L’ancien DGS du département du Loiret condamné à un an de prison avec sursis pour harcèlement moral

Ni le prévenu, ni ses défenseurs n’étaient présents jeudi lorsque la présidente Gaëlle Reverter a rendu public le jugement à l’encontre de Thierry-Yves Lidolff, l’ancien DGS du Conseil général du Loiret, poursuivi pour harcèlement moral.

Thierry-Yves Lidolff, au premier plan, a été condamné à un an de prison avec sursis.

En revanche, les deux victimes, Georges Dubrez et Pierre-Antoine Ragueneau, deux anciens DG soutenus par  des personnels du Conseil départemental. avaient tenu à assister à l’énoncé du jugement, épilogue de  la très longue audience du 8 juin, un grand déballage, qui s’était poursuivi jusque tard dans la nuit,  Ceux-ci ne cachaient pas leur satisfaction. En effet, le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République Nicolas Bessonne. Thierry-Yves Lidfolff a été reconnu “coupable des faits qui lui sont reprochés” et condamné à un an de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende et il devra payer la publication du jugement dans les colonnes de la République du Centre. Il devra en outre s’acquitter de 10 000€ de préjudice aux deux parties civiles, Pierre-Antoine Ragueneau et Georges Dubrez.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. À noter sur la photo, en arrière-plan, le personnage aux cheveux blancs retraité des affaires, un certain Eric Doligé qui, lui, passe entre les gouttes ! Pourtant, cet ex grand chef à plumes a soutenu son DGS jusqu’au bout et même jusqu’au bout du ridicule avec cette théorie du complot encore une fois évoquée lors de l’audience au tribunal.
    La justice a parlé et désigné le coupable. Au Département maintenant de cesser de subventionner la défense de ce Lidolff. 220 000€ ont déjà été dépensés aux frais du contribuable. C’est beaucoup trop ! Et les citoyens pourraient être en droit de voir cet argent (leur argent) revenir dans les caisses publiques.

    • 220 000 € dépensés par le Conseil départemental pour soutenir son DGS contre deux de ses DG ! Ubuesque !
      Et pourquoi pas l’inverse, tout aussi inadmissible au regard de l’utilisation des deniers publics, c’est-à-dire de notre argent ? Peut-être l’effet d’une partialité inavouable de l’ex-Président de l’ex-CG ?
      Tout ceci me semble bien crapuleux, comme trop souvent !

  2. en résumé de l’audience avant cette condamnation

    Grille d’évaluation du DGS lors de son procès :

    Aptitude à répondre aux questions de manière concise A acquérir
    Aptitude à se remettre en cause A acquérir
    Aptitude à ne pas dénigrer A acquérir
    Aptitude à dire la vérité A acquérir
    Aptitude à ne pas dépenser l’argent public pour sa défense A acquérir
    Aptitude à rembourser rapidement le trésor public de ses dépenses de défenses assumées par les contribuables du Loiret
    A acquérir absolument et très rapidement
    Aptitude à grandir C’est foutu
    Aptitude à ne pas dénigrer son DRH (raduteau ou chatguillet vice et versa et réciproquement ???) à acquérir
    Aptitude à faire appel : à vérifier
    Aptitude à ne pas respecter le secret de l’instruction en donnant à son témoin qu’il cite les pièces du dossier : acquis au grand dam de la justice ( très grossière erreur si appel)
    Aptitude à faire en sorte que le CD 45 continue à lui accorder sa protection fonctionnelle au delà des 200 000 € déjà dépensés : à vérifier dans les jours à suivre

    Grille d’évaluation du PCG

    Aptitude à la veulerie Acquis
    Aptitude à la fourberie Acquis
    Aptitude à dénigrer : Acquis et au mondial serait sur de gagner la finale
    Aptitude à manipuler le parquet et la justice Ne pourra jamais l’acquérir
    Aptitude à reconnaitre ses erreurs A acquérir
    Aptitude à répondre aux courriers d’alertes A acquérir
    Aptitude à grandir en reconnaissant ses erreurs il est peut être trop tard

  3. Pas cher payé pour Mr LIDOFF. Quant au “Conseil départemental qui ne veut plus payer” ( il a déjà déboursé 220.000 euros pour soutenir son DGS, autant d’argent public qui aurait pu être utilisé pour autre chose), je me marre car les mêmes qui sont aux manettes aujourd’hui n’ont jamais levé le petit doigt quand Mr LIDOFF sévissait au Conseil général de l’époque. Je me souviens encore des sifflets venant de tous les élus de Droite lorsque Michel GUERIN était monté au créneau contre les pratiques de l’ancien DGS
    Michel RICOUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail