Giroud-Grouard: le club des “lanceurs de Marseillaise” vient de naître

Olivier Giroud, à défaut de meilleur butteur, aura au moins gagné un second titre: lanceur de Marseillaise. C’était lundi sur le perron de l’Elysée : dans une ambiance délirante des Bleus rassemblés sur les marches avec le couple présidentiel après que Pogba eût déliré avec des airs foutraques au micro, l’organe viril de Giroud a lancé une Marseillaise. Suivie par toute l’assemblée. Et qui a fait levé un pouce d’approbateur à Emmanuel Macron. 

Cela ne vous rappelle rien ? Serge Grouard s’était rendu « célèbre », toutes proportions gardées, dans des circonstances autrement plus tragiques et devant une Assemblée, elle, recueillie et émue, et qui ce  janvier 13 janvier 2015 rendait hommage aux 17 victimes des frères Kouachi et d’Amély Coulibaly, en lançant une Marseillaise reprise par tous les députés et les ministres présents.

Serge Grouard, Olivier Giroud, deux hommes qui ont su sauter sur l’occasion, réagir au bon moment, surfer sur un événement d’émotion républicaine, dans un lieu symbole de nos institutions, et qui restera dans l’histoire. D’ailleurs entre l’ancien maire d’Orléans et l’avant centre de l’équipe de France, il est un point commun qui saute aux yeux: l’opportunisme et la pertinence dans les choix Celui d’Olivier Giroud toujours au bon endroit pour reprendre le passes géniales de Kylian Mbappé ou celles de Griezmann, Pogba et consors. Celui de Serge Grouard, toujours en pointe et à l’affût dans ses choix sur l’échiquier politique, qui lui ont fait miser sur son leader d’équipe François Fillon.

Selon des informations puisées à bonne source par le Goracentre, le footeux et le politique auraient déjà jeté les bases d’un club des « lanceurs de Marseillaise ».

 

 

Afficher les commentaires