La “guêpe” au milieu des chevaux: Marc Gaudet sort ses anneaux!

La décision avait été confirmée en mai dernier par le comité d’organisation des Jeux Olympiques de Paris. Les épreuves d’équitation auront bien lieu à Versailles. Ce qui n’empêche pas le Loir-et-Cher, les responsables du parc équestre de Lamotte-Beuvron siège de la Fédération et plus grande structure française, de continuer à espérer que la patrie de la tarte-tatin sera choisie.

Laura Flessel (Archives).

 

Marc Gaudet, le président du département du Loiret, soutenu par des dizaines de communes vient à la rescousse. L’occasion était bonne: la visite lundi de la ministre des Sport Laura Flessel au Générali Open de France, ue manifestation qui ressemble plusieurs milliers de cavalières et cavaliers sur le site de Lamotte-Beuvron qui est à quelques galops du Loiret.

Marc Gaudet monte…au créneau

Marc Gaudet le président du Loiret.

Le Comité Olympique préfère Versailles pur des raisons de prestige: Versailles est le cadre idéal pour notre sport et ce site iconique mondialement reconnu offre des opportunités extraordinaires de rayonnement pour l’équitation et une expérience unique aux athlètes et spectateurs.” , explique Tony Estanguet. : “doit-on jeter l’argent par les fenêtres pour faire plaisir à l’image ?” Il estime que l’organisation sur un site éphémère tel que le château de Versailles va engendrer trop de dépenses, en s’appuyant sur l’exemple de Londres avec “une enveloppe qui a dépassé les 100 millions de £”, réplique Pascal Deboudt.

Pour sa part Marc Gaudet, se “félicite de ce déplacement ministériel lundi sur le parc équestre de Lamotte-Beuvron, commune située aux portes du Loiret. Madame Laura FLESSEL, ministre des sports, va pouvoir ainsi constater par elle-même que ce complexe rassemble tous les atouts nécessaires à l’organisation des épreuves hippiques des prochains JO 2024.
Cette candidature de Lamotte-Beuvron, défendue par le maire, Pascal BIOULAC, et le président du
comité régional d’équitation, Pascal DEBOUDT, a reçu un large soutien de nos territoires.
À l’initiative de Nicolas PERRUCHOT, président du Conseil départemental du Loir-et-Cher, j’ai
sollicité l’ensemble des maires du Loiret pour soutenir la candidature du parc équestre de Lamotte-Beuvron. Conscientes des enjeux de développement pour l’espace solognot et pour l’ensemble de la région Centre-Val de Loire, 140 communes loirétaines ont adopté une délibération de soutien à la candidature de Lamotte-Beuvron.
Lors de la session du mois de juin 2018, le Département du Loiret a adopté, à l’unanimité, une motion de soutien. En effet, la collectivité considère que le choix de Lamotte-Beuvron par le Comité d’organisation de Paris 2024 serait celui de l’efficacité pratique, avec un site qui accueille déjà l’Open de France, considéré comme la plus grande manifestation équestre du monde selon le Guinness, et situé à 2h de la capitale ; de la culture, dans un territoire boisé réputé où l’équitation, la chasse et les activités forestières constituent un héritage patrimonial ; enfin d’une bonne gestion des deniers publics, car les travaux réalisés sur un site fédéral plutôt que sur un site ponctuel profiteraient par la suite aux cavaliers français.”
La ministre et le Comité auront-ils été désarçonnés par cette plaidoirie ou s’agit-il du dernier galop d’essai en forme de baroud d’honneur pour Lamotte-Beuvron?

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.