Harold Huwart cherche cent “territoires d’industrie” en France

Désigner une centaine de “territoires d’industrie”: c’est l’objectif du gouvernement comme la indiqué le Premier ministre récemment lors d’une visite à Vélizy-Villacoublay. Cette relance qui bénéficiera de subsides vise à accélérer la transformation numérique de l’industrie.  “Nous voulons identifier d’ici fin novembre, en lien étroit avec les collectivités concernées, au premier rang desquelles les régions et intercommunalités, une centaine de territoires d’industrie”, a dit Edouard Philippe.

Harold Huwart, vice-président de la région Centre-Val de Loire.

Pour dénicher, identifier ces territoires, une mission a été mise en place qui comprend notamment Harold Huwart, le vice-président de la région Centre-Val de Loire en charge de l’économie. Il est notamment accompagné de Virginie Carolo, maire de Port-Jérome-sur-Seine (Normandie) et du député du Rhône, Bruno Bonell, spécialiste de l’industrie numérique. Pour Harold Huwart, qui est aussi chargé de l’économie à l’association Région de France, laquelle vient de tenir son congrès à  Marseille, “le gouvernement réactive une politique une politique de filières industrielles fortes, une politique de pôles de compétitivité”. Quels seront ces territoires qui bénéficieront “de moyens d’expertises et ingénierie”, mais aussi d’une manne de 500 millions d’euros dont la moitié provenant d’un coup de pousse fiscal à travers le suramortissement?

400 000 emplois industriels perdus

Le Premier ministre lors du lancement de la mission.

Le Premier ministre qui a rappelé que depuis 1975, les villes de moins de 20 000 habitants ont perdu près de 400 000 emplois industriels, alors que “le dynamisme des villes moyennes dépend souvent de l’industrie”, a cité spontanément la Vallée de l’Arve à Figeac, le Jura, Saint Avold….“Il s’agit de territoire ruraux organisés autour de petites villes et villes moyennes”, précise Harold Huwart, “notre mission s’intéressera à des bassins d’emplois industriels négligés”, à l’exclusion semble t-il des bassins ultra-spécialisés.

Pour identifier ces territoires, la mission se déplacera sur ces bassins et Harold Huwart ne cache pas que des villes moyennes du Centre-Val de Loire, il cite Montargis, pourraient bénéficier aussi d’un déplacement de la mission. Toutes les candidatures sont les bienvenues, du Bas Berry au bassin du Grand Ales en Cévennes… Les intercommunalités adhèrent à ce plan, prêtes à “favoriser l’éclosion de nouveaux éco-système locaux“, dixit Jean-Luc Rigault président de l’ADCF (Assemblée des Communautés de France). Souvent accusé de recentralisation, le gouvernement d’Edouard Philippe tente aussi par ce plan industrie de réduire la “fracture territoriale” qui ronge l’hexagone. 

Ch.B

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.