Orléans tourisme se marie à Chambord, espérant des retombées de la dot

Orléans Val de Loire Tourisme et le Domaine national de Chambord ont officialisé un « mariage » sous forme de partenariat touristique, afin de développer et d’optimiser l’attractivité touristique d’Orléans-Métropole. Dans le viseur : les touristes chinois (encore eux) mais pas seulement.

Valérie Galabert (secrétaire générale de Chambord) et Martine Grivot (Orléans tourisme)

Faire venir jusqu’à Orléans les touristes – français ou étrangers – qui viennent visiter Chambord… Le rêve royal de Martine Grivot, adjointe orléanaise délégué au tourisme, et à travers elle Olivier Carré maire d’Orléans Métropole parviendra-t-il à se réaliser, un jour ? Un pas nouveau a été franchi, mercredi 11 juillet, au Domaine national de Chambord, salle des illustres.

Il en manquait pourtant deux, des illustres, puisque ni Jean d’Haussonville, directeur de Chambord, ni Olivier Carré, maire d’Orléans-Métropole n’étaient présents pour la signature du partenariat entre les deux destinations touristiques. C’est donc Valérie Galabert, secrétaire générale du Domaine national et Martine Grivot qui ont paraphé ce contrat de mariage pas comme les autres, pour une durée de trois ans renouvelable.

Concrètement, chacun espère des retombées touristiques pour son pré carré : communication via les réseaux sociaux, diffusion réciproque des offres touristiques par les différents outils de communication, promotion du Domaine national et d’Orléans auprès des touristes chinois notamment dans le cadre du jumelage avec Yangzhou

Des navettes entre Orléans et Chambord ?

Vieilles rues d’Orléans.

Ce « rêve de Chine » fait en effet rêver Axel de Beaumont, le récent directeur d’Orléans Val de Loire Tourisme, le bras armé de la municipalité orléanaise en matière touristique. Alors qu’actuellement, dans le métro parisien, le centre-ville rénové d’Orléans s’affiche en grand, il espère capter une partie du million deux cents mille Chinois qui ont atterrit à Roissy l’année dernière, en attendant les 5 millions en 2020 (estimations à l’heure actuelle). À Chambord, ils ne sont pourtant « que » 20.000 à avoir poussé la porte du château en 2017, soit quand même plus de 30 % par rapport à 2016. « Les touristes européens demeurent la part la plus importante des touristes étrangers », précise Émilie Robert de Crépy, responsable du développement touristique de Chambord. 30.000 Allemands ; 30.000 Espagnols ; 31.000 Américains ; 18.000 Belges sont venus en 2017 à Chambord. « Mais la clientèle individuelle française représente l’essentiel des visiteurs » ajoute Valérie Galabert, secrétaire générale du domaine. Pour joindre le geste à la parole, Martine Grivot a remis le Label Chine créé par Orléans Val de Loire Tourisme en avril dernier à Chambord, afin de « sceller une relation forte entre Chambord et la Chine, entre Chambord et Orléans ».

Chambord, les jardins à la française

Commercialiser les offres touristiques en contrepartie de tarifs préférentiels pour des achats en nombre, intégrer Chambord dans l’offre Orléans Convention liée au tourisme d’affaires en échange d’un engagement de Chambord à devenir adhérent et partenaire… Les idées fusent, mais une retient particulièrement l’attention : une « réflexion autour de la mise en œuvre d’une navette entre le Domaine national de Chambord et Orléans ». C’est bien de cela dont il s’agit : permettre aux touristes – qu’ils soient chinois, américains, belges ou même français – de pouvoir comprendre qu’Orléans et Chambord ne sont distant que de 45 km à peine. Difficile cependant de rivaliser avec les trésors plus au sud que sont les châteaux de Blois, Cheverny, Beauregard, Villesavin, Chaumont-sur-Loire, Amboise ou Chenonceau. Mais… que ne ferait-on pas pour le centre-ville rénové de la cité johannique ou ses façades à colombages du quartier Bourgogne, sa cathédrale Sainte-Croix et sa guinguette sur les quais de Loire ?

F.Sabourin

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail