L’Orléanais Philippe Huguenin nous a quittés

Philippe Huguenin, jeune directeur de cabinet de Jean-Claude Portheault, lors d’un voyage à Amposta (Espagne).

Figure orléanaise bien connue dans les milieux de la communication, Philippe Huguenin, 70 ans, vient de nous quitter. Philippe Huguenin, un homme délicieux et d’une extrême gentillesse, tous les journalistes locaux qui l’ont fréquenté peuvent en témoigner, avait été directeur de cabinet du maire socialiste de Saint-Jean-de-la-Ruelle, Jean-Claude Portheault (maire de 1977 à 1998). Philippe Huguenin, marié, père de trois enfants, cousin du journaliste Jacques Huguenin, fut ensuite directeur de la communication, toujours à la mairie de Saint-Jean-de-la-Ruelle. Avec son épouse, tous deux  passionnés d’astronomie, ils vivaient dans un maison en bord de Loire, dans le quartier du Cabinet Vert. Les obsèques de Philippe Huguenin auront lieu samedi prochain en l’église Saint Marc à Orléans.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Sincères condoléances à sa famille en ces tristes circonstances. J’ai travaillé avec Philippe à la Mairie de ST JEAN DE LA RUELLE en 1980.

  2. Je suis très triste, je connaissais bien Philippe et j’ai travaillé avec lui, c’était un homme extrêmement gentil, plein d’humour et droit et loyal.
    Mes pensées vont vers sa famille et tous ses amis
    Toutes mes plus sincères condoléances
    Bien amicalement
    Michèle Volpé

  3. Mes amities à sa famille. Philippe m’avait accueilli à la mairie de Saint Jean, un passage si fondateur dans ma vie. Anne lessard

  4. Très attristé par cette nouvelle. J’ai eu la chance de travailler plusieurs années avec lui quand il était directeur de la com’ à St-jean de la Ruelle. Sa personnalité attachante était emprunte d’humilité, de gentillesse et de professionnalisme.
    Condoléances à ses proches.
    Christophe Andrivet

  5. Je vous envoie toutes mes condoléances. Philippe était une personne formidable, j’ai travaillé six années à ses côtés toujours de bonne humeur avec des mots gentils.
    Le souvenir de Philippe restera en moi à jamais.

  6. Philippe était , en effet, une personnalité délicieuse dont la culture nous enchantait et nous impressionnait. Il était d’une humilité généreuse et adorable. D’une sensibilité souriante, d’une générosité débonnaire, et d’une ouverture d’esprit limpidement enrichissante. Il avait une façon de parler qui ressemblait toujours à un murmure serein, à une confidence sincère. C’était bien cela . Oui, Philippe nous laisse un sourire, empli de coeur et de savoir, auquel il fut doux d’aborder. Il prenait bonheur, lors de rencontres, à nous présenter avec ardeur sa famille. Que cette dernière sache que nous lui adressons nos plus sincères condoléances et le bonheur d’avoir connu un homme de mesure et d’écoute qui nous a beaucoup apporté.

Les commentaires pour cet article sont clos.