Le Loir-et-Cher se paie un youtubeur : Nota Bene

Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher, s’offre les services d’un youtubeur pour assurer la promotion touristico-historique de son département. Nota Bene, chaîne de vulgarisation d’histoire sur un ton décalé de Benjamin Brillaud, a signé un partenariat pour 5 vidéos cherchant à faire le buzz via YouTube, le site le plus regardé par les ados et les jeunes actuellement. Au programme, les châteaux du Moulin à Lassay/Croisne, Villesavin et Talcy, ainsi que les villes de Romorantin-Lanthenay et Vendôme.

Les personnages morts sur les toilettes, le sexe au moyen-âge, ou encore les inspirations historiques des Pokémon. Voilà autant de sujets ludiques et décalés que Benjamin Brillaud met en vidéo sur sa chaîne YouTube Nota Bene. Créée en 2014, la chaîne compte plus de 720.000 abonnées  pour une centaine de vidéos. Un succès qui a séduit le Département de Loir-et-Cher. Au point que le Conseil départemental et l’Agence de Développement Touristique ont décidé de nouer un partenariat avec le youtubeur. Ce dernier répond à nos questions.

MagCentre : Qu’est-ce que Nota Bene ?

Benjamin Billaut : Nota Bene, c’est une émission d’Histoire que j’ai lancée il y a 4 ans sur YouTube. Mon but, c’était d’intéresser les gens à l’histoire. Depuis, on trouve sur la chaîne 120, 130 vidéos sur le sujet. [NDLR : en moyenne, ces vidéos sont vues entre 150.000 et 250.000 fois]

Magcentre : Comment s’est mise en place cette collaboration avec le département de Loir-et-Cher ?

BB : Ils sont venus me chercher il y a moins d’un an afin de faire des vidéos sur le département. Nous avons donc réalisé 5 vidéos de 8 à 9 minutes chacune. Ces collaborations sont toujours intéressantes car c’est l’occasion de partir en reportage et de mettre en avant des lieux du patrimoine. J’avais eu des partenariats similaires avec l’Aisne, le Vaucluse, ou le Berry. C’est gagnant-gagnant. Cela me permet de faire de jolies vidéos qui me font triper, et cela leur permet de promouvoir leur patrimoine avec un regard et un ton différent.

Magcentre : Comment avez-vous abordé l’écriture de ces différentes vidéos ?

BB : Notre intention, c’était de montrer des sites pas toujours mis en avant. Il n’y pas vraiment d’intérêt à promouvoir une énième fois Chambord. Un autre parti pris était d’utiliser un personnage pour chaque lieu. Comme Henri IV, qui est une bonne personnalité, ou Ronsard dont la vie est liée à l’histoire locale. C’est toujours un bon prétexte pour faire découvrir de nouvelles notions. Mais le ton reste quant à lui le même, c’est-à-dire sérieux tout en restant léger et humoristique.

Magcentre : Quels sujets ont été retenus pour ces 5 vidéos sur le Loir-et-Cher ?

BB : Au final, on a réalisé une vidéo sur le château du Moulin à Lassay-sur-Croisne et son instigateur Philippe du Moulin. Une autre sur le château de Villesavin à Tour-en-Sologne, à côté de Chambord, avec Jean le Breton. Une vidéo sur la ville de Romorantin-Lanthenay avec Léonard de Vinci. Un épisode plus sur la poésie avec Ronsard et le château de Talcy. Et le dernier sur Henri IV et Vendôme. [NDLR : si les trois premières vidéos sont déjà disponibles, les deux dernières sortiront le 11 et 14 juin respectivement.]

Magcentre : L’une de vos dernières vidéos totalise plus de 2 millions de vues. Vous avez également réalisé une série de vidéos avec Arte et publié un livre, Les Pires Batailles de l’Histoire (éd. Robert Laffont). Quels sont vos futurs projets ?

BB : Je vais continuer à développer des partenariats. Ce qui me permet de faire des vidéos dans de bonnes conditions. J’aimerai prendre le temps d’écrire d’autres livres. J’ai par ailleurs une bande dessinée qui devrait sortir avant la fin de l’année. Je ne peux pas en dire plus, si ce n’est que ce sera édité chez Soleil/Delcours.

Propos recueillis par NPVS

« Parce que l’histoire, ça peut être chiant ».

Le ton est donné. Benjamin Brillaud est passionné d’histoire, et aime la vulgariser. À grands coups « d’anecdotes croustillantes, et sans vous gaver de dates à n’en plus finir » (sic).

Il n’en fallait pas plus pour attirer l’œil des services de communication du Département de Loir-et-Cher. Nicolas Perruchot, jeudi 7 mai, s’est rendu au collège Léonard-de-Vinci à Romorantin-Lanthenay pour signer le partenariat avec Benjamin Brillaud. Cinq vidéos de sept minutes environ ont été réalisées (lire ci-dessus). En ligne depuis le 4 juin, les premières « cartonnent » déjà, selon le cabinet de communication de Nicolas Perruchot : plus de 100.000 vues pour le château du Moulin en 48 heures ; plus de 35.000 vues en 24 heures pour Villesavin.

« La cible, ce sont les 18-25 ans », explique le président du Département de Loir-et-Cher et signataire du partenariat à 24.000 € – dont 15.000 pour la collectivité et 9.000 € pour l’ADT (Agence départementale du tourisme). « Un public qui pourrait devenir touriste dans la région un jour ou l’autre ». Déniché par un autre conseiller départemental, Louis de Redon (canton de Romorantin), ce partenariat avec Nota Bene est censé accrocher les 500.000 vues par vidéo. « On expérimente, et si ça fonctionne, on renouvellera » ajoute le président du Loir-et-Cher. Sur le choix des sites, « Ils sont très qualitatifs et méritent d’être plus connus » ajoute-t-il. « On cherche à diversifier les moyens de communication. Certes nous avons le magazine Loir-et-Cher info, mais il vise un public un peu plus âgé. Nous avons projeté ce matin devant des collégiens de 5e du collège Léonard-de-Vinci à Romorantin l’épisode du château du Moulin à Lassay-sur-Croisne, ça a très bien marché ».

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.