Orléans: au Campo Santo, 4 000 supporters pour un très beau “quart de bleu”

L’Elysée avait sa fan-zone pour France-Uruguay, alors pourquoi pas le coeur historique d’Orléans. La mairie avait bien fait les choses en installant ce vendredi après-midi une fan- zone sur la pelouse de ce bijou privilégié qu’est le Campo Santo.

@Photos Jean-Luc Bouland pour Magcentre.

Plus de 4 000 supporters -dont beaucoup de jeunes- ont dégusté ce quart de finale que l’équipe de France a parfaitement maîtrisé contre l’Uruguay. Plusieurs dizaines de policiers municipaux et de vigiles ont assuré la sécurité de cette belle soirée d’été dans une ambiance parfaitement festive, patriotique et tendue de bleu. Les spectateurs ont vibré devant l’écran géant en particulier lors des buts de Varane et de Griezmann. Les joueurs de Deschamps ont fait plus que remplir leur contrat en accédant aux demi-finales par deux buts à zéro. Un très beau “quart de bleu” au final, et qui a été suivi en Russie d’un magnifique “quart de rouge” avec cette superbe partie de la Belgique qui a sorti l’ogre brésilien (2-1).  Prochain rendez-vous au Campo Santo avec les Bleus, France-Belgique,  en demi-finale, en soirée cette fois, mardi 10 juillet à  20 heures, retransmis de Saint-Pétersbourg. Et si jamais l’équipe de France parvenait à se débarrasser des Diables rouges d’Eden Hazard, ce qui est loin d’être dans la poche, le rendez-vous final serait le 15 juillet à 17h.

PHOTOS JEAN-LUC BOULAND POUR MAGCENTRE

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Les villes disent ne plus avoir d’argent mais beaucoup d’entre elles en ont toujours assez pour mobiliser du personnel et du matériel afin d’installer et de sécuriser (de bon matin) des parcs à supporters hystériques qui ne veulent qu’une chose : voir “leur équipe nationale” vaincre l’adversaire. C’est une certaine idée de la fête et de l’emploi de l’argent public. On peut la combattre. Non, “je ne suis pas fier d’être français” parce que quelques millionnaires en crampons gagnent un match de football. Dans le délire nationaliste et inquiétant actuel qui balaie tout sur son passage, ouvrir les yeux sur les fonctions du sport ferait du bien. J’entends déjà les commentaires : “Vous êtes démago et rabat-joie. On ne discute pas avec vous”. Vous avez raison prenez votre pied devant un écran et vivez par procuration. Le conditionnement des masses et l’aveuglement des foules (on l’a vu en 1998 avec la mythique équipe black blanc beur) promettent toujours des réveils difficiles.

    • Je ne suis pas un fan de foot mais je suis quand même derrière l’équipe de France, rien d’anormal à mon goût.
      Ceux qui sont heureux de se réunir devant un écran géant ou d’un stade ont ma sympathie, visiblement vous avez des problèmes !
      Rabat-joie c’est vous faire une fleur ; étriqué, égocentrique, antisocial, triste, jaloux et certainement carrément … !
      Continuez à baigner dans votre sauce et laissez les vivre au Campo Santo ou ailleurs !

  2. Je ne reviendrai pas sur le commentaire de « Rabat-joie », qui peut s’entendre, mais ça n’est pas le thème de l’article. Par ailleurs, on peut soutenir son équipe « nationale » sans être forcément nationaliste ! (Et heureusement d’aileurs !).
    En fait, je réagirais plus

  3. Je ne reviendrai pas sur le commentaire de « Rabat-joie », qui peut tout à fait s’entendre d’ailleurs, mais ça n’était pas le thème de l’article en l’occurrence.
    En fait, je reviendrais plutôt sur le chapeau de l’article et la formule « la Mairie avait bien fait les choses ». Tiens, Mag Centre soutient la mairie maintenant ?
    Franchement, quand j’ai vu cet écran format timbre poste, dans ce si bel et si vaste espace qu’est le Campo Santo, je me suis quand même demandé si on ne se foutait pas un peu du monde… Ok pour les jeunes qui ont une très bonne vue (et encore…), mais pour les autres… J’ai donc préféré aller en ville et profiter du match dans de bonnes conditions. Question, à relayer svp à la Mairie : aura-t-on pour la demi-finale un écran digne de ce nom et digne de l’evenement ? Ça serait bien qu’Orleans, Metropole tout de même !, ne donne pas une image ridicule d’elle-même.
    Merci.

  4. Des fans de foot ? Non, des des “victimes” de ce qui est- médiatique. Je trouve un coté ridicule à ces gens ( beaucoup de jeunes filles notamment) peinturlurés, qui s’exitent sur la coupe du monde ( à partir des 1/4 de finale, hein, il ne faut pas exagérer) et qui ne vont plus du tout s’intéresser au footballt pendant 4 ans.
    Des personnes qu’on ne risque pas de rencontrer au stade de La Source qui sonne souvent le creux avec 3900 spectateurs de moyenne et où les moins de 50 ans ne sont pas légion dans les tribune..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail