Gérald Darmanin se défend: il voulait dénoncer, “ceux qui méprisent les comptables”

Dans un précédent article, Magcentre a relaté les propos tenus par Gérald Darmanin, auteur d’un mauvais jeu de mot sur les comptables à Meung-sur-Loire lundi dernier. Le syndicat FO avait vu rouge à la suite de notre article. Dans un communiqué envoyé ce vendredi, le ministère explique qu’en rapportant cette charge contre les comptables, Gérald Darmanin, ministre des Comptes Publics, voulait tout au contraire dénoncer ceux qui s’en prennent à cette profession en colportant ce jeux de mot déplacé. Les bons comptes faisant les bons amis, voici sa mise au point: 

Gérald Darmanin, à Orléans lundi.

« A la suite du déplacement de M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes Publics, à Meung-sur-Loire dans le Loiret, où le ministre était venu à la rencontre des entreprises, des agents publics et des élus du territoire, un titre de presse locale s’est fait l’écho de propos déplacés que le ministre aurait tenu sur la profession de comptable.

Le ministre tient à indiquer que les propos repris dans l’article ne sont pas exacts . En effet, le ministre a évoqué devant une assemblée de maires, avec le Préfet et le directeur départemental des finances publiques qui pourront en témoigner, que “certains méprisent les comptables” avec le jeu de mots rapporté (« pour être comptable, il faut un con, une table et que c’est à l’État de fournir la chaise »). Il a donc effectivement fait référence à ce jeu de mot désobligeant que pour mieux le dénoncer. Les élus présents et le directeur départemental des finances publiques comme le préfet peuvent en témoigner.

Le ministre tient à redire tout son respect pour cette profession et à rappeler que ce que font et feront les comptables publics sont bien au cœur de la relation entre l’Etat et les collectivités locales ainsi que des chantiers de transformation qu’il porte au sein de son administration. »

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Le message eut été plus clair et, surtout plus correct orthographiquement parlant, s’il avait inclus un N dans la phrase “il N’a donc […] fait référence […] que pour mieux le dénoncer”.
    Il aurait surtout dû s’abstenir de cette bourde ! Décidément, il les accumoncelle, comme aurait écrit Raymond Queneau !

  2. A la veille d’annoncer 20000 suppressions d’emplois (alors que 30000 ont déjà été supprimés), ça fait moche de traiter le agents de son ministère de “cons”. Mais comme tout le monde déteste les comptables et le fisc, ça passe très bien.

    Le jour où on réalisera que les comptables et les inspecteurs des impôts rapportent plus qu’ ils ne coûtent, on s’en mordra les doigts. Mais il sera trop tard, le travail de sape de Macron et Darmanin sera fait et il n’y aura plus grand chose a sauver.

  3. Quelle honte !
    L’exemplarité n’est vraiment plus à l’ordre du jour.
    Au-delà de la forme, il faut reconnaître que le message est clair : la lutte contre la fraude n’est pas une priorité de ce gouvernement. Les grands peuvent se réjouir… et les petits trembler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail