Gérald Darmanin se défend: il voulait dénoncer, “ceux qui méprisent les comptables”

Dans un précédent article, Magcentre a relaté les propos tenus par Gérald Darmanin, auteur d’un mauvais jeu de mot sur les comptables à Meung-sur-Loire lundi dernier. Le syndicat FO avait vu rouge à la suite de notre article. Dans un communiqué envoyé ce vendredi, le ministère explique qu’en rapportant cette charge contre les comptables, Gérald Darmanin, ministre des Comptes Publics, voulait tout au contraire dénoncer ceux qui s’en prennent à cette profession en colportant ce jeux de mot déplacé. Les bons comptes faisant les bons amis, voici sa mise au point: 

Gérald Darmanin, à Orléans lundi.

« A la suite du déplacement de M. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes Publics, à Meung-sur-Loire dans le Loiret, où le ministre était venu à la rencontre des entreprises, des agents publics et des élus du territoire, un titre de presse locale s’est fait l’écho de propos déplacés que le ministre aurait tenu sur la profession de comptable.

Le ministre tient à indiquer que les propos repris dans l’article ne sont pas exacts . En effet, le ministre a évoqué devant une assemblée de maires, avec le Préfet et le directeur départemental des finances publiques qui pourront en témoigner, que “certains méprisent les comptables” avec le jeu de mots rapporté (« pour être comptable, il faut un con, une table et que c’est à l’État de fournir la chaise »). Il a donc effectivement fait référence à ce jeu de mot désobligeant que pour mieux le dénoncer. Les élus présents et le directeur départemental des finances publiques comme le préfet peuvent en témoigner.

Le ministre tient à redire tout son respect pour cette profession et à rappeler que ce que font et feront les comptables publics sont bien au cœur de la relation entre l’Etat et les collectivités locales ainsi que des chantiers de transformation qu’il porte au sein de son administration. »

Afficher les commentaires