Blois : l’ADA Basket 41 y croit !

Alors que nous connaîtrons dans quelques jours le verdict de la validation ou non de la montée en Pro A de basket pour l’ADA Blois par le comité directeur de la Ligue nationale de basket, les dirigeants du club anticipent et tentent de montrer les muscles en occupant le terrain médiatique.

C’est d’abord avec le premier contrat signé au futur centre de formation – objet de toutes les attentions – que le club blésois espère faire pencher la balance du bon côté. Valentin Vincent, jeune meneur/arrière de 16 ans, est en effet le premier joueur à avoir signé la convention qui le liera au centre de formation de l’ADA Basket. Au club depuis 2009 où il avait intégré l’École Française de Mini Basket, il jouait cette saison dans l’équipe U17 Région et évoluera donc en 2018-2019 en U18 Élite. Nabil Saïfi, son coach cette saison dit de lui : « Valentin est un jeune joueur talentueux capable d’évoluer sur les postes 1 et 2. Il est doté d’un bon shoot extérieur et est à l’aise en 1 contre 1. Son entrée au Centre de Formation s’inscrit dans une suite logique qui lui permettra de poursuivre sa progression vers le haut niveau ».

Un nouvel équipementier

L’autre nouvelle est la future collaboration du club de basket blésois avec un nouvel équipementier. Après plusieurs semaines de discussions, le choix s’est porté sur la marque française Run and Jump. Société spécialisée depuis 10 ans dans la conception, la fabrication et la distribution d’articles de basket-ball, Run and Jump s’appuie sur une très forte assise dans le basket amateur et va équiper pour la première fois un club de LNB. Capable de maîtriser l’ensemble de la filière (production, personnalisation…), Run and Jump a démontré une forte envie d’accompagner l’ADA Blois Basket 41 pour s’affirmer dans le milieu du basket professionnel.

Dernière minute (mise à jour 19/06/2018 à 14h30)

(à g.) Hugo Béquignon.

Nous venons de l’apprendre, alors que nous mettions en ligne l’article si-dessus : l’ADA Blois poursuit le recrutement pour son Centre de Formation avec la signature de la convention avec Hugo Bequignon, jeune joueur qui évoluait cette saison au sein du club de l’AL Saint-Ouen en U20 Région et RM2. Selon David Pipereau, directeur du Centre de Formation : « La signature d’Hugo s’inscrit pleinement dans la volonté du club de valoriser les jeunes joueurs présents sur notre territoire ».
« Je suis très satisfait d’intégrer le Centre de Formation de l’ADA Blois Basket 41. Je viens avec la volonté de poursuivre ma progression dans mon objectif d’atteindre le haut niveau. Je connais déjà quelques joueurs qui entrent également au Centre de Formation, ce qui facilitera mon intégration », indique pour sa part Hugo Bequignon (poste 3-2 – 17 ans – 1m92).

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. C’est un peu tard pour se préoccuper de mettre en place un centre de formation au mois de juin en fin de saison pour valider une montée en Jeep Elite gagnée sur le terrain. Mais il aurait fallu, selon le règlement de la LNB: « un club de PRO B ne disposant pas d’un centre de formation agréé l’année de son accession verra son engagement en PRO A refusé et sera maintenu en PRO B si toutefois il remplit les conditions d’engagement en PRO A ». ( que ce centre eut été mis en place et agréée au début le saison 2017-2018. Or, l’ADA BLOIS à fait le choix de passer outre afin de favoriser son recrutement avec le succès que l’on connait.D’autre part, pour que cette validation prenne effet il aurait également fallut que le club possède une équipe réserve au niveau national et équipe jeunes U18 en élite, ce qui n’est actuellement pas le cas.
    Si leur recours était accepté auprès de la direction de la jeunesse et des ports, ce serait scandaleux vis à vis de l’éthique et de la réglementation d’une fédération et d’une ligue. Ce serait avant tout un acte politique donc ultra sportif.

Comments are closed.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail