Blois : Marc Gricourt y retournera en 2020

Invité du 19-20 de nos confrères de France 3 Centre-Val de Loire lundi dernier, le maire de Blois modernise l’appel du 18 juin en ne faisant pas fait mystère de ses intentions de briguer un troisième mandat lors des élections municipales de mars 2020.

Le soir du 2e tour des municipales à Blois, en mars 2014.

“Sauf situation particulière, je serai normalement candidat en 2020 à ma propre succession. C’est également une décision qui doit être partagée avec les membre de ma majorité municipale, notamment celle et ceux qui selon moi devraient poursuivre l’aventure. Je pense par exemple à Christophe Degruelle notre président d’agglomération”, a-t-il répondu à la journaliste Rebecca Benbourek qui le questionnait sur le sujet. “Le bâtisseur je le suis depuis 10 ans pour la ville de Blois, pour notre territoire, faire en sorte que cette ville avance, s’inscrive dans la modernité, et garde sa dynamique entre les deux métropoles que son maintenant Orléans et Tours”.

Sa candidature sera-t-elle sous la bannière socialiste comme lors des deux précédentes campagnes de 2008 et 2014 ? Rien n’est décidé, selon Marc Gricourt, qui doit se sentir un peu seul au PS, un certain nombre de responsables locaux étant parti – entre autres – chez Génération(s) : “La situation est historiquement difficile, même si dans l’histoire du XXe siècle le Parti socialiste a connu des moments comme celui-ci. Pour autant je suis toujours membre du Parti socialiste, au lendemain de la prise de fonction d’Olivier Faure j’ai considéré que c’était une opportunité car c’est quelqu’un qui incarne le renouvellement. (…) C’est trop tôt pour le dire, j’attends beaucoup de la réforme des statuts qu’a engagé notre secrétaire national, il y a à remobiliser au niveau local, mais j’ai toujours dit aussi que j’attendais le projet des socialistes sur le domaine européen et qui sera notre tête de liste pour les européennes”.

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Olivier Faure comme incarnation du renouvellement. Mouarf
    Proche de Hollande, de Ayrault, soutien à la loi travail…

    Avec tout ce que maire a fait et veut faire pour la ville, il vaut mieux pour tout le monde qu’il laisse sa place et se fasse oublier :

    – 12 millions pour une passerelle à l’utilité contestable
    – 30 millions pour une salle du jeu de paume, certes utile, mais coûteuse et largement sous-exploitée : 3 concerts cette année, pour cause d’acoustique plus que médiocre
    – des travaux de centre-ville, certes nécessaires, mais très coûteux pour une qualté médiocre : bancs déjà rouillés, revêtement abimé au bout de 3 ans, lampadaires qui ne s’harmonise pas, potelets trop fragiles
    – démolition quasi-systématique du patrimoine, et absence d’entretien du patrimoine appartenant à la ville (église Saint-Nicolas, église Saint-Vincent, verrière de la halle aux grains
    – centre commercial avec HM et mac do en face du château, pour soit disant faire venir plus de monde à Blois. François Ier doit se retourner dans sa tombe
    – taux de chômage à Blois de 17%, taux de logements vacants dans le centre-ville : 23%, taux de commerces vacants dans le centre-ville : 15 % (source CCI).

    La seule chose où il est doué, c’est en communication.

    • D’accord avec vous pour les équipements de mauvaise qualité. A certains endroits, le revêtement au sol part déjà en morceaux. Quant aux bancs, comme ils sont en métal, ça chauffe bien les fesses l’été !!!

