Manu Lorcat s’envole du studio à la scène

C’est avec le sentiment du bonheur accompli que Manu Lorcat vient de boucler l’enregistrement de son nouveau disque ,“Décollement de routine”, au studio Nyima de Saint-Jean-le-Blanc. Tout s’est déroulé, prise de son et mixage, à deux pas des belles ondes de Loire dans l’espace où Terence Briand multiplie les coups de maître depuis de nombreuses années. En attestent les venues de Manu mais aussi, entre autres, de Matthieu Boogaerts, Marcel Kanche, Bertrand Belin, Liz Van Deuq,  Collection d’Arnell Andrea, Nano,  Nicolas Jules,  Kent, Initial SG ou Jacques Trupin

De la tendresse à fleur de feu 

L’art de ce rocker à  la tendresse à fleur de feu? “C’est de la lave qui vous foudroie d’authenticité” écrivions-nous en septembre dernier. Très justes étaient alors,  accompagnant également le projet du musicien, les mots d’Olivier Rigaud superbement lancés dans  le magazine régionale Terre de Loire:  “Il a la voix d’une falaise rongée par la houle, le visage d’un marin fouetté longtemps par les vents du large, les pognes épaisses d’un ouvrier à la solde de personne, les mots d’un poète sur la route et la tendresse du rocker qui tombe le cuir. “

Interprète de douze titres dont un très bel hommage à Johnny Hallyday,  “Le géant aux pieds d’argile”,  chanson écrite par Bruno Gillet et adressée à l’artiste bien avant son décès, Manu Lorcat,  musicien aux semelles de vent qui navigua des Antilles à la Sologne,  offre ici un bel opus tout en puissance et sensibilité. On y aimera,  notamment, “Memphis Belle”, “Tout au bout de l’autor” (Pierre Billon), “Faute de mieux”,  et sa chanson phare,  ” Tu me disais”, celle  qui navigue avec une douceur bien roulée dans le fracas que font espoir et désillusion amoureuse.

Quelque chose de magique et d’émouvant

Entouré de Régis Savigny, guitariste directeur artistique et d’un combo de musiciens épatants, Manu Lorcat parle volontiers de cet enregistrement:  “Ce ne fut que du velours, que du bonheur;  tout s’est déroulé de manière très efficace et je garde un très beau souvenir du travail avec la chanteuse australienne, Christie Wallace,  sur ce Turn around qu’elle m’a offert. Ce titre,  qui nous a donné de la hauteur, c’est l’histoire d’un coup de foudre entre deux personnes qui ne feront que se croiser. Pour la belle histoire, Christie Wallace l’a enregistré de son côté, dans son home studio, en Australie, à  dix-sept mille kilomètres d’ici,  et le mix avec ma voix et les musiciens a eu lieu dans le studio de Terence. 

Cette chanson en duo,  je l’interprète en anglais, avec l’accent d’Aubervilliers… Tout aussi magique fut le travail avec les musiciens bourrés de talent, méticuleux, sans cesse à la recherche de la perfection. Dans mes souvenirs, je garde au plus profond, ce coup de basse qui ouvre Tu me disais. Ce geste là restera l’instant fondateur d’un enregistrement où nous avons vécu, avec cette impression de se connaître depuis toujours, de grands moments d’émotion.”

Un grand concert pour fêter l’événement

Pour célébrer la sortie de ce disque, tout de cœur sur la main, de costauds sanglots solaires dans la voix et de rire de bonté dans le regard, Manu Lorcat a installé sur son site des bandes annonces , courts métrages insolites, folles petites formes  de Valentin Boubault, certaines  réalisées d’après des clips que Manu a rêvé dans ses nuits. Mais c’est surtout un grand concert qui se déroulera  le samedi 12 mai à l’Espace Madeleine Sologne de La Ferté Saint-Aubin (45), ville où réside l’artiste, qui devrait enthousiasmer chacun. Terence Briand, ingénieur du son sera de nouveau à la console et la société Aliss, rompue aux grandes scènes et aux plus grands festivals de la région (jazz, rock, classique, musiques du monde) officiera côté son et lumière.

Artiste et public, une seule et même famille

Manu Lorcat: “A l’idée de ce concert je suis heureux, super impatient et n’éprouve qu’un trac normal… Je ne cesse de penser à la scène, à la prestation et aux répétitions. L’album fut le temps d’une naissance intime,  le concert en est une autre, celle où la famille des musiciens sera en osmose avec celle du public”.

Céline Gorget, comédienne et  metteuse en scène, artiste que l’on a déjà vue aux côtés de Manu Lorcat dans “Caravan Park”, est aujourd’hui, à la tête de ROUTE55PROD, la productrice  qui veille  au bon déroulement de cette entreprise. Retour de sa part sur l’enregistrement: “Ce fut très joli, très doux, tout le monde faisait attention à chacun, tous faisaient preuve de  cette humilité qui a fait qu’ils se sont reconnus”. 

Bref, aujourd’hui, au disque et bientôt sur scène, place à du rock cœur sur la main, à une rauque mélancolie, à du blues bien chaloupé sur le quel on ne peut que tanguer et s’émouvoir, à du rock sonore à bord duquel on ne  peut qu’embarquer et décoller avec infiniment de plaisir.

Jean-Dominique Burtin.

 

Concert Samedi 12 mai, 20 h 30, Espace Madeleine Sologne, La Ferté Saint-Aubin. Tarifs: 12€ , 10€ à partir de 4 achetés. Ouverture des portes à 19 heures, restauration sur place.

Sortie officielle du disque “Décollement de routine” le 11 avril. Dès aujourd’hui en prévente.
Infos, billetterie et tout renseignement: www.manulorcat.com

Les musiciens: Régis Savigny (guitares), Manu Lorcat (voix et guitare), Hugo Cechosz (basse), Florent Savigny (batterie), Vincent Bucher (harmonica).

 
https://www.youtube.com/watch?v=TLEGCAXdmUs
 
 
 
 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.