Serge Bodard, l’homme de l’ombre de la droite orléanaise, vient de disparaître

Serge Bodard qui vient de décéder à 89 ans, était une figure politique incontournable de la droite orléanaise. Né à Tours, après une carrière dans l’administration communale en tant que secrétaire général à Orléans, tour à tour auprès de Roger Secrétain, René Thinat puis Jacques Douffiagues, il avait pris la voie politique en devenant conseiller municipal d’Orléans et conseiller général  aux Carmes durant trois mandats.

Serge Bodard.

“Une personnalité forte empreinte de rigueur qui a marqué la Ville d’Orléans. Fin stratège, meneur d’hommes et de projets, il s’est ainsi consacré pendant près de quarante ans au développement d’Orléans”, commente le maire d’Orléans  Olivier Carré. “Exigeant pour lui-même comme pour les autres, sa maîtrise des dossiers, son engagement et son tempérament forçaient l’admiration. En tant que Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole et au nom de l’ensemble du Conseil municipal d’Orléans, je salue sa mémoire.”
Homme de l’ombre, très écouté sur la droite de l’échiquier politique, il avait notamment  contribué à mettre sur orbite Serge Grouard en mars 2001, lorsque celui-ci était devenu maire d’Orléans en battant Jean-Pierre Sueur (PS). Serge Bodard, , était aussi un homme de culture. En 1994, alors élu du département il avait sauvé le Festival de Sully-sur-Loire en voie de disparition.

Dans un communiqué, différent de celui du maire, Serge Grouard réagit ainsi à la disparition de son ancien mentor: « Avec la disparition de Serge Bodard, je perds un ami. Ce grand orléanais qui sans cesse a œuvré pour sa ville nous quitte. Je sais que je lui dois beaucoup. Je lui dois d’avoir eu l’honneur d’être maire de cette ville d Orleans. Je lui dois 25 ans de complicité sans ombre.
Cela fait comme un grand vide. Je lui redis MERCI. »

Autre communiqué, celui d’Alain-Georges Emonet, Président de la Scène nationale d’Orléans, auquel s’associe pleinement. François-Xavier Hauville, directeur de la Scène nationale d’Orléans, rend également hommage à Serge Bodard:

“Membre du Conseil d’Administration de la Scène nationale depuis de nombreuses années, Serge Bodard était un grand serviteur de l’art oratoire et du théâtre vivant. Il avait le propos clair et pertinent, parfois incisif et toujours élégant.

La culture orléanaise vient de perdre un spectateur exigeant et un acteur infatigable”

Son épouse, Michèle Grandamas a également beaucoup œuvré pour le Cado comme directrice administrative.

Les obsèques de Serge Bodard auront lieu lundi à 10h 30 en l’église Saint-Vincent d’Orléans.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.