Les Voix d’Orléans, Axel Kahn : « L’avenir n’est pas écrit, il sera ce que vous en ferez ! »

Le médecin et chercheur est venu brillamment disserter sur le progrès, ses bienfaits et ses dangers. Il appelle d’abord à se mobiliser pour construire un progrès bénéfique à l’humain.

Axel Kahn

Pour la troisième édition des Voix d’Orléans, le cycle de conférences d’abord orienté autour de la francophonie, l’idée de progrès est venue s’immiscer dans le débat. « Le progrès une idée magnifique, consubstantielle de l’homme » s’est enflammé Olivier Carré le maire d’Orléans qui a ouvert les Voix devant une salle comble et ensoleillée dans le jardin de l’Évêché. Mais une idée aussi détournée de son universalisme par des défenseurs « d’idées funestes », comme l’eugénisme ou l’extermination de masse. Ce progrès est aujourd’hui mis à la question par de nouvelles évolutions techniques ou scientifiques dans les domaines de la génétique, de l’intelligence artificielle, des big data ou du transhumanisme. En rappelant la maxime de Rabelais mise dans la bouche de Pantagruel « science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Olivier Carré pose des questions « jusqu’où le progrès doit il aller ?, la science apporte-t-elle toutes les réponses ?». C’est à ces questions que les Voix d’Orléans « grain de sable dans la réflexion » veulent apporter un éclairage singulier.

La belle idée de progrès

Olivier Carré, maire d’Orléans.

Médecin, chercheur et universitaire Axel Kahn est un peu le prototype du penseur universel capable d’éclairer un débat sous toutes ses facettes, scientifiques bien sûr mais aussi philosophiques, historiques et éthiques. Dans un exposé brillant, donné sans aucune note, le chercheur est remonté dans l’histoire pour puiser dans les sources de l’idée de progrès chez Saint Simon, Bacon, Descartes, Pascal, les Lumières ou Louise Michel. Face à cette « belle idée de progrès », il tente un jeu de balance avec un côté positif (les vaccinations, les progrès médicaux, la maîtrise de la fécondité, la connaissance du génome) contrebalancé par un passif détestable : la bombe atomique, Hiroshima, Tchernobyl, la pollution, les dérèglements climatiques… Et de s’interroger : « dans ce magnifique XXe siècle qu’est ce qui a cloché pour parvenir à de telles extrémités, pour que le pouvoir acquis par l’homme se manifeste à son bénéfice et à son maléfice ? ». Il souhaite donc refonder cette idée de progrès « qui ne peut être qu’au service de l’humain car il n’y a pas de progressisme sans le souci des générations futures. Le progrès est humaniste ou n’est pas ! ».

Mobilisez-vous !

Pour autant Axel Kahn refuse de céder au pessimisme tout autant qu’à l’optimisme qui est pourtant l’essence même du progrès. Expert dans les « sciences dures » le chercheur ne croit pas à un avenir écrit d’avance. « L’avenir n’est pas rose ou bleu clair, il sera ce qu’on en fera ». Il lance donc un appel pour que la volonté, politique ou citoyenne, réanime le débat sur le progrès. À l’image de Stéphane Hessel qui nous demandait l’indignation il appelle à la mobilisation : « mobilisez vous pour contribuer à écrire un avenir au service de l’humanité ».

J.-J.T.

Non-assistance à étudiants en danger !

Interrogé sur les soubresauts qui agitent les universités Axel Kahn a tenu à relativiser la situation. « C’est un milieu agité depuis sa création sous Philippe Auguste a-t-il déclaré tout en légitimant l’actuelle réforme (parcoursup) mais sans pour autant utiliser le mot honni de « sélection ». Il ne faut pas a-t-il insisté laisser s’engager des masses d’étudiants dans des voix totalement sans issue comme les staps (sport). Accepter tout le monde est la pire des solutions qui conduit des étudiants dans un cul-de-sac. Ne rien faire peut être taxé de non-assistance à étudiants en danger ! ».

Une journée de débats

Les Voix d’Orléans se poursuivent aujourd’hui samedi au centre universitaire de la rue Dupanloup.
Principaux rendez-vous :

-10h30 : Quelle place pour le progrès dans la littérature d’anticipation et de science fiction ?
11 h : former les élites pour assurer le progrès humain
11h30 : état du monde : où en est le progrès démocratique ?
12h : philosophie et progrès
14h : environnement urbain, intelligence des territoires, développement économique
15 h : bioéthique, médecine, comment maîtriser le progrès ?
16h : progrès scientifique et dialogue des cultures
16h30 : géographie du progrès, doit-on viser l’universalité ?
18 h conclusion : arts et progrès, quelles connivences ?

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Je regrette sincèrement d’avoir eu l’info sur la conférence d’AXEL kAHN trop tard , après qu’elle ait eu lieu ce qui se produit de plus en plus souvent et tourne bêtement à la frustration….
    Sinon je suis une lectrice assidue de vos articles dont j’apprécierais mieux la qualité s’il y avait moins de fautes d’orthographe !!! Mais ça doit être dans l’air du temps ….

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail