Orléans: une pétition du collectif Carmes pour la sécurité et contre les incivilités

Le collectif Carmes Madeleine Saint Jean vient d’envoyer une pétition qui a recueilli à ce jour 257 signatures, au préfet du Loiret, Jean-Marc Falcone, au maire d’Orléans, Olivier Carré et au procureur de la République, Nicolas Bessone.

Cette pétition demande entre autre aux autorités de  “procéder à l’expulsion systématique des dealers sans papiers en application de la circulaire Collomb 2017 qui invite les préfets à expulser les clandestins pour motifs d’ordre public où les détenus étrangers qui représentent une menace pour le territoire et ce dès leur sortie de prison. Pour ce faire les pétitionnaires riverains réclament “une présence policière forte et visible”, avec “interpellation systématiques des dealers de rue qui fument et vendent de la drogue à la vue de tous”.

Elle propose la mise en place comme à Montpellier, Nimes ou Paris, d’une “mini-brigade incivilité capable de verbaliser toutes incivilités commises” du genre dépôt de déchet sauvage, déjection et urine sur la voie publique…Elle réclame encore “l’utilisation des caméras de surveillance pour identifier les auteurs de ces incivilités”. Autre priorité selon l’association: fermer les commerces “bienveillants ou complaisants à l’égard des dealers”. Il faudrait aussi selon elle, “stopper l’ouverture de  commerce inadaptés (type Kebab, épicerie)”.

L’arrêt des prières de rue comme celle constatées rue de Limare figure aussi au menu de cette pétition qui insiste encore sur l’amélioration du  cadre de vie et le développement de la vie collective dans le quartier.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Ces pétitionnaires semblent de plus en plus intolérants, mais en même temps moins de 300 signatures sur plus de 10.000 habitants, cela laisse un petit espoir. Non, il n’y a pas un dealer devant chaque boutique de la rue des Carmes. Que les habitants se posent la question : pourquoi plus d’une dizaine de boutiques de la rue d’Illiers ont-elles disparu et des locaux d’entreprise ont laissé la place à des logements ou à une mosquée ? Pourquoi des logements pour étudiants et élèves infirmières sont maintenant occupés par des familles entières ? Qui a bloqué pendant des années la mise à l’alignement de la rue des Carmes ? Et donc sa rénovation.

    • Tiens comme c’est “marrant”, je parlais par ailleurs de ceux qui ont bloqué l’alignement de la rue des Carmes ! Les problèmes dénoncés par les pétitionnaires ne sont pas d’aujourd’hui et je suis sûr que certains d’entre eux étaient contre l’alignement de la rue des Carmes ! Si c’est le cas pour certains, je vais être méchant “bien fait pour votre g….. !”

  2. Le droit pétitionnaire est un droit qui n’est pas assez exercé par les citoyens et qui renvoi aux élus, la charge de leurs responsabilités en matière de sécurité et de maintien de l’ordre.
    Pétitionnez…pétitionnez, il en restera toujours quelque chose.

  3. Pour répondre à M. AMartin, en tant que Membre du collectif depuis le début, celui-ci n’a , à aucun moment depuis son existence cautionné les quelques personnes qui nous ont amenées là où nous en sommes ! ” C’est à dire à la “destruction” de la rue des Carmes ” il serait bon de vous documenter ! Quant à M Tt , les dealers ne sont pas idiots ni statiques ils se déplacent de la Place De Gaulle jusqu’en haut de la rue Porte St jean. Ben voyons

    • Membre du collectif depuis le début, et bien vous n’êtes pas un malin, comme vos copains. En dehors des problèmes dénoncés, les femmes harcelées vous remercient M. anonyme “YD” !
      Le centre actif des dealers reste la rue des Carmes, même s’ils font la navette, élémentaire monsieur collectif !
      Depuis mon arrivée à Orléans en 1999 cette rue est un problème et lorsque M. Serge Grouard a souhaité l’alignement en même temps que les travaux du tram, tout le monde contre (sauf quelques-un(e)s moins …. que la moyenne) !

  4. je ne polémiquerai pas Monsieur Martin ou Dupont
    vous avez 18 ans de présence j’en ai 68, permettez moi de vous dire que vous ne connaissez pas grand chose au quartier. Si il y a une chose que je regrette c’est que Monsieur Serge Grouard ait passé la main à un pleutre

    • Martin est mon vrai nom et j’ai 67 ans, qu’est ce que j’y peux, seulement 19 ans d’ancienneté dans cette bonne ville que j’aime ! 68 ou 18 qu’est ce que ça change à l’affaire, vous avez du recul donc le savoir, moi je constate simplement !
      Comme vous, j’estime que le successeur de Serge Grouard est un pleutre ; alors je ne pige plus, quel est votre “collectif” ?
      D’ailleurs, la ville “s’affaisse”, c’est mon opinion, la gestion d’Orléans me fait penser au naufrage “du Costa Concordia” !
      Si vous connaissiez mon élu de quartier (qui n’habite pas le quartier d’ailleurs), c’est un chamallow !
      Bonne soirée.

  5. A M Martin Le collectif n’a rien à voir avec mes idées personnelles, il est apolitique et se bat depuis le début contre les incivilités de toutes sortes les dépôts sauvages, les dealers, contre les logements insalubres loués par des marchands de sommeil et payé par la C.A.F. Etc Etc .. Pour mieux connaître notre Collectif faites un tour sur Internet “Collectif Carmes Madeleine St jean ” Orléans centre ville je pense que vous changerez peut-être d’opinion Bonne fin de semaine

Les commentaires pour cet article sont clos.