Olivet (Loiret): céramique en hommage à Jeanne Champillou

En 1953, Jeanne Champillou (1897-1978) et Aimé  Henry réalisent à l’école maternelle du Poutyl, à Olivet, un carrelage mural, terre cuite émaillée de deux mètres sur trois intitulée « Jeux d’enfants ». Cette grande création est entièrement façonnée à la tuilerie de la Bretèche puis émaillée à l’atelier. Dans un décor floral, les scènes  survolées par une colombe sont figurées: jeu de quilles  et de ballon, cheval à roulettes, ronde d’enfants autour d’un mât de Cocagne… Tout est d’un réalisme enchanteur et d’une poésie pleine de fraîcheur.

Un projet éducatif patrimonial

C’est véritablement par amour pour cette fresque que Michelle Laponche prend en 2016 la direction de l’école maternelle du Poutyl. Le travail de Jeanne Champillou, cette enseignante passionnée le connaît par des réalisations admirées dans la région, notamment à Beaugency, dans des livres, ainsi que grâce à la céramiste de Cléry Saint-André, Laurence Pilate dont elle reçoit l’enseignement.

Quel regard porte Michelle Laponche sur la fresque buissonnière de Jeanne Champillou? « Je trouve incroyable la part d’enfance de cette artiste. J’aime ce simple enfant qu’elle est restée, sa naïveté pure, cette magie de lumière émanant d’une personne qui a eu une vie pourtant si dure . Dans cette œuvre, j’aime ces enfants qui font une ronde fraternelle, les jeux charmants, la colombe de la paix, l’arbre de mai, symbole  de la fertilité et du partage de l’amour”.

Très vite, peu après son arrivée, Michelle Laponche  décidera de monter avec son équipe d’enseignants un projet pédagogique impliquant de manière collective  les cinq classes de l’école qui regroupe cent trente-sept élèves de trois  à six ans. Le projet est ainsi celui de  créer une fresque qui célèbre la flamme de Jeanne Champillou, un hommage à sa présence dans l’école et la cité.

Une vraie fête pour le regard et le toucher

 Avec le soutien de la Ville d’Olivet, de la coopérative de parents d’élèves et d’anonymes, du Crédit Mutuel, de Groupama et de la société Ratisseau Batiment, le projet va parvenir à voir le jour avec, également,  la précieuse et attentive participation de la céramiste Laurence Pilate.

Petits, moyens et grands, en compagnie de leurs professeurs de la directrice et de l’artiste,  vont décrypter la fresque existante, décider de ne pas la copier. La poésie de chacun fera  que vont naître marelle, patinettes, bicyclettes, ballons, toboggan, jeux de sable, oiseaux, lettres, grand arbre,  feuillage,  fleurs,  et surtout un petit peuple d’enfants de toutes les couleurs aussi charmants les uns que les autres. Un bel écho contemporain à l’évocation de Jeanne Champillou. 

 

Jolie réalisation d’un grand rêve commun

Après avoir patiemment et passionnément apprivoisé le dessin sur papier et les états de la terre, après avoir découvert les  outils et choisi les couleurs, tous ont avec joie composer le tableau sur plan. Un an sera nécessaire pour que l’hommage voit le jour. Seuls la cuisson et l’émaillage dans l’atelier des 850 pièces du puzzle, sécurité faisant, échapperont aux doigts des enfants dont on devine les petits coups de patte dans la terre fraîche.

 Juste avant les vacances scolaires de cet été 2018 la fresque  a vu le jour sur le mur d’entrée de l’école, juste en vis-à-vis de celle de Jeanne Champillou. Dans la cour de récréation, un vol d’oiseaux relie les deux créations. Et l’on ne peut qu’admirer  ce soleil éblouissant qui figure dans cette délicieuse ronde , fruit d’enseignants et d’enfants qui ont bel et bien décroché la lune. Au bout d’un très grand rêve.

Jean-Dominique Burtin 

A noter que le prochain salon des Artistes Orléanais qui se tiendra en octobre à la collégiale Saint-Pierre le Puellier d’Orléans rendra hommage à l’oeuvre de Jeanne Champillou, peintre, créamiste et sculpteur.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail