le font les réseaux dits “sociaux”, voleurs de données personnelles qui les revendent ensuite à des marchands de camelotes en tous genres. Concrètement les capteurs installés à domicile enregistrent les habitudes de vie des personnes dans chaque pièces de la maison, dans le frigo, la salle de bain (à l’exception de la chambre), mais aussi la température, la qualité de l’air… Dans un premier temps, les capteurs enregistrent les notions de “bien être”, les habitudes de vie. Ensuite, lorsque la personne âgée, maintenue à son domicile manifeste des “dérapages”, moindre fréquentation de la salle de bain, frigo moins utilisé, le système analyse la situation et devrait (peut-être) transmettre des “alarmes”, aux enfants, médecins, à des personnes habilitées (services sociaux, associations de suivis des personnes âgées…). A moins que ce ne soit pour proposer puis de conseiller du coaching en tous genres…Mais tout cela demande à être affiné après expérimentation.

Des voisins nous ont dit, vous allez être “fliqués”, mais ce n’est pas le cas, c’est pour notre bien être à venir”, témoigne le couple Doisneau, des jeunes retraités prêts à offrir une “photographie” de leur quotidien pour l’intérêt général. “Il s”agit d’anticiper les risques de fragilité”, explique Mickael Alves.

Marc Gaudet, le président du Département qui présentait, avec Alexandrine Lerclerc vendredi en marge de la session, ce dispositif expérimental soutenu par le Loiret, raconte son expérience: “on a beau passer  voir ses parents tous les jours, on ne se rend pas compte des dérives comme le fait de mal se nourrir ou de négliger l’hygiène…”.  Alexandrine Leclerc, vice-présidente en charge de la solidarité complète, “ces écarts sont des signes précurseurs….”. Ce genre de système permet aussi, “de retarder encore l’entrée en EHPAD”

77 projets pour l’autonomie

Le créateur du dispositif, M. Alves, avec Alexandrine Leclerc.@Dominique Chauveau.

Durant un an, 300 foyers bénévoles dans le Loiret, si possible dans des habitats diversifiés (urbains en campagne, immeubles, maisons individuels) vont servir de cobayes à cette expérimentation. C’est la première fois que le Département travaille avec une start up. En 2017, le Département a accordé plus de 730 000€ pour le soutien de 77 projets en faveur de la prévention de la perte d’autonomie des seniors. Soutenu aussi par la CARSAT (Caisse d’assurance retraite), la start up orléanaise, Janasense a bénéficié d’une aide de 110 000€. Le Département qui a la responsabilité du maintien à domicile avec les interventions  des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), financés par l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie).

Sans que l’on puisse pour l’instant en chiffrer la hauteur, il est clair aussi que des dispositifs favorisant l’autonomie, tels que Janasense, sont des vecteurs d’économie pour la collectivité et donc pour le contribuable.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Quel sens de la communication ! Sortir des œufs en période de Pâques. C’est loin d’être cloche… mais les cobayes attributaires des premiers œufs étaient-ils bien dignes d’un don !

Les commentaires pour cet article sont clos.