Le reliquaire du coeur d’Anne de Bretagne volé à Nantes !

Le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne, pièce originale datant de 1514 et conservée au musée Dobrée de Nantes depuis 1886 a été dérobé dans la nuit du 13 au 14 avril. Une plainte a été immédiatement déposée par le Département de Loire-Atlantique, propriétaire du musée. Trois objets ont été volés, dans le cadre d’une exposition où l’on pouvait admirer cette pièce d’orfèvrerie d’une valeur inestimable.

Le cœur d’Anne de Bretagne était exceptionnellement venu au Château royal de Blois en mars et avril 2014, pour l’exposition “Le Cœur d’une reine, les funérailles d’Anne de Bretagne”,  à l’occasion du cinquième centenaire de la mort de la reine, épouse en secondes noces de Louis XII (après avoir été veuve de Charles VIII).

Étant donné le poids symbolique de la figure d’Anne de Bretagne pour les Nantais, l’émotion est très grande, à commencer par la maire de la cité nantaise Johanna Rollad qui souhaite que soit retrouvée le plus rapidement possible cette pièce rare et précieuse.

Inévitablement se pose la question de la sécurisation de ces musées où il semble si facile de pénétrer de nuit pour dérober les objets, comme ce fut le cas à la cathédrale d’Angoulême en novembre dernier pour le Trésor. Invendable sur le marché de l’art, le reliquaire du cœur d’Anne de Bretagne a-t-il déjà quitté la France pour trouver place chez un collectionneur quelque part dans le monde, ou bien serait-ce un “coup” des “zadistes” de ND-des-Landes ? L’enquête ne fait que commencer…

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Connaissant un peu le Musée Dobrée de Nantes (en travaux depuis plus de 5 ans…) et l’importance d’Anne de Bretagne dans l’Histoire de la Vallée de la Loire (Loches, Blois, Langeais, Nantes etc) et de la France il aurait été peut-être plus judicieux de garder ce reliquaire à Blois justement, dont le château est autrement plus touristique que ce Musée. Sans conteste ce reliquaire aurait été un objet “star” du château. Blois est à mi-chemin de Paris et de Nantes par autoroute

Les commentaires pour cet article sont clos.