Le Futuroscope va s’agrandir

Rodolphe Bouin, son nouveau PDG, veut adosser au Futuroscope un autre parc, plus petit avec une identité propre: il pourrait voir le jour d’ici trois ans. Il viserait plus spécifiquement les familles avec de jeunes enfants, de moins de 7 ans.

Rodolphe Bouin qui a pris ses fonctions le 1 avril, présentera en juin aux actionnaires (Compagnie des Alpes pour 45% et département de la Vienne 38%)  son plan stratégique 2020-2025, qui prévoit des investissements “ambitieux” pour développer les attractions au rythme d’une par an au lieu d’une tous les deux ans jusqu’ici. Ce nouveau PDG a succédé à Dominique Hummel, resté une quinzaine d’années aux commandes du Futuroscope qui est  le deuxième parc d’attractions français (en termes de chiffre d’affaires) derrière Disneyland Paris.

« Avec près de deux millions de visiteurs l’an dernier et 108 millions de chiffre d’affaires, l’entreprise est saine, même si rien n’est jamais acquis », reconnait M. Bouin, qui a gravi tous les échelons après être entré au Futuroscope comme stagiaire. « Les investissements seront plus importants que les 13 ou 15 millions d’euros en moyenne  qui y sont  consacrés chaque année  dans le cadre du plan actuel. Ce ne sera pas le double mais peut-être 50% en plus, c’est un plan ambitieux mais mesuré, il faut réfléchir aux bons leviers d’attractivité », souligne M. Bouin. « Le but est de doper la fréquentation, d’aller chercher une clientèle plus lointaine et de rallonger la durée des séjours, pour faire du Futuroscope une destination à part entière en attirant pour une ou deux nuits des visiteurs français mais venant aussi du nord de l’Espagne ou de la Belgique. »

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.