Un officier de marine natif de Blois prend le commandement du Patrouilleur Flamant

Le 1er août dernier, le lieutenant de vaisseau Guillaume Egret, natif de Blois, a pris le commandement du Patrouilleur de service public (PSP) Flamant, à Cherbourg. Il succède au lieutenant de vaisseau Thibault Vallery-Rabot.

Prise de commandement du PSP Flamant par le lieutenant de vaisseau Guillaume Egret. “Vous reconnaîtrez désormais comme votre chef…”

Le lieutenant de vaisseau blésois Guillaume Egret, s’engage dans la Marine nationale dès l’obtention de son baccalauréat, comme équipage de la flotte. il sert d’abord dans les forces sous-marines, où il a été affecté de 2002 à 2008 sur sous-marin nucléaire lanceur d’engin (SNLE), en qualité de détecteur anti sous-marins. Il intègre sur concours interne d’officier sous contrat l’École navale, pour une formation d’une année (2008-2009).

À la sortie il est ensuite affecté durant 18 mois à bord du transport de chalands de débarquement (TCD) Foudre, sur lequel il prend part à deux missions Corymbe dans le golfe de Guinée ainsi qu’à l’opération Baliste au Liban. Après cette première expérience sur bâtiment de surface, il suit le cours de l’école de spécialité « lutte sous la mer » et réintégre les forces sous-marines. Il sert à bord du sous-marin Améthyste en qualité de chef du service « navigation » puis « transmissions ».
Breveté de l’école des systèmes de combat et armes navales (ESCAN) en 2014, spécialité SC-LSM , il est affecté sur le sous-marin Casabianca de 2014 à 2018. Au cours de ces 4 ans, il a effectué plusieurs déploiements en Méditerranée, en Atlantique et en mer de Norvège.

Totalisant près de 20.000 heures de plongée, il est titulaire de la médaille de l’Outre-Mer (agrafes Sahel et République de Côte d’Ivoire), de la médaille d’or de la défense nationale ainsi que de la médaille de la protection du territoire (agrafe Jupiter).

Le PSP Flamant a pour mission la défense maritime du territoire. Il surveille le trafic maritime et les approches côtières de la Manche et de la mer du Nord. Chaque jour, des centaines de navires de commerce transitent au large de nos côtes. La surveillance du trafic maritime permet d’éviter les accidents mais aussi la détection des trafics illicites et participe à la lutte anti-terroriste. Il assure également la surveillance des pêches, et veille à l’application des réglementations en matière de pêches dans la zone économique exclusive (ZEE) des pays de l’Union Européenne, qui s’étend jusqu’à 200 nautiques (370 km) des côtes. La lutte contre les pollutions fait partie aussi de ses missions : il peut mettre en œuvre des moyens techniques comme des rampes d’épandage de produits dispersants, système de pompage d’hydrocarbures. Le Flamant participe activement au sauvetage en mer, en collaboration avec les autres administrations et la Société Nationale de Sauveteurs en Mer (SNSM).

D’une longueur de 54 mètres et d’une largeur de 10 mètres, le PSP Flamant est armé par un équipage de 25 marins. Il a été admis au service actif le 18 décembre 1995.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail