Les rodéos motorisés sanctionnés par des peines dissuasives

Jeudi soir le Sénat a adopté conforme à l’Assemblée et à la quasi unanimité la loi sur les rodéos motorisés. Elle sera donc applicable dès sa promulgation qui ne saurait tarder.

Pour  ne citer qu’eux, les maires de Fleury-les-Aubrais et de Sully-sur-Loire  qui avaient saisi les parlementaires sur le sujet vont pouvoir intervenir et souffler.  nombre de leurs administrés se plaignent des rodéos motorisés sauvages, des vrombissements excessifs et continus des moteurs, des   « .roues arrières »  plus ou moins contrôlées. Selon les chiffres du ministère  de l’Intérieur  la police a recensé en 2017, 8700 rodéos en ville, notamment dans les zones urbaines sensibles et les gendarmes 6614, en zone rurale soit une augmentation de près de 20% en un an. Ces rodéos sont un véritable fléau contre lesquels il n’existait pas de loi spécifique.

Des  sanctions claires :

Marie-Agnes Linguet, maire de Fleury-les-Aubrais, a saisi les ¨Parlementaires.

Le texte prévoit de punir d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende « le fai d’adopter, au moyen  d’un véhicule terrestre à moteur, une conduite répétant de façon intentionnelle des manœuvres constituant des violations d’obligations de sécurité et de prudence ».  Chaque peine pourra être alourdie à cinq ans de prison et de 75 000 euros d’amende si les faits sont commis “en réunion ou sous l’emprise de l’alcool ou  de stupéfiants ». Cela est évidemment accompagné de confiscation immédiate du véhicule et d’un retrait du permis de conduire.

 Des difficultés d’interpellation

 Si le texte dans son ensemble est salué par les forces de l’ordre, celles-ci pointent les difficultés d’interpellation. : “On est quasiment systématiquement confronté à un refus d’obtempérer, car ces conducteurs cherchent la confrontation. Ils enlèvent aussi les plaques d’immatriculation pour se soustraire à la video- surveillance “. Il faut donc assortir ces  mesures  de plus de videos et de moyens pour les forces de l’ordre.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Sanctions dissuasives …. dans quelle mesure seront – elles appliquées ?

    • Dans la mesure où les forces de l’ordre seront équipées convenablement pour faire leur boulot !

  2. Si refus d’obtempérer, déployer des herses !

    Dans le même ordre, mais pour renforcer la sécurité et éviter à certains conducteurs de prendre les autoroutes et autres RN aménagées à contresens, des herses fixes seraient efficaces.
    Et si les pouvoirs publics trouvent cela trop onéreux, une vie sauvée, ne serait-ce qu’une vie, n’a pas de prix !

Les commentaires pour cet article sont clos.