Kyle Eastwood et Monty Alexander deux pointures sur la scène du « Jazz or Jazz » mercredi soir à Orléans.

Depuis la présentation officielle de la programmation du Festival Jazz or Jazz 2018, le public attendait avec impatience cette date du mercredi 25 Avril. Après la soirée d’ouverture mardi à guichets fermés de cette troisième édition du célèbre festival orléanais avec en vedette United Colors of Méditerrannée, hier soir c’était au tour de deux grosses pointures internationales du Jazz de faire leur entrée.

Kyle Eastwood quintet cl Marie Line Bonneau

A commencer par Kyle Eastwood et son quintet. Le contrebassiste et ses quatre talentueux complices étaient bien au rendez-vous. Le fils de Clint qui s’est adressé toute la soirée à son public en français « Perfect » avaient également pour l’occasion un invité de marque, le saxophoniste alto italien Stefano Di Battista présent sur plusieurs morceaux du dernier album « In Transit ». Opus enregistré il y a déjà un an à Malakoff. Selon les spécialistes de la discipline, Kyle Eastwood avec ce disque dit « de la maturité » , a fait le choix cette fois de livrer « une musique personnelle, anonyme mais aussi actuelle et intemporelle ou chaque membre du quintet a joué pleinement son rôle. Aussi bien sur des reprises de standards du Jazz que sur des compositions originales ». Hier soir, le public a pu juger sur pièces avec délice. Après les nombreux hommages de la foule, l’ancien étudiant en cinéma, devenu contrebassiste de renom aux mains hypnotisantes, a ensuite laissé la place à une autre star du milieu, d’une autre génération, le pianiste Monty Alexander et son fabuleux trio. Il est une vieille connaissance du père de Kyle.

Monty Alexander Trio cl Marie Line Bonneau

Pour la petite histoire Monty Alexander avait été choisi en 1988 par Clint Eastwood pour incarner le pianiste dans « Bird » son film hommage à Charlie Parker. Cet incroyable musicien Jamaïcain aux cinquante ans de carrière a eu le rythme dans le sang très tôt. Même si il a pris ses premières leçons de piano à l’âge de quatre ans (né le jour du D-Day, le 6 juin 1944), c’est avant tout un autodidacte « au superbe touché et au swing étincelant ! ». Parti s’installer aux Etats-Unis dans les années 60, Il peut se vanter d’y avoir joué et enregistré avec des artistes venus de tous les horizons de la scène musicale, Frank Sinatra, Ray Brown, Dizzy Gillespie, Sonny Rollins, Quincy Jones. Son mentor restant tout de même Wynton Kelly. Depuis un demi-siècle, le « maître du piano » au swing très personnel aime entretenir les liens entre le jazz américain, la chanson populaire, le gospel, le calypso et le reggae. Hier soir encore il l’a prouvé au public connaisseur du Théâtre d’Orléans qui a terminé une nouvelle fois debout décidant à juste titre qu’il n’y avait rien d’autre à faire face au talent. Sans oublier « of course » ses deux complices remarquables qui font de ce trio ce qu’il est : Un véritable bijou !

Au programme de cette troisième soirée du Festival Jazz or Jazz 2018 ce jeudi 26 Avril d’autres merveilles sur scène comme le trio français Nox.3 et la chanteuse suédoise Linda Olàh, La Dame Blanche et Richard Bona, ou encore Régis Huby et sa joyeuse bande. Une autre belle soirée en perspective. Vive le Jazz !

Régis Bonlieu

Théo Ceccaldi and guests cl Marie Line Bonneau

Jazz or Jazz

du 24 au 28 avril 2018

Théâtre d’Orléans boulevard Pierre Ségelle 45000 Orléans

Tout le programme

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.