Nouveau coup d’arrêt au projet de déviation de Jargeau (Loiret)

Le tribunal administratif d’Orléans avait déjà début janvier ordonné l’arrêt des travaux (dix hectares déjà déboisés) demandé par l’association Mardiéval. Il vient de donner un autre coup d’arrêt au projet de déviation de Jargeau du conseil départemental qui l’oppose à cette  association.

Le Tribunal administratif annule l’arrêté du 11 août 2017, qui permettait au conseil départemental de “déroger aux interdictions de destruction, altération ou dégradation des aires de repos et de capture ou enlèvement, destruction, perturbation intentionnelle pour les espèces protégées figurant dans une liste annexée, dans le cadre du projet de déviation entre Jargeau et Saint-Denis-de-l’Hôtel (RD 921), sur les communes de Jargeau, Sandillon, Darvoy, Mardié, Marcilly-en Villette”. 

Le projet de déviation de la RD 921, prévu en 2022, risque de prendre quelque retard s’il se fait. Le Département a la possibilité de faire appel de cette décision devant le tribunal administratif de Nantes.

 

Afficher les commentaires