Villeréal (Lot-et-Garonne) : des beautés consacrées sous toutes les formes

Invité d’honneur des 8e rencontres photographiques de nu artistique au pays des bastides, Alain Cassaigne, artiste installé en région Centre-Val de Loire, y côtoiera du 4 au 12 août prochain* 16 autres artistes aux personnalités affirmées. A Villeréal (Lot-et-Garonne), classé 158e plus beau village de France depuis le 30 juin dernier.

« De par ma sensibilité personnelle, mes sujets de prédilection sont l’humain, pour sa force et sa fragilité, le patrimoine, l’architecture et le reportage de voyage », explique Alain Cassaigne, originaire de Montargis (45), désormais naviguant entre Paris et Argenton sur Creuse, où il réside la plupart du temps. Alain Cassaigne est un homme surprenant, photographe dans l’âme, au sujet d’intérêt multiples, et à la créativité artistique aussi développé que l’est sa compétence technique pour des sujets plus classiques. Opérant depuis près de 20 ans, dont 15 années comme professionnel à plein temps, il fit sa première exposition personnelle en 1997, en Seine et Marne, à la mairie d’Avon. Depuis, il a collectionné ce type d’exposition un peu partout en France (Paris, Rennes, Montier en Der, La Souterraine) ou Romorantin, en mai dernier, où se côtoyaient sur son stand livres d’architecture, à la présence dominante des châteaux de la Loire, et œuvre plus créatives, réalisées au fil du temps, et objet aujourd’hui d’un nouvel ouvrage, « Performance art painting ». Un livre composé d’images de nu saisissantes, colorées et surprenantes, réalisées dans des décors fastueux, et qui justifie en ce mois d’août sa présence aux 8e rencontres photographiques de nu artistique au pays des Bastides.

De beaux livres d’images

« Je travaille sur des thématiques à long terme de reportage dans le but de livres photos ou d’expositions. J’effectue également des travaux de commande sur mesure où du corporate enrichi de ma propre vision et de mes propres choix », continue celui qui, précise-t-il, a travaillé en couple de 1999 et 2013, permettant la réalisation commune de reportages et de nombreux livres durant cette période. Pas moins de 15 parutions entre 1999 et 2018, dont plusieurs aux éditions de La Martinière. « Il existe un travail iconographique unique sur les châteaux de France. Je dispose aujourd’hui  d’une banque d’images de plus de 3000 lieux classés en France ». Et, à côté de cela, il travaille aussi des thématiques d’auteur en galeries et expos, souvent en noir et blanc ou en couleur « autour de la sculpture humaine, avec des matières telles que la boue et la peinture, recherchant performances artistiques et esthétisme pictural ». Un éclectisme dans ses démarches qu’il considère comme une force, « cela m’amène à être publié dans de nombreux magazines pour différents sujets, comme à collaborer dans le monde de l’édition pour des œuvres plus collectives ».

Aux rencontres de Villeréal, il présentera une série présentée déjà à Romorantin en 2018, « Performance body-painting », réalisée sur plusieurs années, assurant que « la prise de vue en tant que telle ne prenait pas plus de heures à chaque fois ». Il suffisait juste de trouver l’idée et le lieu avant la prise de vue. Ce qui devait prendre beaucoup plus de temps.

Villeréal, une bastide à découvrir

Ainsi, Alain Cassaigne présentera ses oeuvres en ce début août dans un village du Lot et Garonne qui, depuis le 30 juin dernier, est classé 158e plus beau village de France. Une distinction difficile à obtenir, qui justifie le caractère exceptionnel de ce label crée voilà 35 ans par le maire de Collonges la Rouge (19), et qui n’a été attribuée qu’avec parcimonie en région Centre Val de Loire (Yèvres le Châtel, Gargilessse, St Benoit du Sault, etc), alors que l’on en trouvera près de 30% pour la seule Occitanie, et aussi beaucoup en Nouvelle Aquitaine, principalement en Dordogne. En Lot et Garonne, voisine de Monflanquin, déjà détentrice du label, Villeréal se distingue par l’escalier tout en bois, unique au pays des bastides, implanté dans la halle couverte pour permettre l’accès à l’étage, ses maisons à colombages et son église Notre-Dame.

Précédemment, ces rencontres photographiques se tenaient à Beaumont de Périgord, dans le département voisin, en Dordogne. Là où se situent nombre d’autres bastides, et de plus beaux villages de France (Beynac, Domme, etc).

Sans conteste, une escapade à Villeréal permettra vraiment de découvrir la beauté sous toutes ses formes.

J-L. Bouland.

8e rencontres photographiques de nu artistique au pays des bastides, espace Jean Moulin, à Villeréal (47), de 10h à 12h et de 15h à 19h. Nocturne le 6 août de 20h à 22h. renseignements : Philippe Moor (06.10.77.47.63).

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.