    • Attention, le maire de Blois vient d’intenter un procès à un lanceur d’alerte qui a critiqué le manque d’ergonomie et le manque de durabilité des bancs et pointé du doigt les liens qui unissent l’équipe municipale et le directeur de l’entreprise qui a conçu ces bancs (entreprise de paysagiste que je nommerais pas, dont le directeur est ou était au PS)

      Je dis ça, je dis rien…

        • En 1930, Staline, président COMMUNISTE purge toute la Russie de ses intellectuels et ses potentiels opposants politiques. (grandes purges)

          A partir de 1966, le parti COMMUNISTE chinois purge le pays de ses intellectuels et de ses opposants (grande Révolution culturelle)

          A partir de 2013, le président SOCIALISTE du Vénézuela, N.Maduro, envoie systématiquement ses opposants en prison

          Kadhaffi, qui se disait SOCIALISTE, a fait évoluer son pays vers un système dictatorial, et est lui-même devenu l’un des pires dictateurs du Nord de l’Afrique, ne tolérant aucun autre parti, aucune critique, même voilée.

          A Cuba, pays SOCIALISTE, la liberté d’expression n’existe plus depuis plus de 50 ans

          Décidément, le parti socialiste et le parti communiste n’aiment ni les intellectuels, ni les opposants. Et quand ceux-ci sont les deux à la fois et expriment publiquement leurs idées, ils doivent payer (au sens propre du terme)

          Contrairement à ce que certains osent affimer, la gauche, cette gauche n’est pas garante de la liberté d’expression, sauf quand elle va dans son sens !

          A croire que la municipalité SOCIALO-COMMUNISTE de Blois veuille maintenir cette “tradition”. Avec des moyens plus légaux, certes, puisqu’elle ne peut pas encore envoyer un opposant en prison, mais les techniques sont les mêmes. Et si elle le pouvait, sans doute le ferait-elle.

          • entre liberté d’expression et diffamation , il n y a pas une légère différence ?
            je ne doute pas que l’association anticor se saisira de cela si tel était le cas , mais la aussi je ne suis pas spécialiste.

    • manifestement , vous n’y etes pas allé , l acoustique est au contraire excellente .
      et ce n est pas une salle dédiée au concert mais à de nombreux évènements .
      basket , salon de orientation , salon de l’habitat ,
      sortez de derrière votre écran et vous pourrez le constatez

      • Si je n’y était pas allé, je ne l’aurais pas dit.

        Mais sans doute avez-vous des problèmes d’oreilles.

        C’est peut-être pour cela que vous n’entendez pas ce que les Blésois vous disent ?

        • en fait , je croyais que c’était une salle basket ( suis pas à blois depuis longtemps) , et je me suis inscrit pour le concert de véronique sanson , ben j ai trouvé ça plutôt chouette

  2. Les seules choses où il est bon, c’est en langue de bois en selfies et en communication !

    Il veut moderniser la ville, dit il. Certes.

    Est-ce donc pour cela qu’il a installé ces horribles lampadaire sur l pont Jacques Gabriel, ces potelets trop fragiles et ces bancs sur lesquels on ne peut pas s’asseoir quand il fait trop chaud ?

    Est*ce pour ça qu’il a abattu les arbres situés à chaque tête de pont ? La modernité est-elle béton ?

    Est-ce pour cela qu’il dédaigne tant le patrimoine ? Avec des démolitions comme le logis du 15e siècle situé près de chez moi, en Vienne, ou ces fenêtres en PVC sur des monuments historiques pour lesquelles il ne fait rien, ou encore l’église Saint Nicolas qui est menacée
    Une ville doit-elle se construire sans son passé ?

    Et puis excusez-moi, mais un centre commercial en contrebas de la façade des loges avec de la restauration rapide américaine et un H&M, pour moi, ce n’est pas de la modernité, mais une verrue comme on en faisait dans les années 1980, et qu’on qualifie aujourd’hui d’erreur !

    Si c’est ça la modernité, pour lui, une modernité des années 1980, avec un mépris affiché pour les richesses de notre ville, qu’il laisse sa place !

    • Gricourt, et le bon goût + le patrimoine, c’est comme ménard et le social.

      A savoir maintenant qui tolère le moins la liberté de critique et d’expression.

      Ce monsieur parle beaucoup, mais il ne fait que ça. Avec tout l’argent qui a été mis dans les projets, on aurait pu avoir des choses de bien. Et bien non. Tout est bancal,médiocre, mal intégré, et vieilli très mal. Il va falloir refaire dans 10 ans. A croire qu’il y a trop d’argent.

      Vos propos sont riches de bon sens. Je suis de gauche. La dernière fois, j’ai hésité à voter pour lui, mais en face, ils ne valaient pas mieux. Là, ce sera tout sauf gricourt.

      Le 2e mandat a été celui de trop.

      • Personne n’a parlé de mac do à part vous.

        Vous vous êtes grillé tout seul.

        C’est vrai que vous savez très bien quelles chaines vont être installées. Et sur quelles chaines il ne faut surtout pas communiquer “pour ne pas faire pur aux blésois qui ne comprendront pas”, selon vos propres mots.

      • ben en restauration rapide américaine , à part mac do ?
        je crois que quick c’est à l’origine un groupe belge

  3. Il n’y a que moi que ça choque ?

    Annoncer sa candidature à 2 ans des municipales ? Et entamer de fait sa campagne électorale ?

    Il devrait travailler pour Blois et les Blésois ! déjà qu’il est plus souvent à Orléans qu’à Blois.

    Il est payer pour cela, pas pour mener sa campagne !

    Rappelons que le cumul de ses indemnités qui lui ont été allouées (ville + région) avoisinent les 8 000 € !

    ce personnage devrait avoir honte !

  4. pour info sur le cout de la passerelle Le coût total de 6 168 000 € HT comprend : le coût de l’ouvrage, les frais d’honoraires, d’ingénierie, d’assurances, etc.
    •3 Vals Aménagement pour le compte de la Ville de Blois : 3 200 375 € (52 %)
    •Union européenne (FEDER) : 2 847 709 € (46 %)
    •SNCF réseau : 119 916 € (2 %) – (au titre de l’amélioration de l’accessibilité aux quais n°2 et 3)

    Le coût de l’ouvrage s’éleve à lui seul à 4 851 000 € HT.

    on est pas un peu loin de vos 12 millions?

    • Quelle malhonnêteté intellectuelle monsieur Jean-Louis de Bloipprimé !

      Coût total de la passerelle : 11,2 millions d’euros, le montant global TTC réunissant le coût de réalisation et de pose et des travaux d’aménagement dits « connexes ». Soit les 6,2 M ajoutés aux 3,2 des travaux connexes plus les taxes.
      Ces chiffres sont issus de l’enquête publique dont les résultats ont été publiés par la Ville.

      Pourquoi cherchez-vous absolument à minimiser son coût ? Parce que vous le jugez vous aussi trop élevé ?

      • j ai été voir sur le site de la ville , je connais peu de choses , c est ce qu il y a d’inscrit , à moins que vous ne parliez du parking qui semble bien rempli

  5. Il y a 3 semaines, en réunion publique de quartier centre, un gars qui est au PS a posé deux questions. La deuxième était “allez vous vous présenter” blablabla “ce que je l’espère”.

    C’était ridicule.

    Mais ce fut encore plus ridicule quand le maire, après avoir répondu à la 1ere question, a fait semblant de ne plus se souvenir de la deuxième. Puis il a répondu pendant une longue dizaine de minutes, conciliant langue de b(l)ois, hypocrisie et auto-satisfaction, en gros pour dire qu’il ne savait pas encore, que la question ne se posait pas aujurd’hui, que c’était trop tôt. Il allait travailler jusqu’au dernier jour, etc.

    Encore plus ridicule.

    Et maintenant, ô surprise,il affirme qu’il sera candidat, et commence sa campagne 2 ans avant les municipales.

    Lamentable

    Heureusement (pour lui) qui le ridicule ne tue pas.

    • là , je peux pas vous dire , je n ‘y étais pas ,
      j ai pas fait de réunion de quartier encore

Les commentaires pour cet article sont clos.