À Malzoné (41) : les chasseurs sont “acteurs de la biodiversité”

Les nouveaux aménagements de la réserve de chasse et de faune sauvage de Malzoné à Millançay ont été inaugurés le 24 septembre dernier. Illustration du combat des chasseurs pour la biodiversité, ce site sera un outil privilégié d’éducation à l’environnement pour la Fédération des chasseurs de Loir-et-Cher.


Pari réussi pour Hubert-Louis Vuitton Président de la FDC 41 et les administrateurs qui avaient souhaité que Malzoné, l’un des principaux lieux d’hivernage des oiseaux de Sologne, s’ouvre davantage au public et devienne emblématique des actions des chasseurs en faveur de la biodiversité. Avec ses deux observatoires et son sentier pédagogique, les naturalistes mais aussi les scolaires et tous les amoureux de nature trouveront des conditions optimums pour observer faune et flore.

En présence des différents partenaires financiers (Conseil régional Centre-Val-de-Loire, Conseil départemental de Loir-et-Cher, Pays de Grande Sologne, Communauté de communes de la Sologne des étangs, communes de Millançay et Marcilly-en-Gault) qui ont abondé, à hauteur d’environ 70 %, le budget d’investissement de 280.000 (1), Hubert-Louis Vuitton a vivement salué le travail accompli par Marie Schricke-Doyen et Serge Bourdais, techniciens à la FDC41 pour accompagner la réalisation de ce projet de mise en valeur de ce territoire de 77 ha comprenant un étang de 32 ha.

« Les chasseurs sont les premiers écologistes de France. Avec Malzoné, nous illustrons parfaitement ce message de la FNC » dira aussi le président Vuitton à l’adresse des invités parmi lesquels le député Guillaume Peltier, Pascal Bioulac, conseiller départemental et maire de Lamotte-Beuvron, Jean-Paul Prince, sénateur, Jean-Pierre Guémon, président de la communauté de communes de la Sologne des Étangs, Jean-Joël Courthial, responsable du service départemental de l’ONCFS et Corinne Biver directrice adjointe de la DDT 41 .

Aussi en verve qu’à la Fête de la violette deux jours plus tôt, Guillaume Peltier, qui a fortement soutenu le projet, s’est enflammé saluant « des chasseurs, premiers défenseurs de l’environnement, qui mènent un combat pédagogique, dans une société aseptisée, face aux ayatollahs de Paris ». Et de poursuivre son vibrant plaidoyer pour la chasse « colonne vertébrale du territoire et atout économique et touristique de la Sologne ».

Un sanctuaire pour la faune et les oiseaux

Après ces propos d’inauguration, chacun a pu mesurer la qualité du site ouvert en juillet dernier et déjà , fréquenté par de nombreux visiteurs qui ont apprécié ses aménagements comme les îlots de nidification ou l’observatoire du Souchet. Jean-Joël Courthial se félicitait ainsi de l’aboutissement de ce projet de conservation avec des oiseaux présents toute l’année au sein de l’un des rares étangs ouverts et accessibles toute l’année.

J-L. Vezon

(1) Région Centre – Val de Loire (13.000 €), contrat de pays État-Région (72.800 €), Conseil départemental (5.7615 €), Communauté de communes Sologne des étangs (66.173 €), commune de Millançay (1.500 €) et commune de Marcilly-en-Gault (1000 €) . 2 dossiers LEADER sont en cours.

Une réserve unique dans la région

Acquise par la FDC 41 en 1977, la réserve de Malzoné, qui fait partie des Espaces Naturels Sensibles du département depuis 2011, présente sur ses 77 ha un intérêt majeur pour l’avifaune migratrice. Plus de 2.000 oiseaux hivernent par exemple sur ses 32 ha d’étang et on y trouve également une héronnière au cœur de sa magnifique roselière.Face à la demande grandissante du public pour visiter le site dont l’accès était jusque-là strictement encadré (visites accompagnées), la FDC 41 a donc travaillé sur un vaste projet d’aménagement et d’ouverture de la réserve permettant un accès libre sur le site à partir de l’été 2018.

Supervisé par Serge Bourdais, les travaux ont permis la réfection et l’aménagement de l’ancien observatoire et la création d’un second observatoire en queue d’étang, un équipement unique en région centre, offrant une vue incomparable sur l’étendue d’eau où s’égayent foulques macroules, grèbes, milouins, colverts et autres souchets. Plusieurs autres aménagements pour améliorer l’accueil du public ont également été réalisés : parking, sentiers découverte, aire de détente avec 3 tables de pique-nique et toilettes sèches.

Outre l’observation des oiseaux dans les deux observatoires, on peut aussi découvrir une vingtaine de moutons de race solognote évoluant sur 6 ha de prairies humides dans le cadre d’une convention passée avec un éleveur. La réserve est accessible à partir de la D922 reliant Neung-sur-Beuvron à Millançay. Les visiteurs peuvent la parcourir via deux itinéraires. Le premier, le sentier de la Tour (0.7 km aller-retour) sera ouvert toute l’année ; le second, le sentier du Souchet (3.4 km A/R) le sera seulement du 1er mars au 30 septembre pour éviter que les oiseaux ne soient dérangés pendant leur nidification. Il est conseillé de s’équiper de jumelles et d’une tenue adaptée à la saison (bottes …).

Accès individuel libre. Réservation obligatoire pour les groupes (encadrement FDC 41)

 

Afficher les commentaires