La plate-forme téléphonique « Canicule Info service » 0800 06 66 66

En raison de la vague de chaleur qui touche la moitié Est de la France métropolitaine, la
Ministre des Solidarités et de la Santé a décidé d’activer la plateforme téléphonique « Canicule Info Service ». Ce numéro vert, accessible dès vendredi matin au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h) permet d’obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles.

Les pouvoirs publics sont fortement mobilisés, au niveau national comme au niveau local, et
ont mis en place les mesures prévues par le plan national canicule, pour anticiper et gérer
l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Météo-France prévoit, à partir de demain et dans les prochains jours, une canicule qui touchera
18 départements placés en niveau de vigilance orange (Ardèche, Drôme, Rhône, Côte-D’Or, Saôneet-Loire, Marne, Aine, Nord, Pas-de-Calais, Somme, Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Valde-Marne, Seine-Et-Marne, Yvelines, Essonne, Val-d’Oise). Le niveau de vigilance jaune « Pic de chaleur » a été déclenché dans de très nombreux départements de l’Est de France. Ces températures élevées, qui baisseront peu pendant la nuit, pourraient perdurer la semaine prochaine.
La Direction générale de la Santé appelle l’ensemble des acteurs (collectivités, associations,
entreprises, familles, voisins, etc.,) à poursuivre leur mobilisation pour appliquer et relayer les
conseils des autorités sanitaires, en particulier auprès des personnes les plus fragiles.
 Personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées : incitez-les à s’inscrire sur la liste
mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de bénévoles, et
prenez de leurs nouvelles très régulièrement. Incitez les à accéder à des lieux réfrigérés, tant
en journée que la nuit, avec notamment l’ouverture de parcs et jardins. Avec les services de
l’Etat, les collectivités locales et les associations qui se mobilisent pour aller vers et aider ces
personnes, soyons solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile.
 Nourrissons et jeunes enfants : veillez à les protéger en permanence de la chaleur
(éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement,
leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire). Ne les
laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou un véhicule, même pendant une très courte
durée.
 Travailleurs : buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Soyez vigilant pour vos
collègues et vous-même. Protégez votre peau du soleil, et si vous vous sentez mal,
signalez-le rapidement.

 Employeurs : évaluez les risques, prenez les décisions qui s’imposent, notamment
l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus
fortes de la journée et le report des taches pénibles ; dans le secteur du bâtiment et des
travaux publics par exemple, aménagez les chantiers pour assurer la santé et la sécurité de
vos salariés.
 Sportifs : évitez l’activité physique aux heures les plus chaudes de la journée.
 En cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de
doses, par exemple), n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant ou votre
pharmacien.
Par ailleurs, en prévision des départs en vacances et du trafic annoncé « rouge » samedi par Bison
futé, la Direction générale de la Santé rappelle les gestes simples à adopter par tous pour mieux
lutter contre les conséquences de la chaleur pendant les déplacements :
 évitez de circuler aux heures les plus chaudes et faire des pauses fréquentes à l’ombre ou
dans des lieux frais ;
 pensez à emporter des quantités d’eau suffisante pour la durée du trajet ;
 pour vous accompagner sur la route, des messages de prévention seront diffusés sur
les panneaux lumineux et par les radios autoroutières (107.7FM) dans les départements
concernés.
Pour en savoir plus sur les mesures du plan national canicule et les recommandations de
prévention à l’attention des différents publics :
 Ministère des Solidarités et de la Santé – Canicule et fortes chaleurs
 Santé publique France : Canicule et fortes chaleurs : comprendre les risques
 Ministère du Travail : Rappel aux employeurs des mesures1
visant à assurer la sécurité et à
protéger la santé des travailleurs de leurs établissements, notamment en période de fortes
chaleurs
 Sites internet des agences régionales de santé et des préfectures concernées par ces fortes
chaleurs pour les informations et recommandations locales spécifiques
 Carte de vigilance Météo-France permet de s’informer deux fois par jour de l’évolution des
températures.

Ozone: les recommandations:

D’autre part les pics de pollution à l’ozone incitent les autorités à communiquer des recommandations que tout un chacun peut observer pour tenter de diminuer cette pollution. 
Il faut savoir que la réduction, à moyen et à long terme, d’une telle pollution relève de nombreux
acteurs, non seulement de l’État et des collectivités, mais aussi du secteur agricole et industriel, et de chacun de nous. Afin de réduire cette concentration élevée en ozone, les mesures suivantes sont recommandées.

• Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les
collectivités territoriales avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit,
peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…).
• Les peintures et matériaux de construction portent une étiquette qui vous permettent de
choisir des produits qui émettent moins de solvants. Privilégiez-les.
Recommandations pour vos déplacements
• Évitez l’utilisation de la voiture en solo en recourant aux transports en commun et au
covoiturage. Sauf pour les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution, l’usage du vélo
ou la marche ne sont pas déconseillés.
• Les entreprises et administrations sont invitées à adapter les horaires de travail pour faciliter
ces pratiques. Le recours au télétravail est également recommandé. Les entreprises et
administrations ayant mis en place un PDE/PDA font application des mesures prévues.
Secteur industriel
• Utiliser les systèmes de dépollution renforcés.
• Réduire les rejets atmosphériques, y compris par la baisse d’activité.
• Reporter certaines opérations émettrices de COV : travaux de maintenance, dégazage d’une
installation, chargement ou déchargement de produits émettant des composés organiques
volatils en l’absence de dispositif de récupération des vapeurs, etc.
• Pour les activités de production, soyez vigilants sur l’état de vos installations de combustion
et sur le bon fonctionnement des dispositifs anti-pollution.
• Les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) anticipent la mise en
œuvre des dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation d’exploiter.
Sources d’informations complémentaires
• Pour prendre connaissance de l’évolution de l’épisode, rendez-vous sur le site de https://www.ligair.fr

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.