Démission de Nicolas Hulot : la fin du greenwashing

“Les Jeunes Socialistes du Loiret prennent acte de la décision de Nicolas Hulot de démissionner du gouvernement. Bien que nous regrettons le départ d’une figure de proue du mouvement écologiste, il convient de constater que le gouvernement en est le seul et unique responsable.

En voulant se servir de Nicolas Hulot comme d’une caution verte, le gouvernement n’a, en réalité, fait durant son mandat que du Greenwashing. Reculant devant chacun des défis écologique et climatique, reniant un grand nombre de promesse du candidat Macron et agissant à l’échelle européenne à contre-sens des impératifs climatiques, le gouvernement ne peut pas sincèrement se dire écologiste.

Les Jeunes Socialistes souhaitent vivement que l’urgence climatique soit remise à l’agenda, un objectif visiblement non partagé par le gouvernement. Malheureusement, il semble que la majorité présidentielle soit restée dans le vieux monde qu’elle dénonçait alors, et applique encore de vieilles recettes : libéralisme, destruction de la machine sociale et ignorance des enjeux environnementaux au profit d’une économie irréfléchie et excluante. Cette politique injuste nous a toujours menée dans le mur, ce gouvernement souhaite la poursuivre, nous continuerons de la dénoncer”.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Récupération !!!
    Sous hollande,qu’avez vous fait pour diminuer le nucléaire ?
    Les produits phytosanitaires : rien ne s’est passé.
    Aéroport de notre Dame …
    Rien de positif sur le bilan socialiste .
    Alors de grâce, épargnez nous vos jérémiades.

  2. Greenwashing!!!
    Pour un retour “aux valeurs” est il indispensable de ne pas parler français.
    On doit bien pouvoir trouver un néologisme expressif pour exprimer de façon concise la signocation de ce mot. “Ecopub” “Recupecolo” “Ecolosprctacle”.
    Il ne doit pas manquer de politiciens fins linguistes (JP Sueur?) pour nous doter en ce sens.
    Merci.

  3. Effectivement, nos amis socialistes devraient plutôt faire profil bas dans la circonstance, vu la faiblesse de leurs engagements et de leurs résultats sous le mandat de François Hollande.
    Par contre, chers amis journalistes de Mag’centre, il me semble qu’il serait courtois de faire état du point de vue d’autres groupes politiques… Je comprends tout à fait que le rôle de Mag’centre ne soit pas de répercuter tous les communiqués des uns et des autres, mais une synthèse sur le sujet pourrait mettre en évidence la diversité des points de vue dans la région, sur les questions de transition énergétique, par exemple.
    Cordialement, Philippe Verdier

  4. Profil bas et pas qu’un peu !
    Pour connaître quelques jeunes socialistes et des vrais, des chauds, en premier lieu il faut être exemplaire : mais oui mes petit(e)s chéri(e)s, ça crache, ça jette ses mégots (ça vide même carrément son cendrier de voiture sur la chaussée), ça laisse traîner ses canettes, ça colle des étiquettes revendicatives un peu partout et j’en passe !
    Pas tous j’en conviens, mais avant de monter au créneau d’abord faire sa toilette.
    Ceux dont j’ai parlé plus haut se reconnaîtront !

Les commentaires pour cet article sont clos.