On a testé pour vous… le petit train touristique d’Orléans

N’étant pas encore parti en vacances et pour prendre un avant gout aux plaisirs du tourisme, pourquoi ne pas s’offrir le petit train qui promène tout l’été ses wagons dans les rues d’Orléans, histoire de découvrir ma ville avec les yeux curieux du visiteur ? J’ai donc enfilé un tee shirt et un short ,chaussé mes espadrilles et mes lunettes de soleil et je me suis rendu par un bel après midi ensoleillé au pied de la cathédrale pour embarquer pour quarante minutes de promenade dans une ville que je faisais semblant de ne pas connaitre en espérant ne pas croiser quelques connaissances qui ne manqueraient pas de s’interroger sur ma présence dans ce train de vacanciers…

Certes l’itinéraire permet de découvrir sans se fatiguer les principaux monuments de la ville, d’admirer le centre ancien et d’apercevoir les bords de Loire, mais le commentaire (que l’on peut choisir en français, anglais ou espagnol mais pas encore en chinois) s’il nous apprend quelques bribes d’histoire de la ville depuis les romains jusqu’à son apogée au XVIIIe siècle, ne semble pas, pour le coup, adapté au touriste de passage dans la peau duquel je me suis glissé pour cette balade.

Bien sûr Jeanne d’Arc est l’héroïne incontournable de la ville et sa statue comme l’invitation à visiter “sa” maison  rappelle aux visiteurs que la délivrance d’Orléans fut plus qu’un fait d’armes local. Mais pourquoi nous parler de Jean Zay et de sa récente entrée au Panthéon, car si son importance politique est sans aucun doute marquante pour le XXe siècle, force est de constater que rien  ne permet au visiteur d’en apprendre un peu plus localement sur cet homme politique. Pourquoi aussi nous parler des fêtes johanniques, du festival de Loire, des anciens marchés orléanais ou de la politique municipale de rénovation des façades, toutes choses qui forcément restent bien abstraites dans ce petit train… alors que touriste, je suis en quête de découvertes qui me parlent.

Et c’est bien dommage que cette première visite de la ville ne m’offre justement pas plus de pistes de découverte: pas un mot sur les musées de la ville ou sur ses parcs, pas d’invitation à entrer dans des lieux comme la cathédrale pour y admirer justement les vitraux de Jeanne d’Arc, le touriste descendant du train aura bien du mal à franchir des portes de lieux où on ne l’a pas invité.

Alors que la ville s’est récemment lancée dans une campagne publicitaire dans le métro parisien pour promouvoir le tourisme local, il est dommage que ce premier contact confonde publicité pour la ville avec l’envie de découvertes enrichissantes, première motivation du touriste-visiteur.

GP

Départ devant la Cathédrale Sainte Croix

► En juillet et août, départs toutes les heures de 10h à 18h.

► Tarifs adultes : 6,50€ / Enfants 4,50€ (de 3 à 12 ans).

Réservations et contacts : www.petits-trains-val-de-loire.fr / http://www.tourisme-orleans.com/

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Difficile de faire prendre à GP des vessies pour des lanternes !
    Communiquer sur l’ Histoire est un métier et le petit train touristique orléanais n’est pas le meilleur vecteur
    …sachant que GP n’est pas le “profil-type” du touriste recherché par la ville, sans vouloir le vexer !

Les commentaires pour cet article sont clos.