Châteauroux : fin des vols pour Toulouse, Lyon et Londres

Jusqu’à nouvel ordre, la compagnie IG Avion a décidé de mettre fin à ses liaisons à destination de Toulouse, Lyon et Londres en partance de l’aéroport Marcel-Dassault de Châteauroux. La décision a été annoncée en début de semaine et répond à une certaine logique puisque les contrats s’étendaient jusqu’à cette date, bien que la compagnie envisageait de les prolonger.

Pourrait-il y avoir une reprise ? Les deux premières destinations ont peiné à trouver une clientèle et semblent compromises. Pour Londres Southend, via sa page Facebook, la compagnie justifie que «  malgré des clients satisfaits qui nous ont fait confiance et les avantages de cette liaison, les tarifs des compagnies low cost aux alentours et les faibles remplissages de l’automne hiver ont fait qu’IGavion ne pourra vous servir cette liaison au départ de Châteauroux cet hiver ». La porte ouverte à une reprise pour le printemps ? La plupart des lignes en partance de l’Indre fonctionne sur un rythme estival. C’est le cas d’Ajaccio et Nice qui sont maintenus pour l’année 2019. À nos confrères de la Nouvelle République, le directeur France d’IG Avion, Jérôme Kucab annonce vouloir « remodeler l’offre au départ de Châteauroux avec quelque chose de plus construit ».

Ces nouvelles lignes avaient été initiées en début d’année, avec le soutien du conseil régional, des deux conseils départementaux de l’Indre et du Cher et des villes de Châteauroux et Bourges.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. “avec le soutien du conseil régional, des deux conseils départementaux de l’Indre et du Cher et des villes de Châteauroux et Bourges.”

    S’agissait-il d’un soutien financier ? A hauteur de 70 % du coût des vols, comme pour la plupart des transports en commun à l’heure actuelle ?

  2. Pour que l’ aéroport de Châteauroux décolle , il faudrait d’ abord qu’ au lieu de rester le trou du cul de la France , le Berry devienne enfin un carrefour … et pour çà il faudrait d’ abord commencer par le désenclaver en construisant une autoroute ouest – est pour 1) relier correctement les deux départements berrichons et la Nièvre voisine entre eux , et 2) pour relier enfin correctement ces trois départements à l’ ouest et à l’ est de la France . Sans une bonne autoroute Poitiers – Châteauroux – Issoudun – Bourges – La Charité-sur-Loire – Clamecy – Auxerre – Troyes – Saint-Dizier – Nancy , l’ aéroport de Châteauroux comme le reste du Berry continueront à ne pas décoller , quoi qu’ on essaie de faire par ailleurs . Malheureusement vu ce qu’ on est obligés de supporter comme élus locaux dans la région , il ne faut pas se faire trop d’ illusions , on peut essayer de leur expliquer tant qu’ on veut , ils sont trop bêtes pour comprendre , et d’ ailleurs ils s’ en foutent puisqu’ ils sont élus … à moins que le fait que le Berry reste le trou du cul de la France ne les arrange …

    • Trou du cul vous exagérez, et si cela plaisait aux berrichons ?
      J’en connais personnellement qui aime cette discrétion, certes non profitable à l’emploi !

      • C’ est leur droit de vouloir que plutôt que d’ améliorer les communications avec l’ ouest et l’ est de la France , leur région ne reste qu’ une lointaine banlieue de Paris et une simple étape qui n’ intéresse personne sur la route de Toulouse ou de Montpellier , et surtout un dépotoir à communistes ; mais dans ce cas qu’ ils aient au moins la décence d’ arrêter de pleurnicher sur le sort de leur région , les boîtes qui mettent la clé sous la porte ou qui finalement ne viennent pas s’ installer à Ozans , les chômeurs qui finissent par partir à cause de l’ absence totale de perspectives d’ avenir , le vieillissement de la population , l’ aéroport de Châteauroux qui au bout de 40 ans ne décolle toujours pas et qui supprime des vols , l’ hôpital du Blanc qui ferme , etc. etc. … Les premiers responsables des problèmes du Berry , ce sont les Berrichons eux – mêmes . Ils ne font que pleurnicher sur leur sort , mais quand on leur essaie de leur expliquer les causes de leurs problèmes et qu’ on leur propose des solutions , çà ne les intéresse pas , et en plus ils vous rient au nez avec mépris .

        • Souvent, les bretons sont mis en avant pour être têtus ; mais selon mon humble avis, les berrichons le sont bien plus.
          J’ai des connaissances dans cette région (des berrichons de souche) originaires de Châteauroux, Issoudun, Vierzon et dans la campagne autour de la Chapelle d’Angillon ; “ben mon vieux” ils en tiennent une bonne épaisseur.
          Ou, ils le font exprès et là je vous rejoins sur le mépris, ou alors ils sont “cons”, bien que les deux associés soient également compatibles.
          De là, à les mettre tous dans le même panier, tout de même pas, j’en connais un qui est très bien et pas tendre avec ses congénères !

          • Être têtu n’ est pas forcément un défaut , çà peut être une qualité . Çà dépend des cas . Par exemple , quand Jean – Marie Le Pen avait raison contre tout le monde sur certains sujets , il avait raison de ne pas en démordre ; maintenant quand on voit tout ce qui se passe depuis quelques années avec les migrants , etc. , on est bien obligé d’ admettre que c’ est lui qui était dans le vrai … Le problème avec les Berrichons ce n’ est pas qu’ ils sont têtus , c’ est qu’ ils ont un problème psychiatrique . Quand on leur dit que pour éviter la mort de leur région , il faudrait qu’ au lieu de pleurnicher elle arrête de se tourner uniquement vers Paris et qu’ elle cherche aussi à développer les liaisons vers l’ ouest et vers l’ est et pas seulement vers le nord et vers le sud ( cf. les autoroutes A 20 et A 71 et la Nationale 7 dans la Nièvre , les lignes de chemin de fer … ) , et qu’ au lieu de se dire comme feraient les Américains à leur place : tiens , ce n’ est peut – être pas idiot comme idée , çà mérite réflexion , pour toute réponse les Berrichons soit s’ en foutent complètement dans le meilleur des cas , soit vous rient au nez avec mépris tout en continuant à pleurnicher sur leur sort , on se dit que çà ne tourne pas rond dans leurs cerveaux .

Les commentaires pour cet article sont clos.