Lamotte-Beuvron décrochera-t-elle la timbale des épreuves équestres des JO ?

Depuis que Versailles est sur la touche pour l’organisation des épreuves équestres des Jeux-Olympiques de Pais 2024 (le CIO demande qu’il y ait des installations pérennes hors à Versailles, pas touche c’est sanctuarisé), Lamotte-Beuvron se reprend à rêver d’y accueillir, en son parc équestre fédéral, les épreuves d’équitations, ou au moins les entrainements.

Lors d’un Sologn’Pony au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron (archives).

Le député de Loir-et-Cher Guillaume Peltier, très à cheval sur les principes et “fer de lance des territoires et de la ruralité”, a récemment écrit à la ministre des Sports Laura Flessel, pour lui faire part de ses “inquiétudes concernant la répartition des sites destinés à l’accueil des différentes épreuves des JO et Jeux paralympiques de Paris 2024”. En insistant bien sur la nécessité d’un juste équilibre et d’un “maillage territorial” qui puissent profiter à tous. Et pourquoi pas au Parc Équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, actuel siège de la Fédération française d’Équitation. “Guillaume Peltier a tenu à lui adresser un courrier pour appuyer davantage sa demande et insister sur les nombreux atouts du site de Lamotte-Beuvron, connus de tous” indique-t-il par communiqué. La ministre lui a répondu par courrier en date du 2 mai dernier. 

“Je tiens à vous confirmer que l’ensemble des collectivités territoriales sera sollicité pour que chaque territoire puisse présenter des sites dans le cadre de ce programme de labellisation et fasse valoir ses meilleurs atouts, en matière d’équipements sportifs ou de lieux d’accueils nécessaires à l’acclimatation des olympiens et paralympiens. Je ne doute pas que la candidature du département de Loir-et-Cher, et plus particulièrement du site du Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, situé en Sologne aura des arguments forts à faire valoir afin d’être retenu comme un territoire potentiel. Je conseille aux élus d’être à l’écoute de l’appel à projets qui sera lancé à l’automne prochain”, dit Laura Flessel dans son courrier. 

“Voilà un signe positif qui démontre qu’une mobilisation totale et fédérée de tous les acteurs du territoire de la Sologne (élus, FFE, acteurs touristiques, …) est essentielle pour bâtir des projets durables au service de nos territoires” se réjouit le député Guillaume Peltier dans son communiqué.

On entend dire que Chantilly fait elle aussi valoir ses “atouts”. C’est la ville – équestre elle aussi – de l’ex maire et actuel député L.R. Éric Woerth. Lequel des deux tombera de la selle, ou se fera doubler par un outsider ? Les paris sont ouverts…

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail