Élection au Medef : 3 questions à Paul Seignolle, président du Medef 41

Paul Seignolle (président du Medef 41) : “Geoffroy Roux de Bézieux va continuer le combat pour la compétitivité des entreprises”.

à l’AG du Medef le 3 juillet.

Élu avec 55.8 % des voix (284) face à Alexandre Saubot, Geoffroy Roux de Bézieux succède à Pierre Gattaz à la tête du Mouvement des entreprises de France (Medef). Président du Medef 41, Paul Seignolle revient sur cette élection du « patron des patrons ».

Magcentre.fr : Êtes-vous surpris du résultat ?

Paul Seignolle : Pas vraiment. Force est de constater que Geoffroy Roux de Bézieux a su communiquer efficacement face à un candidat plus technicien et moins médiatique. Son programme très accès sur le numérique, un domaine qu’il maîtrise parfaitement, a séduit et rassemblé une majorité. Pour ma part, en tant que représentant du conseil d’administration du Medef Loir-et-Cher, j’ai voté pour Alexandre Saubot. Mais l’essentiel est bien que notre organisation continue à avancer et à défendre les entreprises petites et grandes.

Pierre Gattaz, avec qui j’entretenais d’excellentes relations, a contribué à donner une bonne image du Medef. Nouvellement élu Président de Business Europe, l’organisation fédérant les patronats européen, je suis certain qu’il sera un excellent promoteur des entreprises en Europe.

Magcentre.fr : Comment va s’organiser la gouvernance du MEDEF ?

Paul Seignolle : Pour la première fois depuis sa création en 1998, le comité exécutif se compose paritairement d’hommes et de femmes qui vont œuvrer pour garantir la prospérité de nos entreprises et s’assurer que leur développement profite à la société française toute entière. C’est une belle avancée. Au-delà, Geoffroy Roux de Bézieux, comme il l’a dit dans son discours, va continuer le combat pour la compétitivité des entreprises. Il entend aussi rénover l’organisation, la gouvernance et le fonctionnement de notre mouvement pour le rendre plus agile. Le volet numérique sera porté par Fabrice Le Saché entrepreneur dans le digital et le climatique. Je crois qu’il importe d’accompagner toutes les entreprises à prendre le virage numérique, véritable levier de compétitivité pour notre économie et nos territoires.

Magcentre.fr :  Comment se porte le MEDEF Loir-eT-Cher?

Paul Seignolle : Notre organisation se porte bien avec 1.200 entreprises adhérentes en incluant les entreprises membres des fédérations professionnelles et 300 adhérents directs. Nous voulons avant tout être un Medef de services, proche du terrain et des besoins des entreprises. Pour les accompagner dans la recherche de compétences, nous nous sommes ainsi rapprochés du GEIQ 41 (Groupement d’employeurs multisectoriel pour l’insertion et la Qualification) qui met en place des contrats de professionnalisation « à la carte ».

Le GEIQ sera un outil complémentaire de notre structure Emploi et Formation qui intervient auprès des entreprises pour promouvoir Job41, la plateforme du conseil départemental qui agit pour le placement dans l’emploi des bénéficiaires du RSA (350 placements à ce jour). Notre expertise et nos réseaux doivent nous permettre de valoriser cette structure (2).
Ces services et tous les autres sont essentiels pour le développement de nos entreprises qui ont plus que jamais besoin de personnes qualifiées. C’est un devoir de les accompagner.

Propos recueillis par JLV.

(1) Geoffroy Roux de Bézieux dirige NotusTechnologies un groupe de 250 salariés actif dans l’agro-alimentaire, les loisirs et les nouvelles technologies.
(2) Dès la rentrée, Amandine Combe sera la nouvelle directrice du Geiq 41.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.