Blois : des panneaux de limitations de vitesse tagués

Décidément, la nouvelle limitation de la vitesse sur les routes à 80 km/h n’est pas digérée chez certains automobilistes et peut-être aussi motards… Des panneaux – une trentaine selon les services du Département – ont été dégradés avec de la peinture plutôt récalcitrante à ôter. Selon la NR, Nicolas Perruchot, le président du Conseil départemental de Loir-et-Cher a décidé de porter plainte et enverra la facture de nettoyage à l’État.

Levées de la Loire, rocade blésoise du côté du centre Agl’eau et des tennis de l’AAJB, déviation de Cellettes, route de Romorantin : les automobilistes et motards auront sûrement remarqué que les panneaux de limitation à 80 km/h, 70 km/h et même certains 50 km/h ont été tagué à la peinture, affichant le chiffre “1” en premier ce qui transforme les vitesse maximum autorisées en centaine ! Naturellement la dégradation de ces panneaux est interdite, de même pour les radars, tagués eux aussi notamment entre Blois et Onzain, même si pour ces derniers les dégradations ont commencées bien avant la mise en place de la limitation à 80 km/h le 1er juillet dernier. Ces détériorations, destructions et dégradations sont punissables d’une amende jusqu’à 45.000 € et d’une peine d’emprisonnement de 3 ans. Si les dégradations sont faites “entre amis” à savoir “en bande” la facture peut même s’alourdir jusqu’à 75.000 € et 5 ans d’emprisonnement. 

Afficher les commentaires