Le “G6” des Départements de la région Centre-Val de Loire

Les présidents des Départements de la région Centre Val-de-Loire, Michel Autissier pour le Cher, Claude Térouinard pour l’Eure-et-loir, Serge Descout pour l’Indre, Jean-Gerard Paumier pour l’Indre-et-Loire, Nicolas Perruchot pour le Loir-et-Cher et Marc Gaudet pour le Loiret, se sont réunis le 17 avril dernier à Orléans pour évoquer plusieurs dossiers qu’ils partagent en commun.

Au-delà des nombreux points abordés (Très Haut Débit, développement économique, désertification médicale, logement social, tourisme, etc), une préoccupation majeure est partagée : les liens de partenariat des Départements avec la Région et avec l’État. À cet effet, les six présidents souhaitent rencontrer le représentant de la Région et de l’État.

Les six présidents des Départements de la région Centre Val-de-Loire ont demandé audience à François Bonneau, en dehors de l’instance convenue de la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP), afin de le convaincre de contribuer financièrement à la construction des infrastructures routières de notre région comme le font d’autres Régions. Il n’est pas concevable que la Région Centre ne collabore pas à l’aménagement du territoire par la construction des réseaux routiers mais aussi par l’implication et la définition des compétences partagées entre la Région et les Départements (tourisme, culture, jeunesse). Les six Départements de la région injecteront, quant à eux, 477 millions d’euros, et ce, rien que pour l’année 2018, au titre de leurs dépenses d’investissements. En ce sens, les Départements sont des acteurs essentiels de la dynamique et de l’attractivité de nos territoires et contribuent ainsi grandement à leur développement économique. Il est attendu de la Région qu’elle considère avec davantage d’attention des collectivités qui œuvrent à la construction de notre région à hauteur de près d’un demi-milliard d’euros…

D’autre part, les six Présidents des Conseils départementaux demandent également audience à Jean-Marc Falcone, préfet de la Région Centre-Val-de-Loire concernant les Contrats de Plans Etats-Régions (CPER). En effet, ces crédits alloués aux collectivités territoriales ne sont consommés que partiellement, privant ainsi les territoires d’une aide indispensable à leur développement.

Créés durant la Révolution Française, les Départements incarnent les fondements de la République. Chef de file des politiques de solidarités et acteurs de la proximité, ils veillent à garantir les meilleures conditions pour que le quotidien des Français soit assuré demain pour tous les âges de la vie. C’est dans cet esprit que les six Départements souhaitent partager leurs bonnes pratiques en matière de politiques publiques. Ce G6 des Départements de la région Centre Val-de-Loire se réunira plusieurs fois par an. Dans cet esprit, ils se retrouveront le 31 mai prochain à Tours pour débattre avec Gérard Larcher, président du Sénat, de « l’intelligence des territoires ».

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. G6…pour une Région si peu peuplée c’est beaucoup trop.

    Il me semblait que le 28-45-41 voulaient fusionner ensemble et que le 36 et 18 voulaient en faire de même. Où en est-on ? Déjà oublié ?

    Il faut mutualiser les moyens avec une certaine cohérence pour ma part une fusion avec les Pays-de-la-Loire me paraissent inéluctables et souhaitables. Et à l’intérieur de cette grande région, on peut imaginer ces fusions de départements.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail