Transport de charme et de plaisirs à Orléans

Ce samedi,  dans la capitale régionale, métropole d’Orléans, les amateurs de culture, beau temps de surcroît faisant,  ont de quoi flâner dans la cité. A la collégiale Saint-Pierre le Puellier,  comme à la galerie Le Garage,  où continuent de se dérouler les remarquables expositions de la photographe Sabine Weiss, mais aussi à la salle Eiffel,  où se tient la  superbe exposition de photographies du club PCCO où la vision délicate et parfois troublante de la beauté féminine, plus que jamais avenir et origine de l’homme,  est à l’honneur, aimantent les visiteurs.  

Les œuvres de Levalet, arrêt  Tram République. @JDB.

Dans un autre registre c’est au pied de la cathédrale, aux deux belles tours poteaux,  que s’est tenu un grand hommage festif et convivial à l’art du rugby où les plus jeunes se sont lancés dans des jeux d’esquive et d’adresse sous le regard de parents ravis. 

Vive le Sreet Art !

Place du Martroi, place à Roads, festival de Street Art et de musique urbaine qui donne du joyeux piment à ce temps gris,  mais quand même de printemps,  où l’on s’attarde enfin aux terrasses pour que batifolent fantaisie, amitié, retrouvailles sur fond de tout et de rien.

 Et puis voici,  de nouveau,  le coup de cœur de ce week-end . Il s’adresse à ce si joli, décapant, iconoclaste et sensible,  prenant travail d’excellence  et attentivement participatif,  de Levalet, artiste de Street Art parisien qui dessine à l’encre sur du papier craft collé sur l’espace et le mobilier urbain.

Ce samedi, rue de la  République, jour où tous les trams étaient à l’heure pour des transports culturels, on aura aimé cette pause bucolique et écologique à l’arrêt  République envahi par ses dessins si fins et si doucement rudes. 

Voici, de fait,  un stop,  un  bel art qui , l’air de rien, aura sacrément séduit et interpellé,  lors d’une douce fluide fête urbaine, les voyageurs transportés de découvertes en art et plaisirs de vagabondage heureux.

Le tram fleuri.

Toujours au chapitre des transports urbains, coup de chapeau au travail des étudiants du Centre horticole de la Mouillère qui auront embelli de manière végétale et fleurie, l’arrêt de tram de la place De Gaulle invitant les voyageurs à faire halte au Parc Floral de La Source où se tenait le Salon des arts et du jardin. Bref, avec en prime une foire exposition  sur le tempo de la musique Nouvelle Orléans, voici un joli week-end où l’on ne savait plus où donner de la fête.

Jean-Dominique Burtin. 

http://www.street-art-avenue.com/biographie-de-levalet

 

 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail