France-Belgique (1-0): Umtiti, le gros minet de la défense marque, le Campo Santo en délire!

Et Umtiti surgit et détourna d’une tête sublime le ballon dans les filets de l’immense et imbattable Courtois! A la 51 ème minutes, le Campo Santo, comme toutes les fan-zones de France, les bars, les foyers, a chaviré. Umtiti, le gros minet de la défense centrale donnait la victoire à la France qui disputera dimanche sa troisième finale de la Coupe du Monde. Ceux des supporters, qui étaient trop jeunes en 1998 vont pouvoir se régaler à leur tour.

Photo ©M-L. Bonneau

Dès 19h 30, la mairie annonçait que la jauge maximum du Campo Santo à Orléans, avec ses 6 000 supporters était atteinte et les candidats refoulés se sont repliés sur les bars de la rue de Bourgogne, piqués de drapeaux tricolores et qui diffusaient aussi cette demi-finale historique. Seul regret, qu’une fois de plus l’écran installé au Campo Santo, n’ait de “géant” que le nom comme en 2016 pour le Championnat d’Europe.

La France l’a emporté grâce à un extraterrestre du nom de Kylian Mbappé et une défense intraitable. Avoir en face de soi des Eden Hazard, Lukaku, De Bruyne et consors et ne concéder aucun but, tient de l’exploit. Tout un symbole, c’est un défenseur, Umtiti, qui fait passer la France. Lloris et Varane, énorme tous les deux ont annihilé tous les assauts de nos voisins belges pourtant si talentueux.

Si l’équipe de France avait de vrais attaquants autour du génial Mbappé, on peut réver, elle serait à coup sûr championne du monde…Justement, dimanche rebelote avec la finale (à 17h), le Campo Santo ouvrira à nouveau sa pelouse aux supporters orléanais avec un rêve, “la coupe au Campo”.

Ch.B

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “Panem et circenses”, la recette n’a pas changé depuis les temps anciens. A ceci près que côté “panem”, tous n’en ont pas toujours en quantité et qualité suffisantes. Mais il est plus facile de détourner leurs justes revendications en excitant leur chauvinisme naturel.
    Bon, c’est ainsi et je n’y peux rien, tant pis pour le “vieux grincheux” que je suis aux yeux de certains.
    Alors, tous en chœur : “Allez la France !”

    • D’un côté, la joie réelle et spontanée de beaucoup de monde (c’est précieux). De l’autre, le fait que tout cela apaise la foule et aide à la conservation de l’état des choses, même des plus injustes. C’est rageant, mais on ne pas faire autrement. La seule solution, ne pas choisir : 1) savourer son plaisir – 2) rester conscients du reste
      A lire votre message, je crois comprendre que c’est aussi la solution que vous retenez.

  2. “Du pain et des jeux” ça va on connaît ; quant à les apaiser, nous ne sommes pas en guerre !
    Les problèmes il y en a et il y en aura encore et toujours, et si les gens veulent simplement être heureux quelques heures.
    Pensez aussi aux grands malades et handicapés (enfants et adultes) dont la vie est lourde. Si cela leur fait du bien, donne du rêve et même de l’espoir, vive les Bleus, le foot et tout ce qui apporte du bonheur (et ceux qui apportent du bonheur) !

  3. Merci MagCentre d’avoir repris cette fois-ci dans votre article mon petit commentaire sur la taille de l’écran « géant » . Cela dit, ça ne nous gâche pas la fête et la joie que l’équipe aille en finale. Mais je voulais quand même vous faire part d’une « anecdote » qui m’a vraiment laissé sur le c…, et qui en dit long sur les divers progrès qu’Orleans a encore à faire pour devenir une ville conviviale et une vraie Métropole (c’est bien de le revendiquer, mais c’est mieux de se débrouiller pour l’être vraiment dans les faits !). Donc, ayant renoncé au Campo Santo pour cause de taille d’écran, et suivi le match avec des amis dans un établissement sympa en bordure du centre-ville, nous partons faire la fête. Et là, stupeur, arrivés Place du Martroi, LA place d’Orleans, il était 22h35, nous cherchons un endroit pour boire un coup, et là, pas moins de 2 brasseries (je ne citerai pas lesquelles par gentillesse) nous annoncent : « on ne sert plus ! »… Donc, à Orléans, capitale régionale, soit-disant Métropole, un 10 juillet, à 22h35, sur la place principale, un soir où l’équipe de France vient de se qualifier pour la finale du mondial (ça n’est que la 3ème fois de son histoire), … « on ne sert plus » ?!!!!! …
    Continuez comme ça les gars, vous avez tout compris ! Ou plutôt, changez de métier et laissez la place à d’autres qui auront à cœur de donner une autre image de leur ville ! Du coup, on a fini rue de Bourgogne, et là, on a pu faire la fête dignement. Mais franchement, quelqu’un peut-il m’expliquer ce que c’est que cette ville ?! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail