Jeanny Lorgeoux : « Romorantin-Lanthenay a enrayé la fatalité du déclin »

Ça n’est plus un secret pour personne – l’a-t-il déjà été ? – le maire de Romorantin-Lanthenay et ex-sénateur Jeanny Lorgeoux briguera bien un 7e mandat dans la capitale de la Sologne en mars 2020. D’ici là, le vieux lion a encore quelques petits trucs à dire, et quelques coups de griffes à donner…

Magcentre.fr : vous avez signé le 5 juillet dernier à la Préfecture de Blois la convention-cadre Action Cœur de Ville. Qu’attendez-vous de ce dispositif ?

Jeanny Lorgeoux : Ce plan ambitieux, visant à accompagner la ville dans la redynamisation de son centre- ville, vient compléter l’expérimentation Dauge pour laquelle nous avons été choisis en 2017 (1). Prévu sur 6 ans, elle a pour objectif de nous accompagner dans la restauration de notre patrimoine historique et industriel, véritables leviers d’attractivité. Il s’agit de dégager de nouveaux espaces de vie et de travail pour les citoyens et de renforcer le potentiel touristique. Tour de l’ancien château, venelles du cœur médiévale, sites Normand… nous avons déterminé plusieurs actions qui seront pilotées par Véronique Monteil, chef de projet.

Action Cœur de Ville va renforcer l’impact du plan Dauge avec notamment la possibilité de mener des opérations foncières sur « les dents creuses » ou encore d’agir en pour le logement avec nos partenaires (Action logement par exemple). Nous allons ainsi toucher 800.000 € en 2018. C’est une bouffée d’oxygène qui va nous permettre par exemple d’achever la restauration du quartier Matra par la réhabilitation de la Porte des Béliers (voir photo). Ce nouveau quartier illustre le renouveau urbanistique de Romorantin-Lanthenay.

Magcentre.fr : où en est Romorantin sur le plan économique ?

JL : Grâce à l’action de tous, en dépit du drame récent de Carrier qui mobilise l’État et tous les acteurs concernés, nous retrouvons une certaine vigueur économique qui se traduit aussi par un regain de population (18.300). Cela se matérialise également par un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale (9,2 % au 1er trimestre 2018). Le secteur de l’aéro-défense se porte bien tout comme l’entreprise CAILLAU qui connait un fort développement avec 600 salariés. Sa nouvelle usine sera d’ailleurs inaugurée en septembre et à cette occasion, j’ai d’ailleurs invité le Président Emmanuel Macron. Son rebond illustre la résilience de notre territoire qui accueille aussi de nouvelles entreprises comme Gestion Prestation Services (GPS, assurance) qui fait travailler 300 personnes au cœur de la ville. Notre territoire au travers ses organisations, comme la Maison de l’emploi, que j’ai créée, ou le GEAR, présidée par Michel Lombard, illustrent que la fatalité du déclin peut se corriger grâce à la volonté et l’intelligence collective.

Magcentre.fr : vous êtes président de la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois. Avez-vous des velléités de création d’une communauté d’agglomération ?

JL : À mes yeux, une agglomération ne se construit pas en violant les communes ou à marche forcée comme dans le Vendômois. Il faut respecter les territoires, les traditions. Je suis de nature plus porté à la coopération qu’à la fusion qui ne doit d’ailleurs être ni confusion ni perfusion. Il reste que notre communauté est ouverte. Val de Cher-Controis, Sologne des Rivières et même Chabrisien dans l’Indre voisine. Son périmètre n’est pas figé et nous y réfléchissons avec ces deux derniers EPCI. Sur le fond, je suis plus pour l’indépendance dans l’interdépendance comme le disait Edgard Faure.

Magcentre.fr : briguerez-vous un 7e mandat en 2020 ?

JL : Je l’ai annoncé. Je ne suis plus sénateur, je suis en bonne santé et j’ai encore beaucoup de projets pour la capitale de la Sologne et le Romorantinais. Je serai donc candidat avec une équipe rajeunie et soudée. Depuis 1985, je n’ai d’ailleurs jamais eu un seul départ. 3 piliers constitueront mon programme : la rénovation du centre-ville, la création d’emplois et la santé. Sur ce plan, j’ai gagné la bataille de l’hôpital. Romorantin conservera une direction générale autonome et fonctionnelle. Et un nouveau directeur sera nommé en septembre.

Magcentre.fr : où vous situez-vous politiquement exactement depuis que vous n’êtes plus au PS ?

JL : Je n’ai pas de carte à LREM mais je soutiens l’action réformatrice et progressiste du Président de la République Emmanuel Macron. Il faut déverrouiller la France même si la traduction de cet objectif n’est pas toujours satisfaisante. Ce sont les entreprises qui créent la richesse, l’État doit être souple, soutenir la liberté d’entreprendre, récompenser le mérite et corriger les inégalités. Le Gouvernement s’inscrit dans cet objectif. Sur le fond, je reste social-démocrate et profondément humaniste. Je tenais d’ailleurs les mêmes propos au PS. Vous le savez, je tiens à ma liberté de penser.

Magcentre.fr : Romorantin est la ville de Louise de Savoie et de François Ier. Avez – vous prévu des manifestations à l’occasion du 500e anniversaire de la Renaissance ?

JL : Oui naturellement. C’est pour Romorantin que Léonard de Vinci a conçu, à la demande de François Ier, son concept de cité idéale avec un palais gigantesque, une ville nouvelle pour la cour et tout un réseau de canaux. Le génie toscan a laissé une forte empreinte sur les rives de la Sauldre. À cette époque, Romorantin était ville royale mais nous avons eu ni le temps ni la chance de nous déployer. Avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire et la participation du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance à Tours, une grande exposition verra le jour (en 3D et avec notamment des machines conçues par le maître). Le professeur Pascal Briost et Martine Vallon, ex directrice du Musée de Sologne, se consacrent d’ailleurs à ce projet. Léonard de Vinci était un génie, à mes yeux le plus grand de notre humanité en marche car il était à la fois artiste et scientifique.

Propos recueillis par JLV.

(1) Romorantin fait partie des 17 villes d’art et d’histoire à secteur sauvegardé et protégé (ANVPAH) concernées par cette expérimentation à savoir Gien, La Châtre, Sancerre, Sedan, Chaumont, Lunéville, Longwy, Bar-le-Duc, Saint-Dié-des-Vosges, Guebwiller, Lauzerte, Lodève, Figeac, Villefranche-de-Rouergue, Pont-Saint-Esprit et Mende.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Voilà un papier qui ouvre la curiosité et donne envie d’aller voir la ville de plus près. N’en déplaise aux amateurs de poireaux

  2. j’aime beaucoup ma ville, le problème c’est qu’a vouloir tout mettre à la fabrique normand on fait mourir le centre ville. beaucoup moins d’animation comme les journées gastronomiques. les personnes vont voir les expo et autre a la fabrique et repartent donc moins de visites en ville

  3. Vous critiqué mes pour l’instant il a fait de romorantin une belle ville es agréable à vivre, en 38 ans que je suis née ds cette ville romorantin a bien changé en montent… il fait bien vivre dans cet ville… s…r….

    • You criticize but for now, it has allowed Romorantin to be a beautiful city, pleasant to live. I was born in this city 38 years ago and Romorantin has changed. It’s good to live in this city! s … r ….

  4. Hôpital déplorable centre ville qui n’a rien de nouveau des autocollants pour caché les magasins désert de la pisse de chien partout des poubelles qui laisse une jolie odeurs quand le camion s’arrête et que le liquide puant cool sur la route devant les habitations sa pue énormément et j’en passe donc le tourisme c’est bien mais à Romorantin y a du boulot pourtant l’histoire et présente partout pas que Normand le riche qui a exploité Romorantin et la France ……..

  5. Normand le riche ?

    Pisse des chiens de toutes races peut être mais surtout la pisse des adultes de toutes espèces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail