Orléans: “j’accueille l’étranger”, une campagne lancée aujourd’hui

Le collectif CitLab lance à partir de ce 3 juillet une campagne sur le thème “j’accueille l’étranger”.

“L’Europe et la France ont été façonnées par de nombreux flux migratoires. Aujourd’hui ce phénomène historique, universel et inévitable s’accélère. Des hommes, des femmes et des enfants, fuyant la guerre, les persécutions, la misère, s’embarquent sur des navires de fortune pour traverser la Méditerranée. Sous la pression de groupes politiques démagogues et fascisants, le droit d’asile se restreint voire est parfois totalement bafoué. La France n’est pas épargnée par ces manifestations xénophobes néfastes. Afin d’arrêter ce processus délétère et de redevenir un peuple de l’accueil, diverses personnalités appellent à porter, à partir du mardi 3 juillet, un signe distinctif proclamant « J’accueille l’étranger » (https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/200618/j-accueille-l-etranger).

Le collectif CitLab,  l’ASTI, le MAN d’Orléans, Welcome Orléans, le Forum des droits humains, Chrétien Aujourd’hui Orléans, le Collectif “Cercle de Silence”, Abraysie Ouverte, Amnesty International Orléans, la Librairie Les Temps modernes (57 rue Notre Dame de Recouvrance à Orléans) où l’on pourra se procurer les badges (0,50€ minimum), participent localement à cette action citoyenne d’aide aux éxilés.”

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Exilés” est un terme qui paraît un peu loin de la réalité pour parler de ces réfugiés. Mais l’initiative est respectable et mérite d’être saluée et soutenue.

  2. Comment peut-on encore soutenir ces associations immigrationnistes par idéologie(financées par nos impôts)? Ces associations poussent en leur faisant miroiter un avenir meilleur des malheureux dans les bras de mafias de passeurs. Elles sont complices de milliers de morts en méditerranée. Ils seraient beaucoup plus intelligent d’aider sur place ces populations à qui nous ne pouvons plus garantir un accueil digne!

  3. Voici comment collaborer au tsunami migratoire, à la vague de submersion qui nous apporte des migrants parfois plus intéressés par les diverses aides de quelques pays européens comme la France, même s’il y a de réelles personnes fuyant leur pays en guerre, ou bien où il existe de vrais persécutions, de la misère. Pourquoi devrions-nous les accepter chez nous au lieu de les aider CHEZ EUX ?
    En résumé : combien ça coûte ? Ou : en avons-nous les moyens ? Demandons-nous si nous n’en ferons pas de nouveaux pauvres s’ajoutant à ceux déjà présents dans le pays.
    Une évidence m’apparaît : il ne faut évidemment pas les refouler violemment, mais s’attaquer sérieusement aux passeurs qui les escroquent, les exploitent.

    • Je suis bien d’accord avec vous, il y a de vieilles croyances qui perdurent et qui font croire que, quand il y en a pour un il y en a pour deux avec coefficient multiplicateur sans limite. Il doit y avoir trois milliards de pauvres gens qui sont opprimés par des régimes dictatoriaux, la faim et la misère va les conduire à imiter leurs compagnons d’infortune et à migrer vers L’Europe, quelle sera alors la position de ces gens bien-pensants qui n’auront plus rien à partager.

  4. Les migrants passent par la Lybie, où l’on pratique l’esclavage et où les passeurs sont rois. Si la Lybie est un champ de ruines, c’est grâce à M. Sarkozy et son aide de camp BHL. Plus que les ONG qui font leur boulot,, ce sont eux les responsables. Que disent-ils dans les polémiques actuelles ?

    • Vous avez entièrement raison.
      De plus renvoyer les réfugiés récupérés en mer, en Lybie, c’est favoriser un trafique d’être humains car les gouvernements savent très bien ce qui se passe là bas.
      Il faut trouver d’autres pays, qui soient vraiment sûres, surtout pour les Chrétiens, afin de pouvoir mettre en place des demandes d’asile et qui permettent de filtrer les faux réfugiés et éviter tout ces morts et surtout d’alimenter les finances des passeurs.
      Les 1 ers responsables de la situation actuelle, sont les politiques qui savent y trouver leurs intérêts.

    • La solution d’envoyer de l’argent pour permettre de développer la culture et autres activités serait une bonne chose sauf que … L’argent est détourné pour des intérêts personnels.
      Que devient l’argent que touche la France, des pays d’où viennent les Réfugiés, pour leur accueil sur notre sol ?
      Pour info voir la Convention de Genève concernant les Réfugiés.
      Normalement, l’argent de nos impôt ne doit pas servir à l’accueil des Réfugiés !
      Il faut arrêter de diffuser cette fausse information !

  5. Bonjour,
    Travaillant chaque jour sur le terrain, à Orléans et proches banlieues,en apportant une aide à toutes les personnes se trouvant dans la rue, je dis bien ” TOUTES LES PERSONNES” sans distinction de couleurs de peaux, de religions, j’ai pu constaté que Orléans est une ville très tendance Extrême Droite, suite à un article concernant mon association AU COEUR DE LA RUE, paru en mai 2018, sur le Facebook du journal local.
    Notre association a répondu à ces agressivités écrites contre nous et nous avons proposé de rencontrer toutes les personnes souhaitant exprimer leurs raisons d’être aussi agressives et cela dans le respect de l’humain.
    Monsieur le Maire d’Orléans a été interpellé, le 20 mai 2018, par un courrier envoyé par e.mail, sur la situation des Sans Abris et en particuliers sur celle des Sans Papiers … Nous n’avons toujours pas eu de réaction de la Mairie.
    Pour bien parler de la situation des Réfugiés Africains, d’Orléans; il faut que vous les rencontriez et que vous parliez avec eux … La majorité parlent Français, sont diplômés et sont Chrétiens.
    Ils veulent travailler et non toucher les aides et ils ne comprennent pas qu’on ne les laissent pas travailler sur des emplois que les Français ne veulent pas faire, pour cotiser et payer des impôts, au lieu de les transformer en profiteurs.
    Nous travaillons principalement avec les Réfugiés Africains qui sont dans la rue.
    Pour les autres Réfugiés, ils ne nous sollicitent pas.
    Je peux vous dire qu’être dans la rue en étant Africain et Réfugiés, vous ne vivez pas la belle vie.
    Ne partant pas en vacances, je me tiens à la disposition des personnes qui veulent avoir un échange sensé, pour mieux comprendre la situation actuelle à Orléans.
    Je me tiens également à la disposition des personnes qui souhaiteraient aider à l’hébergement, des personnes que nous suivons, dès que les choses seront claires au sujet du ” Délit de Solidarité “.
    Je maintiens mon invitation à rencontrer, sur le Terrain, Monsieur le Maire et Monsieur le Préfet pour un échange constructif dans l’intérêt et des Réfugiés dormant dehors, mais aussi, pour Monsieur le Maire, dans l’intérêt des Sans Abris Français, qui dorment sur le béton d’Orléans.
    Cordialement
    Annick BERNEAU
    Présidente
    Au Coeur de la Rue

Les commentaires pour cet article sont clos.