Ligue 2: La Berrichonne ouvre à la maison ce lundi

C’est en ce début de semaine, en match décalé pour le compte de la deuxième journée de championnat que la Berrichonne de Châteauroux retrouve sa pelouse de Gaston-Petit. Après un match nul prometteur, en ouverture, à Clermont, les joueurs de Jean-Luc Vasseur voudront être dans la continuité de la saison précédente.

En amical, La Berrichonne a fait bonne figure.

Après le retour au deuxième échelon national la saison dernière, et un maintien assurée suffisamment tôt pour titiller les barrages en fin de championnat, l’épisode 2 de la Domino’s Ligue 2 ne sera pas plus facile.

9e au classement final mais avec moins de 50 % de matches remportés (44,7%), la Berrichonne  fait partie du top 5 de la longévité en 2e division avec 387 saisons passés à ce niveau. C’est dire si les Castelroussins aimeraient bien prolonger le bail pour quelques saisons supplémentaires.

 

Un match nul à Clermont pour débuter

Benrahma, le patron de la Berrichonne a rejoint Brantford et la deuxième division anglaise.

Benrahma

Certes le match nul obtenu au Clermont Foot 63, vendredi dernier, augure de bonnes choses mais l’équipe de Jean-Luc Vasseur a aussi connu quelques changements à l’intersaison. Exit donc les quatre joueurs prêtés, tous titulaires à part entière: le gardien Hassen ( qui a participé par ailleurs à la dernière Coupe du monde sous le maillot de l’équipe de Tunisie), les latéraux Traoré et Alhadhur, et le milieu offensif Benrahma qui de Nice vient de rejoindre Brentford (D2 Anglaise). Par contre trois nouveaux ont déjà rejoint l’effectif bleu et rouge : le gardien vénézuélien José Contreras, le défenseur guinéen Sékou Condé et le polyvalent (défenseur central ou milieu défensif) Valentin Vanbaleghem, finaliste de la coupe de France avec Les Herbiers. Par ailleurs, un jeune attaquant de l’En Avant Guingamp, Jérémy Livolant, est arrivé en Berry a&u milieu de la semaine dernière. Il fait déjà parti du groupe proposé par le coach berrichon. Au final, quatre nouveaux joueurs sont devenus castelroussins pour quatre postes différends, et 25 ans pour le plus âgé du lot, Condé … De toute évidence, la prime à la jeunesse est donnée pour la Berri new look.

 

Le mercato se termine fin août

J-L Vasseur

Pour le coach castelroussin, le mercato n’est pas encore bouclé. Il estime que si son groupe présente une bonne assise collective, l’effectif va évoluer encore au fil des semaines : « Le mercato se termine fin août et forcément il va y avoir des mouvements : peut-être des départs mais aussi des arrivées. Ces mouvements se feront selon les opportunités et selon nos analyses des premiers matchs quant à nos besoins. L’année dernière l’équipe qui a fait le 1er match à Brest ne ressemblait en rien à celle qui a joué le dernier match à domicile. On sait que l’équipe va bouger et évoluer selon le marché du mercato. » Quant à l’objectif de la saison, il est clair qu’avant de devenir grand on souhaite poser les bases … « La priorité c’est le maintien en Ligue 2 . C’est notre 1er objectif pour la pérennité du club. Il faut évidemment essayer d’acquérir ce nombre de points le plus vite possible pour ensuite se projeter sur un objectif à la hausse comme l’année dernière ».

 

La rigueur défensive élevé au rang de doctrine

Grégory Bourillon sera le leader de la défense.

Grégory Bourillon sera le leader de la défense.

Il ne faudra donc pas s’attendre à ce les locaux change la ligne de conduite établie l’an passée. Lors du premier match, le technicien indrien avait aligné  une défense à quatre ou cinq, si l’on considère le milieu défensif comme tel. Une assise arrière qui a fait le bonheur des locaux l’an passé ! De là a voir autre chose sur la pelouse de Gaston-Petit ce lundi, il y a une grande enjambée qui ne sera surement pas franchie…

“Lors du match à Clermont, nous avons montré une solidité défensive c’est une bonne chose. Maintenant il faut qu’on arrive à se projeter un peu plus, utiliser un peu mieux nos ballons. Nous sommes effectivement en sortie de préparation et même si le championnat a lui démarré, nous ne sommes pas encore à 100% de nos capacités. Il faut aller chercher un peu plus loin dans nos ressources et c’est cela qui fera peut être la différence sur ce match avec un coup de génie, un coup de rein, une tête pour faire basculer le match. Après nous sommes lucides et savons qu’il faut rester vigilants face à Lorient – une équipe qui a de la qualité, qui joue bien. Je pense que nous allons assister à un beau match.. Lundi soir nous allons recevoir un prétendant à la montée. Nous savons que Lorient est une très belle équipe, déjà très solide et déjà très en jambes même s’ils leur manquent quelques joueurs. Nous aimerions enclencher un résultat pour retrouver un petit peu ce que l’on faisait la saison passée à domicile. » explique jean-Luc Vasseur tout en rappelant que le “Berrichonne – Lorient” de la saison dernière avait été un des plus beaux matchs de la saison avec un 3-2 en faveur de la Berri. « C’est une équipe qui avait ouvert le jeu et nous avions pu concrétiser nos opportunités. Ce sera lundi soir un tout autre match. L’équipe de Mickaël Landreau est solide et nous on revient sur d’autres principes de jeu donc  je pense que ce sera un match intéressant. Ce qui peut faire le jeu c’est un 1er but – à voir de quel côté il est marqué. Il ouvrira le jeu. Nous sommes devant notre public et même si l’équipe n’est pas la même nous voulons garder le même état d’esprit qui nous a caractérisé la saison passée. Nous nous devons d’être compétitifs dès demain.”Cette année, nous devrions être un peu plus réguliers du fait de la physionomie de l’équipe même si le championnat est très long. je pense qu’il sera passionnant.”

A voir dès ce lundi ce qu’il en sera concrètement…

Fabrice Simoes

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.