Ça va creuser à Orléans : un cimetière à la Source, une piscine à la place de la prison

Pas besoin de se « creuser » les méninges en conseil municipal lundi 14 mai : entre le projet de création d’un nouveau cimetière à La Source, et la présentation du projet de centre aqualudique en lieu et place de l’ancienne prison quartier Émile-Zola derrière la gare SNCF, il y avait de quoi faire quelques annonces pour le maire d’Orléans Olivier Carré. Et de donner à grignoter aux médias venus en nombre à ce premier conseil post fêtes johanniques…


Il aura ménagé le suspens jusqu’au bout du conseil municipal, mais il n’aura pas fallu attendre non plus trop longtemps : une heure dix aura suffit pour envoyer 31 délibérations, avant d’annoncer le choix du projet de centre aqualudique qui devrait – si tout se passe bien – ouvrir ses portes dans le quartier bordé par l’avenue Émile-Zola et les voies de chemin de fer vers fin 2019 début 2020. Le projet retenu à l’unanimité du jury auquel on participé des élus municipaux (Muriel Chéradame, Stéphanie Anton, Jean-Philippe Grand, Soufiane Sankhon…) est celui de Bouygues/Nicolas Michelin et Associés. Un équipement de plain pied qui devrait se fondre dans le quartier, grâce, notamment, à son faible impact visuel monumental et une toiture végétalisée, visible depuis les immeubles environnant.

Ouverture possible au printemps 2020

Un bassin de 25 mètres, un bassin ludique, un bassin d’apprentissage (tous en inox, plus étanches à la longue que le classique carrelage), des espaces spa, balnéo, hammam, un toboggan 3 pistes et même… un simulateur de vagues pour du surf ! Le tout sur 4.500 m², 2.000 m² d’espace boisé et 11.000 m² en tout. Le tout pour 20,4 M€ y compris les cinq premières années de maintenance. C’est le prix actuellement affiché, mais on sait que ces équipements-là dépassent souvent la ligne de flottaison estimée au départ…

Olivier Carré n’était pas peu fier de présenter le choix du projet retenu, même si… le terrain n’est pas encore acquis. « Le préfet a déposé le décret d’inutilité publique pour l’actuelle ancienne prison. Cela veut dire que ça rend le terrain aliénable ». Demeure encore l’inconnue de l’estimation des Domaines, une fois la destruction faite (le coût est hors 20,4 M€), mais pour une fois, vendre la peau de l’ours pourrait s’avérer payant pour l’équipe municipale. « Le choix a clairement porté sur l’ambiance urbaine, que cela soit intégré au paysage urbain » ajoute—t-il. Même l’élu d’opposition écologiste Jean-Philippe Grand abonde dans le sens du projet : « C’est un signal qui est donné, et le choix effectué c’est que ce projet soit intégré au paysage et ne soit pas monumental. C’est un projet exemplaire pour la Métropole et renforcera son attractivité », dit-il, même si Olivier Carré souligne que le coût sera porté uniquement par les contribuables orléanais. Ce centre aqualudique a pour vocation de remplacer l’actuel du Palais des Sports, lequel fera l’objet ensuite d’un projet de rénovation. Côté calendrier, si tout se passe bien, l’ouverture devrait pouvoir se faire fin 2019 début 2020. Pile pour les élections municipales…

De la piscine au cimetière

L’autre projet présenté lors de ce conseil municipal post fêtes johanniques, c’est celui du cimetière d’Orléans-La Source. « Jusqu’à présent on pouvait vivre et travailler à La Source » a dit Niamé Diabira, « on pourra désormais y mourir décemment. On a la possibilité de vivre ensemble, on aura la possibilité de mourir ensemble ». Actuellement, un Sourcien qui trépasse est obligé de se faire conduire à plus de 12 km de son ancien domicile, le Grand cimetière d’Orléans. Le vieillissement de la population (+40% des + de 65 ans en 5 ans) a entraîné la nécessité d’une création d’un nouveau cimetière. Il creusera désormais ses tombes derrière le lotissement Buffon, entre l’avenue éponyme et la voie ferrée Orléans-Vierzon. Sur un peu plus de 6 hectares, le projet se veut là aussi « environnemental » avec une dominante végétale, composé à partir des boisements existants et aménagé façon parc. L’objectif est également de ne pas faire usage de produits phytosanitaires, avec un programme de « gestion différenciée » des espaces du cimetière valorisant la biodiversité et générant des économies d’entretien. Il comprendra une zone de pierres tombales traditionnelles (1.350 tombes) ; une zone de sépultures paysagères (900 sépultures) ; un jardin du souvenir (pour les cendres des crémations) ; un carré confessionnel.

Actuellement en phase de consultations et de choix du paysagiste-concepteur, la réalisation du projet doit intervenir entre l’automne prochain et les travaux d’aménagement entre janvier et août 2019, pour une ouverture en septembre 2019.

F.Sabourin

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Espérons que l’équipement aqualudique ne soit pas réalisé à l’économie, comme le gymnase de l’Argonne. Pourquoi un bassin de 25 mètres et pas de 50 mètres où des compétitions pourraient se dérouler ? Les lycées et écoles à proximité pourraient être particulièrement intéressés par ces installations. Orléans va-t-elle offrir le Palais des sports aux Panthères ou aux handballeurs de Saran ?

  2. Vivre ensemble? Mourir ensemble?
    Les différences sont marquées jusque dans et après la mort puisque certains espaces des cimetières sont réservés en fonction de la religion.
    Vivre ensemble , ne serait il pas déjà souhaitable de ne pas afficher extérieurement ses différences dans la mort comme dans la vie?
    J’ose espérer que cette interrogation ne suscitera pas de polémique et se limitera, au plus, à des propos philosophiques et a un échange d’idées constructives.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail