Orléans Bach Festival, piquant programme du 7 au 21 octobre

Les festivals d’été s’en sont allés mais l’automne promet à son tour de jolis rendez-vous. “Jean Sébastien en voit de toutes les couleurs”, telle la  prometteuse phrase mise en exergue de la vingt-deuxième édition d’Orléans Bach Festival qui se déroulera du 7 au 21 octobre prochains en différents points de la cité orléanaise : église Saint-Aignan, église Saint-Vincent, salle de l’Institut, Théâtre, Médiathèque et Temple.

Compagnie Lavoro Nero Teatro (C Guy Greder)

Ce rendez-vous, proposé par l’association Orléans Bach Festival est présidé par Eric Valette: “Plus que toute autre, l’œuvre de Jean Sébastien Bach suscite l’intérêt de musiciens venant d’univers très divers et permet une grande variété d’interprétations. L’Orléans Bach Festival 2018, par sa présentation un rien décalée, a souhaité souligner la grande diversité d’approches des interprètes qui interviendront lors de cette édition et montrer, s’il en est encore besoin, le caractère intemporel de la musique du grand Jean Sébastien”. 

Passionnante et décoiffante affiche

– Bach en bretelles

Elodie Soulard commence l’apprentissage de l’accordéon près de Clermont-Ferrand puis au Conservatoire du XII° arrondissement de Paris dans la classe de Max Bonnay avant d’intégrer le CNSM de Paris où elle y effectue de brillantes études récompensées par un Master d’accordéon en 2010. L’année suivante, elle est admise en III° cycle supérieur dans la classe du pianiste et chef d’orchestre Jean-François Heisser. Parallèlement, elle reçoit les conseils éclairés d’un grand nombre de maîtres à travers l’Europe et a travaillé assidûment aux côtés du concertiste russe Yuri Shishkin. Elle interprète ici des œuvres de Jean Sébastien Bach, César Franck, Luciano Berio…
 
Dimanche 7 Octobre, 14h30, église Saint Aignan. 

– Grand est Bach

Depuis sa création, Le Concert de l’Hostel Dieu est un acteur majeur de la scène baroque française. L’ensemble se singularise par une interprétation sensible et dynamique du répertoire vocal du XVIIIe siècle. Sous la direction de Franck-Emmanuel Comte, il défend l’originalité et la spécificité d’un répertoire régional en valorisant les manuscrits baroques conservés dans les bibliothèques de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Favorisant une approche historique et philologique du répertoire baroque et classique, notamment le catalogue mozartien, Le Concert de l’Hostel Dieu propose systématiquement une interprétation sur instruments d’époque.

Le Concert de l’Hostel Dieu (C J. Combier).

Au travers de cantates expressives des deux grands maîtres allemands, Le Concert de l’Hostel Dieu met en lumière les liens étroits entre la musique de Bach et celle de son mentor Buxtehude. Programme Bach : Cantate Bwv 82, Ich habe genug et Cantate Bwv 76, Liebster Jesu . Buxtehude : Cantates. Avec:  My. Arbouz, soprano, R. Bockler, baryton, Chœur du Concert de l’Hostel Dieu, direction Franck-Emmanuel Comte.

Vendredi 12 octobre , 20h30,  Eglise Saint Vincent .

– Jean-Sébastien Bach donne tout !

Les Folies françoises est un ensemble baroque, pensé à l’aube du XXIe siècle par ses membres fondateurs – Patrick Cohën-Akenine (violon), Béatrice Martin (clavecin), François Poly (violoncelle) – avec la complicité des musiciens, chanteurs et instrumentistes qui leur sont fidèles depuis l’origine. Cette équipe de solistes porte avec passion de nombreux projets, aussi bien en formation de chambre qu’en orchestre. La danse, la littérature et la musique contemporaine viennent régulièrement enrichir ses propositions artistiques.

L’ensemble, implanté à Orléans  mène également des actions pédagogiques et de formation ; il est dès le début de la recréation de l’orchestre mythique des Vingt-quatre Violons du Roy un partenaire essentiel auprès du Centre de musique baroque de Versailles, et prend part aux académies internationales. Programme: Bach (Offrande Musicale), ,œuvres de Carl Philippe Emmanuel Bach et de Quantz.

Dimanche 14 octobre, 17 heures, Salle de l’Institut.

Les Folies Françoises (C Geraldine Aresteanu)

– Bon anniversaire  Sébastien

Les ateliers musicaux “Bon anniversaire Monsieur Bach ” ont été créés pour cette année 2018, où Bach fêterait  ses 333 ans.  Après 333 ans, sa musique n’a toujours pas pris de rides, non seulement un modèle pour ses enfants et ses élèves, elle est aujourd’hui reprise en pop, rap et jazz.  Petra Mengeringhausen  s’emploie à faire vivre cela lors de deux ateliers musicaux pour enfants.

 
Rendez-vous le mercredi 17 octobre à la Médiathèque d’Orléans: à 10 h 30 pour« Bon anniversaire Sébastien » atelier musical pour enfants de 4 à 6 ans ; à 14 h 30 pour« Joyeux anniversaire Monsieur Bach», atelier musical pour enfants de 7 à 10 ans.

– Tous en chœur ! 

“Vous aimez chanter,  aimeriez chanter, nous allons vous apprendre. Vous n’aimez pas chanter mais vous adorez Bach, venez nous écouter”. Tels sont les mots d’Alexander Partin qui est aujourd’hui directeur de musique de scène de l’Opéra de Paris et qui vit à Orléans. Sous sa direction et avec accompagnement par l’organiste Adrien Levassor, deux chorals de Jean Sébastien Bach ainsi que des œuvres de contemporains seront préparés puis exécutés avec les personnes intéressées .Partition à télécharger sur le site du festival.  

Mercredi 17 octobre, 18h30,  Temple. 

– Come Bach

La compagnie Lavoro Nero Teatro propose un concert -spectacle pour narrateur et ensemble baroque  autour de la vie de Jean Sébastien Bach:
Avec Come Bach, nous avons voulu rompre le froid de marbre monumental pour retrouver l’homme fait de chair et d’os. L’enfant qui se retrouve orphelin et est recueilli par son frère aîné. L’adolescent qui marche quatre cents kilomètres pour pouvoir suivre des études. Le jeune homme assoiffé qui écoute tout, lit tout, apprend tout. Et puis le jeune organiste virtuose, ses amours, son mariage, ses enfants, la prison… La vie de Bach est un roman d’aventure. Elle est l’histoire d’un homme à la détermination inébranlable, d’un artiste qui n’abandonne jamais, toujours contraint à combattre. D’un artiste qui nous ressemble, en somme“. 

Samedi 20 octobre, 20h30,  Salle Vitez, Théâtre d’Orléans  (à partir de 10 ans).

– Jean-Sébastien revu et corrigé

Dans les années 80, les organistes Michel Bouvard et François Espinasse ont été  élèves et disciples du maître André Isoir. Grâce à la complicité de leur ami Jean-Michel Verneiges (également élève d’Isoir), ils ont pu réaliser en Octobre 2015 un enregistrement de certaines transcriptions de Cantates ou de Concertos de Bach, réalisées par leur professeur tout au long de sa vie. Le CD, enregistré sur le bel orgue de Fère en Tardenois, où Isoir avait lui-même joué une partie de son Intégrale Bach, est sorti quelques semaines avant la mort du maître en juillet 2016.

Applaudi par la critique, cet opus a connu un grand succès (Diapason d’Or, Choc de Classica, 4 ffff de Télérama…). De nombreux organisateurs ne peuvent que souhaiter proposer ce programme à leurs auditeurs. Au programme:   Transcriptions pour orgue de Cantates ou de Concertos de Bach, réalisées par André Isoir. Avec Michel Bouvard et François Espinasse, orgue.

Dimanche 21 octobre, 17 heures, Temple.

Jean Dominique Burtin   

Informations pratiques et contacts

Prix des places: de 10 à 18 euros en fonction des concerts.

Tarifs réduits et formules d’abonnements. 

Manifestations gratuites: concert d’ouverture et actions.

Lieux de réservations:  A La Ville de Crémone;  Office de tourisme-Orléans Val de Loire Tourisme (www.helloasso.fr

Partenaires : Ville d’Orléans,  Conseil départemental du Loiret,  Région Centre Val de Loire,  Crédit Mutuel Audition Conseil.

Elodie Soulard (C François Sechet)

 

 

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.