Le président de l’université d’Orléans à propos de la liste soutenue par les Etudiants Musulmans de France: “la loi a été respectée”

Dans une lettre ouverte publiée par Magcentre l’association “Vivre en République à Orléans-Métropole” (VRO45) fustige la mansuétude et/ou la naïveté des autorités (université, préfecture, mairie…) vis à vis de la liste estudiantine aux élections au Conseil d’administration de l’université, soutenue par EMF (Les Etudiants Musulmans de France), une association qu’elle estime liée au Frères Musulmans. Pour Yann Mercier-Brunel et Ary Bruand, vice-président et président de l’université d’Orléans, la loi a été respectée.
Voici leur réaction:

“L’université d’Orléans souhaite préciser que EMF Orléans n’est pas reconnue comme une association étudiante de l’UO puisque sa dénomination comme sa charte interne se référant à une religion donnée sont contraires à la charte des associations étudiantes de l’établissement adopté par le CA de l’UO qui se conforme à l’article L141.6 du code de l’éducation qui dispose que “le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse et idéologique”.

Le président de l’UO a ainsi refusé à deux reprises par courrier recommandé de reconnaître cette association comme étudiante et aucune réunion ou distribution alimentaire d’EMF-Orléans n’a été autorisée dans l’établissement. D’autres structures, se réclamant d’autres religions, se sont vues également refuser le prêt de salles. Bref, l’université respecte la loi et la fait appliquer.

D’autre part, en ce qui concerne la liste “Active ta fac” en lice lors des récentes élections des représentants des étudiants aux conseils centraux de l’UO, les élections universitaires reposent sur le principe de candidatures individuelles et ne sont pas réglementairement déposées par une association ou un syndicat.

Et, comme le rappelle le guide édité par la Conférence des Présidents d’Université sur la laïcité en 2015 (http://www.egale.eu/uploads/fichiers_PDF/2015%20guide_CPU.pdf), “les listes et les candidats peuvent recevoir le soutien d’associations, à partir du moment où celles-ci ne sont pas interdites ou n’ont pas fait l’objet d’une dissolution pour infraction à la législation. Mais de plus, les listes peuvent être constituées de candidats appartenant à des associations religieuses ou à des mouvements proches d’associations religieuses, avec dans cette dernière hypothèse, la difficulté de faire la part entre le religieux au sens strict et le non religieux” et de préciser “la loi ne permet pas d’écarter une liste ou des candidats en raison de leur adhésion à une association religieuse ou du bénéfice du soutien d’une association religieuse, dans la mesure où il n’est pas fait de différence entre mouvements politiques et mouvements religieux. Ainsi l’idée d’une interdiction soit de se réclamer d’une association religieuse, soit de bénéficier de son soutien, entraînerait automatiquement, sauf modification législative, l’interdiction de se réclamer d’une association politique, ce qui constituerait la négation de toute compétition électorale et tomberait sous le coup de la loi.” Encore une fois, lors de la commission consultative électorale qui a validé la liste “Active ta fac”, l’UO a simplement respecté la loi.”

Yann Mercier-Brunel (Vice Président en charge de la Formation et de la Vie Universitaire) et Ary Bruand (Président)

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. pour ceux qui douteraient encore de l’infiltration des frères musulmans dans l’Université :
    https://www.facebook.com/celine.pina.1
    “Conditionner idéologiquement une partie de la jeunesse est le premier but. Le second, prendre des postes au sein de l’administration de l’Université.”
    ….mais “ceux que Zeus veut perdre, il les rend aveugles” (écrivait Sophocle)

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail