SNCF : vous êtes parés ? On va à « Ambroise » !

Les usagers-clients-voyageurs-aventuriers-naufragés du rail (rayez les mentions inutiles) qui prennent le train-train quotidien entre Tours et Orléans auront sûrement remarqué les nouvelles rames TER flambant neuves de marque « Bombardier » mises en service sur la ligne et particulièrement “l’interloire” Nantes-Tours-Blois-Orléans de 9h08 (Tours), 9h37 (Blois) arrivée théorique à Orléans 10h05.

 

Théorique oui car c’est probablement le train qui collectionne le plus de retards et les meilleurs excuses bidons de la SNCF. « Mise à quai tardive » ; « sortie tardive du dépôt » ; « absence inopinée du conducteur » ; « panne de signalisation à Saumur » etc. La prime de la bonne idée à celui qui créera une start-up fournissant une application pour les recenser…

Mais la palme revient sans aucun doute à la voix off qui annonce les gares. Cette voix féminine, mielleuse et sensuelle comme une voix de FIP annonçant aux parisiens les bouchons de retour de week-end en Normandie sur l’A13 à l’entrée du tunnel de Saint-Cloud, annonce à l’arrivée en gare d’Amboise : « Prochain arrêt : Ambroise ». Ne croyez pas qu’on soit dur de la feuille et qu’on ait les esgourdes ensablées : on a entendu le message plusieurs fois, il s’agit bien « d’Ambroise ».

Le Val de Loire, région touristique ? Encore une qui a dû passer le bac en touriste… Mais comme le dit ma concierge en sortant de sa loge : « déjà, il y a un train, ne vous plaignez pas trop ! ». C’est vrai que vu comme ça, on ne va pas, en plus, demander à ce qu’il soit à l’heure et qu’il annonce les noms de villes sans les écorcher ! Alors, vous êtes parés ? On va à « Ambroise » !

L. de Vingt-Scies

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Les commentaires pour cet article sont clos.