« Sœurs », frissons garantis : du meilleur Minier

Au royaume des thrillers, Bernard Minier est un maître . Ses livres qui provoquent des frissons et la curiosité qu’on aime éprouver en lisant un bon polar sont traduits en vingt langues. Minier a des lecteurs dans le monde entier.

Avec « Sœurs », son sixième et dernier opus, l’auteur de « Glacé » remet en scène son héros fétiche, Martin Servaz. Le récit s’ouvre sur une première scène étrange, très forte. Deux jeunes-filles, deux sœurs d’une vingtaine d’années, vêtues de robes de communiante, de nuit, s’avancent vers leur morts dans une forêt.

Qui a-t-il de caché dans ces profondeurs , dans son obscurité ? Nous sommes en 1993, Martin Servaz, jeune inspecteur enquête sur les deux crimes. Il croise pour la première fois Eric Lang, auteur sulfureux, amoral de thrillers à succès d’une extrême violence. L’énigme n’est pas résolue.

Vingt-cinq ans plus tard, alors que Servaz est devenu une pointure de la PJ toulousaine, la femme d’Eric Lang est assassinée en robe de communiante.Le face à face entre les deux hommes reprend, dur, implacable.

60 pages de garde à vue

Cette garde à vue confinée entre quatre murs, d’une intensité rare agit comme un roman dans le roman. Confrontation entre un chasseur et une proie , deux adversaires de force égale. La description du travail de la police y est précise, rigoureuse. Les enquêtes d’aujourd’hui ne sont plus celles de 1993 alors que l’ADN, le téléphone mobile et les caméras de surveillance n’existaient pas. Lang a-t-il tué en 1998, vient-il de recommencer en 2017? La machine à remonter le temps se met en route avec toutes les manipulations dont est capable un être arrogant, vaniteux, arrogant, cultivé, retors et cynique.,

Bernard Minier conduit son affaire sans faiblir et ce faisant, explore son propre métier d’écrivain, dans les  « Sœurs », un écrivain à l’encre très noire qui passe son temps à jouer avec les peurs de ses personnages et de ses lecteurs. Un livre qu’on ne lâche pas mais que l’on referme un peu secoué.

Françoise Cariès

« Sœurs »

Bernard Minier

XO Editions, 460 pages, 21,90 euros

Les romans

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail