Immobilière Centre-Loire devient 3F Centre-Val de Loire

Coup double pour le bailleur social 3F qui change de dénomination et de président. Alain Courtois, à sa tête depuis 2012, passe la main à Yvan Saumet, président de la CCI de Loir-et-Cher. Avec une ambition intacte : proposer des parcours résidentiels à ses clients.

Yvan Saumet nouveau pdt de 3F Centre Val de Loire, Sandrine Espiau, directrice gal, Alain Courtois et Souleye Diouf respons. du pôle développement-promotion et réhabilitation.

« Ce changement répond à un double objectif : souligner l’ancrage de la société au cœur des territoires où elle intervient mais aussi marquer son appartenance à 3F et au groupe action logement » a expliqué Alain Courtois lors d’un point presse organisé le 26 mai dernier.

L’ancien Président de la CCI 41 (1997-2006) artisan de la fusion réussie en 2015 des 2 sociétés de 3F « Immobilière Val de Loire », basée à Orléans, et « Jacques-Gabriel », établie à Blois depuis la guerre, s’est aussi félicité du travail accompli depuis les années 90 : fusion, implication dans les PRU (programme de rénovation urbaine) avec par exemple 880 logements reconstruits à Blois et 206 logements neufs à Romorantin-Lanthenay ou encore la structuration de l’entreprise autour d’une relation client efficace. Celle-ci lui permet d’accompagner au mieux socialement les locataires et de générer un taux de recouvrement de 98.6 %.

« 3F Centre-Val de Loire intervient sur un territoire plutôt détendu en termes de demande locative. Dans ce contexte, nous veillerons à préserver l’attractivité de notre patrimoine, à maintenir et développer la qualité de service pour fidéliser nos locataires mais aussi à répondre à la demande sociale en proposant des logements pour les familles (maisons), les seniors, les étudiants ou encore , des maisons de santé » a précisé de son côté Yvan Saumet, 65 ans nouveau Président de la structure après en avoir été administrateur.

Une capacité de financement obérée

Sujet du moment, la baisse des APL qui a un impact sur la capacité d’investissement de 3F Centre Val de Loire qui a du diminuer les loyers. « Elle impacte notre marge opérationnelle et donc nous fait perdre 2/3 de notre capacité d’investissement » souligne Sandrine Espiau, directrice générale de 3F Centre Val de Loire. Pas de crainte cependant, 3F continuera à mener des opérations de construction associant de plus en plus souvent locatif et accession à la propriété.

L’entreprise poursuivra donc sa politique active de rénovation thermique afin d’éradiquer les logements les plus énergivores de son parc (1). En 2017, 330 logements ont ainsi été mis en chantier dans le cadre de réhabilitations et 744 sont prévus en 2018. L’objectif est double : réduire les charges locatives et contribuer à la baisse des gaz à effet de serre.

3F sera aussi un acteur central du Plan Action Cœur de Ville dont la contractualisation entre les partenaires sera signée le 5 juillet prochain à Blois. « Nous serons au rendez-vous » a assuré Yvan Saumet.

Autre axe, la vente que la loi Évolution du logement et aménagement numérique (ELAN) (2) souhaite booster. « Avec 39 ventes en 2017, nous représentons 9 % des ventes de logements sociaux alors que notre parc HLM ne représente que 6 % dans la région. Notre objectif sera de 60 en 2018 avec également des ventes de logements neufs dans le cadre d’une accession sécurisée » a développé Sandrine Espiau en citant en exemple un programme à Barjouville dans l’agglomération de Chartres.

JLV.

(1) Étiquettes E à G des diagnostics. 
(2) Le gouvernement envisage aussi de regrouper les organismes HLM.

3F en bref

3F (groupe Action logement) est le numéro 1 du logement social en France. L’entreprise gère ainsi plus de 250.000 logements sociaux, foyers ou commerces. Sa mission est de proposer des solutions de logement et d’hébergement aux personnes qui ne peuvent pas se loger sur le marché libre. Dans notre région, l’entreprise forte de 159 salariés et dont le siège se trouve à Blois, au 7 rue Latham, gère 1.896 logements sociaux en Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher et Loiret au travers 4 agences (Blois, Orléans, Mainvilliers et Tours). Elle a réalisé 25.6 M€ d’investissement pour un CA de 66 M€.
En 2017, 1.563 logements ont été attribués, 125 logements neufs mis en chantier et 175 livrés. 330 logements ont fait l’objet d’une réhabilitation thermique et 39 logements ont été vendus. On trouve d’ailleurs des offres sur le site du Bon coin.

3F lauréat du prix de l’innovation du logement social d’Orléans Métropole

L’entreprise a été récompensée récemment pour un ambitieux projet sur la ZAC Coligny. Elle réalisera ainsi un programme de 50 appartements,dont 30 au titre de la rénovation urbaine, destinés en partie aux seniors.

Le projet a été distingué pour sa conception, sa réalisation, son exploitation qui fait appel à la technologie numérique dite BIM (Building Information Modeling), la maîtrise de l’empreinte carbone (label E+C-) et la mise en place d’outils permettant le suivi des consommations énergétiques des logements. La construction, avec des matériaux choisis pour leur durabilité, débutera au 1er trimestre 2019 pour une livraison début 2021.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail