Région Centre : le Tour Vibration revient près de chez vous !

Pour sa 4e édition, la scène du Tour Vibration repart sur les routes de la Région Centre-Val de Loire du 15 au 25 septembre prochains. La radio régionale du même nom souhaite une fois encore créer l’évènement. En 2017 sur les 5 dates de la tournée, près de 75.000 personnes sont venues découvrir « en live » les artistes régulièrement écoutés à l’antenne. Une hausse de fréquentation de 30% par rapport à 2016.

« Cette année il serait formidable de rassembler 80 000 personnes si la météo est clémente. Avec le Tour Vibration, nous avons réussi à créer un véritable rendez-vous. Il s’agit de l’événement musical gratuit le plus important de la région » a confié récemment Jean-Eric Valli, président du Groupe 1981. Parmi les villes étapes cette année encore, Tours, Le Mans, Blois, Orléans et Châteauroux. Sur scène une pléiade d’artistes devrait venir rencontrer le public. 44 au total sont programmés sur l’ ensemble de la tournée. À Orléans, capitale historique du Réseau Vibration, siège du Groupe 1981, plusieurs stars de la sphère musicale sont déjà annoncées. Soprano, Kendji, Dadju, Boulevards Des Airs, Synapson, Ridsa, Amel Bent, Boostee, Franglish seront « dans la place » le 22 septembre prochain.

Un lien avec Yep’s, la plateforme “d’jeune’s” d’accès à l’information

Orléans où pour la première fois la scène, plus imposante lors de cette édition, sera installée sur le parvis de la Cathédrale. Dans la capitale régionale, comme sur les 4 autres villes du Tour Vibration, les accès autour du podium ont également été revus et optimisés notamment pour les personnes à mobilité réduite avec à chaque fois une entrée spécifique conduisant et permettant d’assister au concert proche de la scène. Le Tour se veut en effet encore plus accessible cette année. Le Département du Loiret, partenaire de l’évènement met en place 3 navettes gratuites au départ de Montargis et Pithiviers (déjà complet) ainsi que Gien (encore quelques places). Les places étant limitées, les spectateurs peuvent s’inscrire en ligne https ://www.loiret.fr/inscription-navette-tour-vibration-2018 jusqu’au 17 septembre. Enfin toujours concernant l’événement orléanais la circulation des tramways sera interrompue de 17h à 23h sur certains arrêts. Les spectateurs pourront prendre le tramway à De Gaulle et Halmagrand.

Autre partenaire fidèle du Tour Vibration 2018 sur Tours, Blois, Orléans, et Châteauroux la Région Centre Val de Loire avec notamment Yep’s le Pass. La Région a lancé pour la rentrée sa nouvelle plateforme Yep’s dédiée aux jeunes de 15 à 25 ans, quelque soit leur statut. Cette plateforme permet de garantir à tous les jeunes un accès gratuit aux informations qui concernent leur quotidien. Elle regroupe, entre autres, toutes les aides régionales et les droits auxquels ils peuvent prétendre. Ces derniers y trouveront aussi des bons plans géo-localisés. Pour François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire : « Ce partenariat avec le Tour Vibration, une tournée ancrée dans le paysage de la région, est une belle opportunité pour s’adresser aux jeunes et leur faire connaître notre toute nouvelle plateforme ». Décidément organisateurs comme partenaires ont mis les petits plats dans les grands cette année encore. Nouveautés, accessibilités, convivialité et plaisir seront bien les maîtres-mots du Tour Vibration 2018. Pourquoi ne pas aller y jeter une vibrante oreille !

Régis Bonlieu

Navettes gratuites pour le Tour Vibration 2018 : Pithiviers, Montargis et Gien : tout est complet !

Dans le cadre de son partenariat avec le Tour Vibration, qui a lieu le 22 septembre prochain sur le parvis de la Cathédrale à Orléans, le Département du Loiret met en place 3 navettes gratuites au départ de Gien, Montargis et Pithiviers. L’objectif est de faire profiter 150 Loirétains et leur permettre de se rendre au concert grâce au partenariat entre le Département et le Tour Vibration. Les navettes de Pithiviers, Montargis et Gien sont complètes.

Le concert se déroule le samedi 22 septembre 2018 de 21 h 00 à 23 h 30 et accueille Soprano, Ridsa, Boulevard des Airs, Tal.
Les personnes inscrites pour bénéficier des navettes gratuites recevront un mail de confirmation avec toutes les informations pratiques (horaires, lieu de départ et d’arrivée, etc.).
Les participants s’engagent à avoir plus de 18 ans ou à être accompagnés d’un adulte.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Décidément, Orléans a bien du mal à programmer des concerts publics, en son centre ville, qui n’est pas fait pour cela. Ni devant le théâtre, ni devant la cathédrale. Ainsi, pour le Tour Vibration, le tram B sera coupé, puisqu’il passe par la rue Jeanne d’Arc. Combien de personnes seront obligées d’aller à pieds d’Halmagrand à De Gaulle en passant par le boulevard Alexandre Martin et l’avenue de la République ?
    Combien de kilowatts seront envoyés devant la fragile cathédrale qui coûte chaque année des millions d’euros d’entretien ?
    Ne parlons pas du ballet des engins de chantier pour le montage de la scène et la mise en place de protections en béton pour la sécurisation de l’emprise.
    Cette privatisation de l’espace public, pour une radio commerciale, a forcément un coût pour la collectivité dont j’aimerais bien connaître le montant.
    Il est temps de connaître les projets de la municipalité sur l’utilisation de la future zone évènementielle de l’ex-stade de la Vallée. Y aura-t-il des concerts de plein air de ce type ? Pourquoi le projet d’aménagement des terrains militaires des Groues est-il enlisé depuis tellement d’années, alors que cette réserve foncière pourrait être utilisée pour construire un vrai stade football et aurait dû accueillir la zone de loisirs et d’évènementiel qui manque cruellement à la Métropole ?

Les commentaires pour cet article sont clos.