FO veut mettre ma “Meung sur… ta gueule” à Gérard Darmanin pour son jeu de mots sur le “con-table”

Gérald Darmanin en visite à Meung-sur-Loire (Loiret), puis à Orléans lundi dernier n’a pas pu s’empêcher de faire de l’humour, en l’occurrence sur le dos des comptables, des propos rapportés notamment par Magcentre : « Pour être comptable, il faut un con, une table et c’est à l’État de fournir la chaise », a déclaré le ministre des Comptes publics lors de sa visite à la trésorerie de Meung-sur-Loire. Le syndicat Force ouvrière de finances publics n’a pas aimé, mais alors pas du tout.

Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics

“Il oublie régulièrement que son portefeuille de Ministre ne comporte pas la seule action publique mais aussi les comptes publics”. Quant à son jeu de mot, FO estime que, “après avoir copieusement enfoncé les comptables publics tant dans la presse que devant le parlement, il n’hésite pas, maintenant, sous couvert d’un jeu de mot sans doute destiné à faire rire les dames dans les thés dansants, à manier l’insulte.”

Pour répondre sur le même ton, le syndicat F.O.-DGFiP,  invite le ministre à aller faire un tour à « Meung sur ta G… » plutôt qu’à Meung sur Loire ( nous aussi on sait faire les jeux de mots ). Et de poursuivre dans le même registre: “Non Môssieur Darmanin, votre qualité de Ministre ne vous donne pas le droit d’insulter et de salir des fonctionnaires de l’État …Comment osez –vous, vous un Ministre de la République vous comporter de la sorte ?

De «la République en marche », vous en êtes arrivé à « la République en marge » car, pour le syndicat F.O.-DGFiP qui défend la profession, de tels propos vous placent nettement en marge des valeurs républicaines. Alors, et pour être ministre de la République , il faut quoi ? Peut-être un peu de retenue, un peu plus de sens des valeurs républicaines portées tous les jours par les fonctionnaires que vous insultez, en un mot de l’éducation. Mais c’est sans doute ça le nouveau monde…. Un monde sans respect pour les serviteurs de l’État dont seul le coût des traitements devrait être mis en avant.
Une ligne rouge vient d’être franchie, ces propos sont intolérables. Depuis quand un ministre
pourrait tranquillement devant un parterre d’élus locaux faire rire aux dépends des fonctionnaires
qui gèrent ( pour quelques temps encore ) les comptes des collectivités locales ?
Depuis quand la jeunesse excuserait tout , l’expérience c’est bien aussi , ça évite parfois de dire
des C…….Honte à vous Monsieur le Ministre, vous ne méritez pas votre portefeuille de Ministre des
Comptes publics, vous ne nous méritez pas ! Et les excuses publiques, c’est pour quand ?”

Afficher les commentaires