Hulot, avant de partir, a signé un chèque de 300 millions pour l’agence de l’eau Loire-Bretagne

Nicolas Hulot a des attaches bretonnes. Il ne les oublies pas. Et la dépollution de nos rivière, la vocation des Agences de l’eau faisait aussi partie de ses priorités. On en n’a peu parlé au plan national, mais la baisse des budgets des Agences de l’eau décidée par Bercy lui est aussi restée en travers de la gorge surtout…au profit des chasseurs. 

Nicolas Hulot

Cette baisse de 50 millions pour toutes les agences devait être redistribuée vers la biodiversité, l’ONC (Office national de la chasse), et les parcs naturels. Bercy a décidé, la mise en place d’un “plafond mordant” sur le produit des redevances sur l’eau, qui réduira les moyens dont disposent les agences de l’eau. Mais aussi l’augmentation de 150 à 200 millions d’euros du prélèvement en faveur de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), ainsi qu’un nouveau prélèvement en faveur de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Redistribué en faveur des JO de 2024!

Thierry Burlot le président du Comité de bassin Loire-Bretagne.

Pour l’agence de l’eau Loire-Bretagne, dont le siège est à Orléans, une baisse de 27 millions était aussi prévue par Bercy pour les redistribuer aussi vers les …JO de 2024. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase ligérien…Un millier de collectivités du bassin s’étaient mobilisées contre cette saignée. Au total 300 millions d’euros de moins sur six ans.

Fin 2017, Thierry Burlot, vice-président au conseil régional de Bretagne en charge de l’environnement, était élu président du Comité de bassin Loire Bretagne. Une structure pilotant les agences de l’eau dans l’Ouest français. En poste, le socialiste découvrait alors que Bercy souhaitait amputer le budget de l’agence de 27 M€ pour les redistribuer dans l’optique de l’organisation des… JO de Paris 2024. Depuis six mois, Thierry Burlot et les

Carte des 7 bassins hydrographiques métropolitains

communes s’activaient pour faire plier le gouvernement. Une motion avait même été adoptée par un millier de collectivités. Et c’est sur le fil qu’ils viennent d’obtenir satisfaction. « Si cette baisse de 26 % avait été maintenue, c’était un coup porté à la reconquête de la qualité des eaux », avait expliqué Thierry Burlot, le président du Comité de bassin, au Télégramme qui révèle ce dossier.

 

Un autre ligérien au ministère

sécheresse Orléans

Avant de démissionner mardi dernier, le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire Nicolas Hulot a en effet signé une lettre de cadrage maintenant le budget de l’Agence de l’eau Loire Bretagne. Un rétablissement de 300 M€ sur six ans, soit 50 M€ par an.

« J’ai une grande reconnaissance. Merci Nicolas Hulot ! C’est grâce à son intervention qu’on a pu maintenir le budget », a estimé le conseiller régional de Bretagne qui regrette la démission de Nicolas Hulot.
Le ministre de la transition écologique a été remplacé par un autre Ligérien, François de Rugy qui est Nantais, ancien bras droit de Jean-Marc Ayrault à Nantes. Lui qui a su naviguer dans les remous politiques, se souviendra t-il aussi de ses origines militantes…?

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.