Blois : vive émotion dans la Zup après la mort d’un jeune circulant à vélo

Un accident est survenu lundi 10 septembre vers 19h30 rue du Maréchal-de-Tourville à Blois, dans la Zup près de la place Lorjou. Tagir, un jeune garçon de 12 ans circulant à vélo a été renversé par un automobiliste, qui a pris la fuite. Transporté d’urgence à l’hôpital de Clocheville (Tours, Indre-et-Loire), gravement blessé, il est décédé durant son transfert.

Mercredi 12 septembre en matinée devait avoir lieu une autopsie afin de déterminer les causes exactes de sa mort, laquelle a déclenché une très vive émotion dans ce quartier de Blois. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce mercredi matin place Lorjou pour lui rendre hommage.

Dans un communiqué envoyé hier mardi 11 septembre, le maire de Blois Marc Gricourt a fait part de sa très vive émotion, et a précisé : “En attendant les résultats de l’enquête, c’est collectivement que nous devons nous interroger sur l’apprentissage des règles de sécurité routière et de respect collectif du code de la route. Dans un secteur de la ville dont on connaît la sensibilité, des actions d’aménagements de l’espace urbain sont régulièrement mises en œuvre pour renforcer la sécurité des abords et faciliter les usages dans le respect des personnes. Les circonstances de ce drame doivent être rapidement élucidées, et j’en appelle au procureur, au préfet et au directeur de la sécurité publique pour retrouver rapidement l’auteur des faits. D’ores et déjà, les images de vidéosurveillance ont été transmises aux forces de l’ordre pour faciliter et accélérer l’enquête”

Une cellule psychologique a été ouverte au collège Augustin-Thierry, où le jeune garçon était scolarisé, et au collège Bégon, tout proche du lieu de l’accident.

Tout témoignage utile à l’avancement de l’enquête peut être livré à la Brigade de sûreté urbaine de Blois chargée de l’enquête.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.