Châteaudun: La base militaire fermera en 2021, des pistes civiles pour redécoller

Cette fois c’est fini. La mauvaise nouvelle était attendue mais elle est officielle: la base aérienne de Châteaudun qui était l’un des blasons de la ville fermera en 2021. Placée sous le commandement de la BA de Bricy près d’Orléans, Châteaudun (EAR 279) emploie encore 300 personnels, civils et militaires. Sur le site 300 appareils sont à démantelés mais il n’est pas certain que cette destruction se fasse sur la base pour des raisons de coût. Les élus sont vent (contraire) debout.

La base aérienne de Châteaudun.

Pour sa part François Bonneau, le président de région, demande à l’Etat de compenser cette décision “une  mobilisation majeure visant 100 millions d’euros est nécessaire pour répondre à l’ampleur des défis que le territoire doit relever.”

Pour François Bonneau, “face aux menaces que cette décision fait porter sur le Dunois, il est indispensable que l’Etat mette en œuvre un véritable et puissant plan de revitalisation du site de défense.”.

Pour sa part Fabien Verdier, conseiller régional et municipal dunois a d’ores et déjà dépassé cette étape. Pour lui la base de Châteaudun doit se réinventer avec une vocation d’aéroport civil sur un secteur du sud parisien qui en manque. De même François Bonneau sans trop s’avancer pour l’instant parle d’un “chantier ambitieux”.

Vers un contrat de redynamisation?

bien Verdier (Eure-et-Loir)

Fabien Verdier et François Bonneau.

Pour Fabien Verdier le processus est le suivant: “une DM (décision ministérielle*) devrait entériner ce choix, permettant ainsi un développement civil de la plateforme. Un 2ème CRSD (Contrat de redynamisation du site de Défense) devrait être signé, il a été acté au niveau interministériel.

Le désengagement prendra 2-3 ans. Il nous oblige par conséquent à aller très vite. Il nous oblige à nous mobiliser et à nous concentrer à partir des lettres d’intérêts reçues et sur d’autres potentiellement à venir : EDEIS pour la gestion de la plateforme (opérateur de 19 aéroports en France et en Espagne), EDF Énergies Nouvelles pour environ 110 hectares de panneaux photovoltaïques, susceptibles de faire entrer un loyer important dans le syndicat mixte.

Il convient de former un syndicat mixte ou une société d’économie mixte (SEM), c’est à dire une structure en capacité de gérer la plateforme de 450 hectares de Châteaudun.”

Le colonel Colardelle, qui dirige Bricy, a aussi Châteaudun sous sa coupe.

Et Fabien Verdier de poursuivre: “nous disposons avec la piste aérienne de 2,3 kms de long et 45 mètres de large (actif stratégique) et d’une des 20 meilleures plateformes aéronautiques de France, au Sud de Paris. Nous devons nous employer à valoriser cette pépite et cet atout.

Il fallait anticiper. Je l’ai fait. J’ai proposé une vision et une orientation pour ces 400 hectares aéronautique, à proximité de Paris et l’Ile-de-France.

Nous avons une zone de chalandise de 3 millions de personnes à 1h20 en voiture (à contrecourant des flux et de la congestion automobile) de Châteaudun (en particulier dans les Yvelines et en Essonne). C’est beaucoup !”

http://ekladata.com/F6TlRzxawI5sH9swOtkISCdRE6s/Chronologie-des-rendez-vous-et-avancees-sur-le-projet-d-aeroport-de-Chateaudun-FV-Avril-2018-vf.pdf

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.